Polémique autour d’anciens propos de Caroline Cayeux sur la communauté LGBT+

Date:

Caroline Cayeux a suscité la polémique alors que d’anciens propos qu’elle avait tenus en plein débat sur le mariage pour tous sont ressortis. Depuis, l’actuelle ministre des Collectivités territoriales tente d’éteindre l’incendie, mais les associations ont réagi et des membres de la majorité demandent son exclusion. 

En 2013, en plein débat sur le mariage pour tous, Caroline Cayeux, l’actuelle ministre des Collectivités territoriales, avait qualifié cette réforme de « desseins contre la nature ».

Le 11 juillet, dans une tribune publiée dans Têtu, une cinquantaine de députés de gauche ont demandé le départ de trois ministres, en l’occurrence le ministre de l’Intérieur Gérald Damanin, le ministre de l’Écologie Christophe Béchu et celui de Mme Cayeux qu’ils accusent d’avoir « un passé » au sein de la “manif’ pour tous” et d’être « LGBTQIA-phobes ». 

Dans cette pétition, les députés accusent Emmanuel Macron d’avoir nommé dans son gouvernement une « figure de la Manif pour tous » pour faire barrage à l’extrême droite homophobe. 

Caroline Cayeux maintient ses propos sur Public Sénat

Le lendemain, Caroline Cayeux a affirmé « assumer » ses propos, lors d’une intervention sur la chaîne Public Sénat. « Je maintiens évidemment mes propos, mais j’ai toujours dit que la loi, si elle était votée, je l’appliquerais », a déclaré l’ancienne maire de Beauvais avant d’ajouter : « je dois vous dire que j’ai beaucoup d’amis parmi ces gens-là. » 

L’emploi de l’expression « ces gens-là » a mis le feu aux poudres et fait réagir de nombreuses personnalités, comme l’écologiste Sandrine Rousseau. 

Critiquée sur les réseaux sociaux, Mme Cayeux a publié un tweet dans lequel elle déclarait : « Depuis ce matin, je lis et entends vos messages. Mes propos ont blessé nombre d’entre vous. Je les regrette profondément, ils étaient naturellement inappropriés. L’égalité des droits doit toujours être une priorité de notre action. »

Le mercredi 13 juillet, plusieurs associations de lutte contre l’homophobie ont déposé plainte pour « injure publique envers un groupe de personnes en raison de leur orientation sexuelle par une personne dépositaire de l’autorité publique ». 

Jeudi 14 juillet, des membres de la majorité ont signé une tribune remettant en cause son maintien au sein du gouvernement. Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a évoqué des « propos anachroniques » et Clément Beaune, le ministre délégué chargé des Transports a déclaré sur LCI qu’il faisait « partie de ces gens-là ». 

Caroline Cayeux tente d’éteindre l’incendie

Le même jour, comme pour expier sa faute, la ministre des Collectivités territoriales a accordé un entretien au Parisien dans lequel elle a changé de ton, affirmant regretter ses propos « stupides et maladroits » qui « remontent à dix ans ».

« Et si je ne peux nier les avoir tenus, évidemment que je ne les utiliserai plus et les regrette. Je comprends que ces propos stupides et maladroits aient pu autant blesser. Je tiens ici à renouveler toutes mes excuses les plus sincères, car ils ne reflètent pas du tout ma pensée », a déclaré Caroline Cayeux. 

Concernant l’expression « ces gens-là » la ministre a affirmé mesurer « combien cette expression a été choquante et douloureuse pour de nombreuses personnes ». Elle confie avoir échangé avec Clément Beaune, à ce sujet. 

De plus, la ministre des Collectivités territoriales a adressé une lettre d’excuses à plusieurs associations de lutte contre l’homophobie qui a été relue par le cabinet d’Isabelle Lonvis-Rome, ministre déléguée auprès de la Première ministre qui est également ministre de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances. 

Cela suffira-t-il à calmer les esprits ? Rien n’est moins sûr.

Vendredi, Mme Borne a été interpellée à ce sujet lors d’un déplacement dans le Calvados. La Première ministre a parlé de « propos maladroits », affirmant que Mme Cayeux avait « présenté ses excuses » et qu’elle a pu « réaffirmer qu’elle partageait les valeurs progressistes que porte le président, que je porte et que porte mon gouvernement ». 

Vendredi 15 juillet, Stop Homophobie a déclaré sur France Info : « c’est vraiment du dénigrement, du mépris, c’est de l’injure. »

L’affaire ne devrait pas en rester là, d’autant que la tribune signée par des membres de la majorité devrait être publiée dans le Journal du Dimanche

De nouveaux propos sont ressortis 

D’autant que, depuis, d’autres propos tenus par Caroline Cayeux lors du débat contre le mariage pour tous sont ressortis. Elle parlait d’« organisations qui se disent représentatives de communautés », mais qui ne les réprsententent pas, qui « ne sont pas légitimes, puisque ces communautés n’ont aucun besoin d’être reconnues par l’État ». 

« Ne faisons pas de ces communautés, qui n’existent pas, les nouveaux corps intermédiaires de la République », avait-elle ajouté. 

C’est donc à des associations qui n’existent pas que Mme Cayeux demande aujourd’hui des excuses, comme le fait remarquer Nabil Touati dans un tweet publié le 15 juillet. 

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Éric Ciotti fait l’impasse sur les rencontres de Saint-Denis, Bardella s’y rendra

Cette décision a suscité des réactions, notamment parce que les socialistes et les Insoumis ont également décliné l'invitation.

La France commémore les victimes des attentats du 13 novembre, huit ans après

Huit ans après les attentats du 13 novembre 2015, la France a rendu un hommage sobre et solennel aux 130 victimes de cette tragédie, les pires attaques terroristes sur son sol, revendiquées par l'organisation État islamique (EI).

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.