Un élu hors la loi ? la justice au rendez-vous

Date:

Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, a interdit l’accès à sa page Twitter au journaliste indépendant Guillaume Tatu, le privant ainsi de la possibilité de faire son métier, et ce pour des motifs personnels. La justice tranchera sur cette affaire pour le moins rocambolesque. 

Une liberté d’informer à tout prix ?

Depuis 2017, une autre guerre a vu le jour sur les réseaux sociaux notamment Twitter, opposant directement le journaliste indépendant Guillaume Tatu, au président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand pour avoir été « blacklisté » par ce dernier sur sa page officielle. Rappelons-le, un élu exerce des missions au service de l’intérêt général.

Cependant, s’il est vrai que chacun de nous dispose du droit au respect de sa vie privée qu’il soit question d’une personne publique ou privée, tel que conventionnellement garantie par l’article 8 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme, des limites sont perceptibles dès lors que la page dédiée à un élu est une page institutionnelle, établie dans un but d’intérêt général. Partant, quand bien même la charte de Twitter prévoit la possibilité de bloquer une personne, en ce qui concerne les élus, dans un contexte où le cadre privé ne saurait être invoqué, cette possibilité doit alors être prise avec des pincettes, et pourrait même s’avérer impossible.

Le réseau social, défini comme un service en ligne mis à la disposition de l’internaute afin de s’exprimer librement et tisser des liens avec des personnes partageant en principe le même centre d’intérêt, ne s’apparente pas à une sphère de non droit. De plus, pareille situation serait difficilement admissible dans la vie réelle. Des règles applicables dans le domaine « matériel, physique » peuvent tout à fait s’appliquer en ligne. De ce fait, heurter la liberté d’expression d’une personne et en l’occurrence d’un journaliste revient à compromettre les dispositions issues non seulement de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, ainsi que les articles 10 et 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ; mais aussi les règles conventionnelles émanant des institutions européennes, visant à la fois la Convention européenne des droits de l’homme en ses articles 10 et 11, ainsi que la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne en son article 11.

Toutefois, force est de constater que la première plainte portée par Guillaume Tatu a d’abord fait l’objet d’un refus d’informer de la part du juge d’instruction en charge du dossier au motif que cette situation ne pouvait donner lieu à infraction. La chambre de l’instruction a finalement donné son aval, en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par l’article 186 du code de procédure pénale, afin que l’affaire puisse être convenablement instruite suite à sa saisine par les avocats de la partie civile Me Arash Derambarsh et Me Thierry Vallat. Selon Me Arash Derambarsh, « à la question de savoir si le détenteur d’un compte institutionnel peut bloquer une personne sur son compte parce que cette dernière ne partage pas les mêmes idées que ce dernier, la chambre de l’instruction a répondu par la négative » ; puisque, le président de l’Assemblée nationale est « un personnage public, il n’interagit jamais sur ce compte, il ne fait que tweeter, relayer, produire un travail institutionnel sur ce réseau social et c’est donc ça qui est inadmissible, que certains aient accès et d’autres non à sa page officielle ».

La balance des droits dans le monde virtuel et physique dans la réouverture de l’enquête

Les articles 225-1, et 432-7 du code pénal répriment la discrimination à raison des opinions politiques d’un individu, à hauteur de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende. L’acte en lui-même doit porter sur des motifs politiques. Le journaliste a fait l’objet d’une limitation d’accès au compte Twitter de l’élu parce que ce dernier écrivait semble-t-il des articles peu glorieux à son encontre. Durant la période post direction général des « mutuelles de Bretagne » ce dernier a par exemple émis les tweets suivants : « la mutuelle dont Richard Ferrand était directeur a fait louer des locaux appartenant à sa femme. Revenu annuel 42K £. Bonne moralisation. » ou encore, « Richard Ferrand, député c’est 1250 euros par mois en + des mutuelles de Bretagne alors qu’il travaillait sur un texte en faveur … des mutuelles ».

Les droits et libertés ne sont pas absolus, des limitations sont possibles dès lors qu’un individu outrepasse la règle et tombe dans la diffamation ou l’injure, telles que prévues par l’article 29 de la loi du 29 juillet 1881. Il reviendra aux juges de déterminer si les faits pouvaient s’apparenter à une diffamation ou une injure, légitimant une quelconque limitation de la part de l’élu à son compte Twitter en guise de protection. Bien que cette hypothèse soit peu probable, puisqu’en effet, l’article 11 de la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne dispose que : « toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières ».

Dès lors qu’un élu est présent sur un réseau social tel que Twitter afin de transmettre des informations en lien avec l’intérêt général, choisir les personnes pouvant y avoir accès reviendrait à créer des discriminations non permises par la loi; et s’ exposerait aux sanctions prévues dans ces circonstances. 

La frontière entre le monde virtuel et réel est aujourd’hui mince ; ces deux réalités ne sont pas étrangères l’une de l’autre. Par conséquent, qu’il soit question de réseaux sociaux ou non, les droits et libertés se doivent d’être respectés, d’autant plus par un élu de la République.

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

NoTwitterDay : Le boycott Français de X.com/Twitter

Le 27 octobre marque le premier anniversaire du rachat de Twitter par Elon Musk, rebaptisé par la suite X.com. Alors que la plateforme a vu ses chiffres d'audience diminuer, un collectif français lance un appel au boycott pour une journée. Mais ce mouvement sera-t-il suffisant pour faire bouger les choses ?

Désinformation numérique : Bruxelles identifie X (anciennement Twitter) comme le plus grand transgresseur

Bruxelles a récemment publié les rapports de Google, Meta, Microsoft et TikTok concernant leurs efforts dans la lutte contre la désinformation. Ces géants de la technologie collaborent avec l'Union Européenne (UE) dans le cadre d'un code de conduite volontaire, mis en place pour réguler les informations partagées en ligne.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.