Les employeurs sont-ils tenus de fournir gratuitement les masques à leurs employés ?

Date:

A partir de ce mardi 1er septembre, le nouveau protocole sanitaire, publié lundi soir, rend systématique le port du masque dans les espaces clos partagés des entreprises, y compris les open spaces, même si des assouplissements et adaptation par secteurs et en fonction de la circulation du virus sont prévues, comme l’entourage de la ministre du Travail, Elisabeth Borne, l’avait confié à nos confrères du Figaro.

Le nouveau protocole donne des recommandations sur le type de masques : les masques grand public à usage non sanitaire catégorie 2 (filtration de 70%) sont prévus «dans les espaces clos et partagés (salles de réunion, open spaces, couloirs, vestiaires, bureaux partagés…)». Les masques grand public à usage non sanitaire (filtration de 90%) catégorie 1 sont eux réservés aux «personnels affectés à des postes ou missions comportant un contact régulier avec le public (ex. hôtesses et hôtes de caisses, agents des forces de l’ordre,…)».

Le protocole précise que ces protections doivent obéir à des normes précises : «Ces masques grand public, de préférence réutilisables, couvrant à la fois le nez, la bouche et le menton, répondent aux spécifications de la norme AFNOR S76-001 ou, pour les masques importés, aux spécifications d’organismes de normalisation similaires. Ils sont reconnaissables au logo le spécifiant, qui doit obligatoirement figurer sur leur emballage ou sur leur notice.» 

Les masques chirurgicaux, à usage unique, sont eux prévus pour les professionnels de santé «en dehors des indications à masque FFP2» et les personnes à risque de forme grave de Covid. Par ailleurs, le document précise que «les visières ne sont pas une alternative au port du masque».

« Pas une réponse facile»

Les masques sont-ils à la charge de l’employeur? Oui, car ils sont désormais considérés comme des équipements de protection individuelle, à l’instar des casques, gants ou chaussures renforcées dans certains secteurs. «Ce n’était pas une réponse facile, car pendant le déconfinement, des juges ont considéré que le masque n’était pas un EPI», estime David Jonin, avocat au barreau de Paris, spécialiste en droit du travail et en droit de la protection sociale. Effectivement, le tribunal judiciaire de Lille a jugé le 5 mai que «les masques chirurgicaux ne sont pas des équipements de protection individuelle au sens du code du travail dans la mesure où ils ne protègent pas le salarié mais qu’ils le rendent moins contaminant. En effet, un masque chirurgical est un dispositif antiprojections, il piège la salive lors de l’expiration de celui qui le porte et évite ainsi la contamination de son entourage. Dans la mesure où le masque chirurgical ne protège celui qui le porte, il n’est pas un équipement de protection individuelle».

Le 18 août, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, avait déjà annoncé sur BFM TVque la mise en place de la généralisation du masque serait bien de «la responsabilité de l’employeur». Interrogé sur ce point, le ministère renvoie bien aux obligations de l’employeur vis-à-vis de la fourniture d’«équipements de protection individuelle» inscrites dans le code du travail. «Les équipements de protection individuelle et les vêtements de travail mentionnés à l’article R. 4321-4 sont fournis gratuitement par l’employeur qui assure leur bon fonctionnement et leur maintien dans un état hygiénique satisfaisant par les entretiens, réparations et remplacements nécessaires», peut-on lire à l’article R4323-95 du code du travail.

«C’est l’employeur qui doit se débrouiller»

L’employeur peut-il éventuellement rembourser a posteriori le coût des masques aux employés plutôt que de les lui fournir directement ? Le protocole ne le précise pas. «Ça n’est pas interdit, mais le principe est que c’est l’employeur qui doit se débrouiller», estime David Jonin.

Par ailleurs, l’avocat estime que l’entretien, en théorie, doit aussi être pris en charge par l’entreprise. «Les équipements de protection doivent être maintenus dans un état hygiénique satisfaisant. Si le masque est réutilisable, il paraît préférable que l’employeur organise le nettoyage, soit par l’entreprise elle-même si elle dispose des équipements nécessaires, soit par une autre société. Mais le nettoyage par le salarié ne me paraît pas recommandé», explique le spécialiste.

Dans le protocole, le ministère prévoit, sans plus de précisions, une «organisation», du nettoyage des masques réutilisables par l’employeur. «Lorsque les EPI sont à usage unique, leur approvisionnement constant et leur évacuation doivent être organisés. Les déchets potentiellement souillés sont à jeter dans un double sac-poubelle, à conserver 24 heures dans un espace clos réservé à cet effet avant élimination dans la filière ordures ménagères. Lorsqu’ils sont réutilisables, leur entretien, notamment leur nettoyage selon les procédures adaptées, doit être organisé», peut-on lire.

Libération
Libérationhttps://www.liberation.fr/
Libération est un quotidien français paraissant le matin, disponible également dans une version en ligne.

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Ile-de-France : Un chèque prévention » pour aider les entreprises en difficulté à rebondir

Les difficultés financières peuvent se révéler être un véritable casse-tête pour les entreprises, particulièrement pour les TPE et PME. Dans l’optique de soutenir ces structures, la Région Île-de-France a récemment initié un dispositif innovant : le « Chèque prévention », afin d’encourager l’adoption de procédures de prévention plutôt que de procédures collectives.

Pfizer ne connaissait ni l’efficacité de son vaccin anti covid, ni ses effets indésirables et secondaires à long terme

L’ONG Sud-Africaine Health Justice Initiative qui réclamait l’accès aux contrats des vaccins anti Covid signés par le gouvernement de son pays avec les groupes pharmaceutiques a obtenu gain de cause auprès de la justice et les a publié sur Internet. On apprend notamment que Pfizer ne connaissait ni l’efficacité de son vaccin ni les effets indésirables et secondaires à long terme, mais ne s’en souciait guère, puisqu’une clause indiquait que « l’acheteur serait responsable de tous les coûts liés à tout rappel ou retrait du marché du produit ». 

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.