Zemmour : le ralliement sans surprise de Charles Millon

Date:

Ancien ministre des Armées de Jacques Chirac et président de la Région Rhône-Alpes de 1988 à 1999, Charles Millon rejoint Eric Zemmour selon les informations de BFMTV. Il a participé ce mercredi 1er décembre au comité politique du candidat déclaré et participera à son premier meeting prévu dimanche à Villepinte.

Dans la tempête actuellement après l’épisode du doigt d’honneur à Marseille et son interview ratée sur TF1 après laquelle il a insulté Gilles Bouleau, le journaliste de TF1, le traitant de « connard », Eric Zemmour vient de recevoir le soutien de Charles Millon. Selon les informations de BFMTV, l’ancien ministre de la Défense de Jacques Chirac entre 1995 et 1997 qui a également été le président de la Région Rhône-Alpes entre 1988 et 1999 a participé ce mercredi 1er décembre au comité politique d’Eric Zemmour et il sera présent à son premier meeting qui aura lieu le dimanche 5 décembre à Villepinte. 

Le symbole de la passerelle entre la droite et l’extrême droite

En 1998, Charles Millon était devenu le symbole de la passerelle entre la droite et l’extrême droite. Le 20 mars, il avait franchi le Rubicon en étant réélu à la tête de la Région Rhône-Alpes en acceptant les voix du Front national. Alors qu’il avait toujours réfuté toute tractation avec le FN, Charles Million avait fait élire 13 vice-présidents de commissions frontistes, dont Pierre Vial, professeur d’Histoire médiévale à l’université Jean Moulin Lyon 3 à la commission de la culture. Les médias locaux s’étaient déchainés à l’époque. « Millon réélu avec les voix du Front national » avait titré le Progrès, « Le FN installe Millon » faisait la une de Lyon-Figaro alors que le journal Lyon Capitale avait réclamé sa démission et avertit ses lecteurs : « Rhône-Alpes travaillera sous la pression du Front national : vers une gestion avec les néo-fascistes ». Lyon-Figaro en avait appelé aux « citoyens » et à « la rue », de nombreuses manifestations avaient eu lieu dans la capitale des Gaules.

Suite à cet épisode, Charles Millon se fera exclure de l’UDF avant de tenter de créer un nouveau parti nommé la Droite, puis la Droite Libérale-Chrétienne en 1999. 

L’écologiste Étienne Tête avait fait une requête en annulation le jour de l’élection de Charles Millon comme président qui aboutira à l’invalidation de son élection par le Conseil d’État en décembre 1998. Anne-Marie Comparini lui succèdera à la présidence du Conseil Régional en janvier 1999.

Charles Millon se présente ensuite en tant que candidat dissident de la droite aux élections municipales de Lyon en 2001. Henry Chabert l’ancien fidèle de Michel Noir qui était alors le champion de la droite venait d’être condamné à un an de prison avec sursis et à deux ans d’inéligibilité pour abus de biens sociaux. La droite s’était retrouvée divisée puisqu’une guerre des chefs avait eu lieu pour le remplacer à quelques mois de l’élection. Michel Mercier s’était retiré et c’est finalement Jean-Michel Dubernard qui s’était présenté. Cette division de la droite avait grandement contribué à l’élection de Gérard Collomb comme Maire de Lyon, le 25 mars 2001.

En 2003, la cour administrative d’appel de Lyon déclare illégales les délibérations qui avaient permis à Charles Million de bénéficier d’un appartement et de personnel de maison, pendant près de dix ans, lorsqu’il présidait la région Rhône-Alpes. 

Les coups pleuvent. En septembre 2003, il est nommé représentant permanent à Rome auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) par Jacques Chirac qui souhaitait l’éloigner de la vie politique française et son parti est mis en sommeil. Son mandat dans la ville éternelle se terminera le 31 aout 2007.

En juin 2008, Charles Millon annonce son intention de se présenter aux élections sénatoriales sans toutefois recevoir l’investiture de l’UMP. Il terminera 3e au premier tour victime d’un « front anti Millon ».

Entre les deux tours de la dernière élection présidentielle, il a apporté son soutien à François Fillon, mais il ne jouait plus vraiment les premiers rôles avant ce retour fracassant.

