Le Grand Lyon fait le bilan d’un an de Revenu Solidarité Jeunes

Date:

Près d’un an après avoir lancé le RSJ (Revenu Solidarité Jeunes), la métropole de Lyon a fait le bilan de ce dispositif qui vient en aide aux jeunes entre 18 ans et 24 ans. Depuis le mois de mars 2021, 1000 jeunes ont déjà pu en bénéficier.

Il y a plus de pauvreté chez les jeunes que dans le reste de la population. Sur le territoire de la métropole de Lyon, le taux de pauvreté des jeunes atteint par exemple 22,7 % contre 15,7 % pour le reste de la population. 

Cette situation s’explique notamment par le fait que le RSA n’est accessible qu’à partir de 25 ans. Si d’autres dispositifs existent, ils ne sont pas adaptés à toutes les situations ou ne couvrent pas totalement cette période charnière. Le Contrat d’Engagement Jeune (CEJ) est par exemple un dispositif exigeant, qui nécessite de suivre un parcours intensif de 15 heures par semaine, avec l’objectif d’un retour rapide à l’emploi. Il n’est pas nécessairement adapté à des jeunes en situation de précarité, qui ont besoin de reprendre confiance en eux. 

« C’est parce qu’il y avait des trous dans la raquette au niveau national que nous avons voulu, dès notre arrivée, instaurer le RSJ (Revenu de Solidarité Jeunes NDLR.) pour compléter les dispositifs de l’État, encore aujourd’hui insuffisants », a affirmé Bruno Bernard, le président de la métropole de Lyon, lors d’un déplacement dans les locaux de l’association ACOLEA, qui accueille et accompagne des enfants, des adolescents et des jeunes adultes. 

Cette visite qui a eu lieu le 19 mai n’était pas fortuite. Le président du Grand Lyon était venu pour faire le bilan du Revenu de Solidarité Jeunes (RSJ) près d’un an après la mise en place de ce dispositif qui a été voté en mars 2021, « à un moment où les jeunes ont été particulièrement touchés par la crise sanitaire », précise M. Bernard. 

Un dispositif interstitiel et non concurrent des autres aides

Le président de la Métropole a précisé que le RSJ est « une aide d’urgence qui ne se substitue pas aux autres aides, mais qui est un coup de main ». Le Revenu de Solidarité Jeunes se positionne comme interstitiel et non-concurrent des autres dispositifs.

« Au niveau de l’État, des choses ont été faites, il y a la garantie jeune, et le contrat d’engagement a été mis en place pour les jeunes en rupture. On va voir comment on peut travailler avec l’État, il n’y a pas de concurrence », a tempéré Bruno Bernard.

Les critères pour bénéficier de cette aide

Pour bénéficier de ce Revenu de Solidarité, il faut avoir entre 18 ans et 24 ans révolus, être Français ou étranger en situation régulière, résider sur la Métropole de Lyon depuis six mois au moins, être sorti du système éducatif et ne pas être dans un autre dispositif. 

Cette aide s’élève à 400 euros pour les personnes sans ressources d’activités et à 300 euros pour les personnes gagnant moins de 300 euros. 

Les droits sont ouverts pour une période de six mois et peuvent être renouvelés pendant 24 mois si le ou la bénéficiaire entre dans un parcours participatif.

Un dispositif qui a été construit en concertation et qui fait l’objet d’une évaluation

Ce dispositif a été élaboré sur la base d’une large concertation. Des jeunes du territoire métropolitain et 117 structures ont été mis à contribution pour le construire.

Le RSJ a également fait l’objet d’une évaluation de la part de l’ODENORE ( Observatoire de non-recours aux droits et services ), le laboratoire de recherche de l’université Grenoble-Alpes, afin de pouvoir évaluer ce dispositif et pouvoir le réorienter. 

« Il faut rester prudent, mais d’après les premiers éléments que nous avons, ce dispositif est une réussite », a affirmé Bruno Bernard. 

Des personnes derrière les chiffres 

1000 jeunes ont pu d’ores et déjà en bénéficier. Certains d’entre eux étaient présents dans les locaux d’ACOLEA pour expliquer leur parcours, leur situation. 

Abdelkarim est originaire de Saint-Fons, il bénéficie du RSJ depuis six mois. « J’ai pu m’inscrire au permis, aider un peu à la maison et j’espère m’acheter une voiture, trouver une formation en hôtellerie ou en plomberie », a-t-il expliqué. 

Melvin, est originaire d’Oullins et souhaite devenir comédien. Le RSJ lui « enlève un poids de la tête », cela lui « permet de se concentrer sur (ses) études ».

Jane, quant à elle, est originaire de Caen et elle est en rupture familiale. Elle suivait des études en LEA mais son titre de séjour a pris fin. Depuis, elle « donne des cours dans un foyer de mineurs isolés, pour ne pas perdre la main ». Le RSJ lui permet de « subvenir à ses besoins ». 

Abdul Kashir est accueilli dans un centre d’accueil pour réfugiés. Il ne parle pas encore très bien français, mais le RSJ lui permet d’avoir un revenu minimum. 

Le Grand Lyon a également réalisé une vidéo dans laquelle Séphora, Clément et Mikael, des jeunes bénéficiaires du Revenu Solidarité Jeunes témoignent des bienfaits de ce dispositif.

D’après l’étude menée par l’ODENORE, 42 % des jeunes qui ont bénéficié du RSJ ont retrouvé le chemin de l’emploi. 

Bruno Bernard pense que le RSJ est « une économie pour la puissance publique ». Apporter une aide aux jeunes en situation de précarité leur permet en effet bien souvent de reprendre pied. Cela permet ainsi d’économiser les aides qui auraient pu leur être versées, à l’âge adulte, si leur situation ne s’était pas améliorée. 

L’exemple lyonnais suscite en tout cas l’intérêt de plusieurs collectivités. Cette expérimentation intéresserait notamment la Gironde, les Pays de la Loire ou la Ville de Rennes. 

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Lyon : La ligne B du métro s’étend à Saint-Genis-Laval

La ville de Lyon vient de marquer une étape significative dans son réseau de transports publics. Depuis vendredi à 16 heures, les usagers peuvent profiter d'un tronçon supplémentaire sur la ligne B du métro, qui les mènera jusqu'à Saint-Genis-Laval, couvrant également les hôpitaux de l'est lyonnais.

Voies Lyonnaises : 90 km en travaux ou réalisés d’ici l’été 2024

Lancé en 2021, le projet ambitieux des Voies Lyonnaises continue de façonner le paysage urbain de Lyon. Ce réseau de pistes cyclables, visant à promouvoir la mobilité verte, s'étend sur 13 lignes et totalisera 355 kilomètres à son achèvement en 2030. À l'horizon de l'été 2024, 90 kilomètres de ces voies seront soit en cours de réalisation, soit déjà opérationnels.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.