Des liens avec l’extrême droite lyonnaise, Marion Maréchal et la galaxie Zemmour à Lyon

Discrètement, Charles Millon n’a cessé de se rapprocher de l’extrême droite lyonnaise.

En 2004, son fils, Thomas Millon avait fondé l’IFP avec Alexandre Pesey et Jean Martinez, l’Institut de Formation Politique qui inspirera l’ISEP de Marion Maréchal et qui a formé Charlotte d’Ornella, journaliste à Valeurs actuelles, Thaïs d’Escufon, ancienne porte-parole de Génération identitaire, Samuel Lafont, responsable de la communication numérique d’Eric Zemmour ou encore Antoine Diers, porte-parole des Amis d’Eric Zemmour. 

En mars 2015, il cofonde le collectif Phénix, un Think tank libéral-conservateur avec l’entrepreneur Charles Beigbeder, le frère de Frédérique et proche de Marion Maréchal, Julie Graziani, la responsable de la Marche pour la vie, une manifestation annuelle contre l’avortement ou la légalisation de l’euthanasie, et Anne Lorne, l’ex-responsable de la Manif’ pour tous. 

La même année, il lance, toujours avec Charles Beigbeder, l’Avant-Garde, un mouvement libéral-conservateur.

D’après La Lettre A, il participe à la fondation du magazine conservateur L’Incorrect en 2017. Son propriétaire n’est autre que Laurent Meeschaert, ancien DRH de L’Oréal. Charles Millon avait déjà invité ce dernier à rejoindre son mouvement « L’avant-garde ». Toujours d’après La Lettre A, Laurent Meeschaert s’est engagé à financer la campagne d’Eric Zemmour alors qu’il a déjà contribué à la campagne de Marion Maréchal pour les régionales de 2015. Il fait également partie des mécènes de l’Institut de Sciences Sociales, Economiques et Politique (ISSEP), l’école de formation des cadres d’extrême droite que la nièce de Marine Le Pen a créée à Lyon. Le propriétaire de l’Incorrect a aussi participé à la levée de fonds bouclée en septembre dernier par le média en ligne, Livre noir, lancé par Erik Teigner et François de Voyer, deux proches de Marion Maréchal. Si le média qui s’est récemment « distingué » par une polémique à la sortie de la pièce de Yacine Belattar refuse officiellement toute étiquette, sa rédaction consacre la quasi-totalité de ses publications à Eric Zemmour.

Autre indication des liens qu’entretien Charles Millon avec l’extrême droite : le 18 octobre 2018, il apparait parmi les signataires d’une tribune parue dans Valeurs actuelles en soutien à des militants de Génération identitaire. Ces derniers venaient d’être mis en examen et placés sous contrôle judiciaire pour « violence en réunion », « séquestration », « participation à un groupement en vue de commettre des violences » et « enregistrement et diffusion d’images violentes » suite à l’occupation des locaux de SOS Méditerranée, une association qui vient en aide en mer aux migrants. « Nous soutenons les vingt-deux de Marseille. Nous appelons à l’abandon des charges à leur encontre », écrivaient les signataires. 

À la lumière de ces évènements, le récent ralliement de Charles Millon à la campagne d’Éric Zemmour n’est pas étonnant et il témoigne des liens qui se sont tissés à Lyon, souvent considéré comme un laboratoire de l’extrême droite, entre les soutiens d’Éric Zemmour, ceux de Marion Maréchal et Génération identitaire. 

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Attaque au mortier contre un lycée à Lyon : une escalade inquiétante de la violence urbaine

Dans un incident choquant survenu vendredi matin, le lycée La Martinière-Monplaisir, situé dans le 8e arrondissement de Lyon, a été l'objet d'une attaque brutale. Un groupe d'environ dix individus a lancé des mortiers d'artifice contre la façade de l'établissement scolaire aux alentours de 7h30, provoquant une vive inquiétude parmi les habitants et les autorités.

Éric Zemmour en Israel et Marion Maréchal en Arménie

e monde politique est souvent agité par des mouvements et des prises de position audacieux. Dans cette perspective, la dernière série de voyages de deux figures emblématiques du parti Reconquête fait grand bruit. Éric Zemmour a choisi Israël comme destination de son prochain voyage, tandis que Marion Maréchal met le cap sur l'Arménie.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.