Trente-quatre familles expulsées une nouvelle fois à Bagnolet

Date:

Après avoir été expulsées trois fois en moins d’un mois, trente-quatre familles d’exilés viennent d’être déboutées par le tribunal administratif de Montreuil. Sans solution d’hébergement, elles dorment à la rue, et sont menacées d’une nouvelle expulsion par la mairie de Bagnolet.

Depuis vendredi dernier, trente-quatre familles, composées de femmes et d’enfants en bas âge, dorment à la rue dans le parc Josette et Maurice Audin, à Bagnolet. Entassées dans seize tentes, ces familles sans-papiers, majoritairement d’origine ivoirienne et malienne, attendent leur régularisation. Cela fait plusieurs semaines qu’elles essuient expulsion sur expulsion, sans trouver de solution d’hébergement pérenne.

Des conditions de vie déplorables

À la rue depuis des mois, ces familles vivent dans des conditions déplorables. Sans matelas, sanitaires, ni eau courante, leur situation est alarmante. L’association MyMaraude alerte des « risques de maladie et de contamination importants », alors que les femmes ne peuvent se laver qu’avec de l’eau en bouteille ou dans des accueils de jour. L’association fait ce qu’elle peut pour leur apporter de la nourriture, de l’eau en bouteille et des couches. « La situation conduit à l’épuisement psychologique des familles. Les enfants subissent ces pitoyables conditions de survie », dénonce Yasmine Boussalem, présidente de MyMaraude, dans une pétition lancée par l’association le 9 août, et signée par 24 autres associations de solidarité.

Un parcours du combattant sans fin

MyMaraude se bat pour trouver des solutions pérennes à ces familles, qui ont été expulsées de leur campement trois fois en moins d’un mois. D’abord installées dans un camp réunissant 317 personnes aux abords du parc des Guilands à Bagnolet, elles sont évacuées par la préfecture d’Île-de-France le 18 juillet, dans le cadre d’une opération de « mise à l’abri ». Elles sont relogées dans le gymnase municipal de Jean Renault, réquisitionné par le préfet de Seine-Saint-Denis. Mais le 4 août, la préfecture estime avoir terminé sa mission, et les renvoie de nouveau dans la rue. Elles sont alors redirigées vers des hébergements en province, à Nice, Strasbourg, Toulouse ou Angers. Une fois sur place, aucune des solutions n’aboutit, et les familles reviennent en Île-de-France, devant le gymnase Jean Renault. Mais leur campement étant installé au bord d’une route départementale très passante, il est jugé trop dangereux par la mairie de Bagnolet, qui les expulse un fois de plus vendredi 12 août. Finalement, les femmes et leurs enfants trouvent refuge dans un parc de la ville.

Alors que MyMaraude réclame une solution pérenne pour ces familles, la ville de Bagnolet se justifie dans un communiqué : « une solution d’hébergement digne a été proposée à toutes les familles concernées. Quelques-unes ont refusé la proposition qui leur a été faite par l’État. C’est leur droit le plus strict ». « On leur a dit qu’elles seraient expulsées au bout d’une semaine. Ce sont des propositions imaginaires ! », dément Yasmine Boussalem au micro du Parisien. « Soit on les a expulsées de leur logement, soit on leur a dit, une fois arrivées sur place, qu’elles devaient retourner dans leur pays d’origine au bout d’une semaine, donc elles ont fui », développe-t-elle. La pétition de l’association précise également que les enfants sont scolarisés en région parisienne et que les conjoints des femmes du campement sont eux aussi en Île-de-France, soulignant l’inadaptation des solutions proposées par l’État.

Demande de justice

Après la dernière expulsion prononcée vendredi, MyMaraude a déposé un référé liberté au tribunal administratif de Montreuil, demandant l’annulation de l’avis d’expulsion du gymnase Jean Renault. L’association met en cause l’État, qu’elle estime responsable d’une carence dans la mise en œuvre du droit à l’hébergement d’urgence : « Cette décision demeure inhumaine et contraire aux principes de notre République, et est en violation du respect au droit au logement et à la dignité des personnes », dénonce-t-elle dans sa pétition. Mais dans son jugement rendu mardi, le tribunal a débouté MyMaraude.

Dans la foulée, la mairie de Bagnolet a annoncé mardi 16 août dans un communiqué avoir saisi le tribunal administratif « afin d’obtenir l’évacuation de cette installation ». « À ce jour, force est de constater que les refus de prise en charge, réitérés à plusieurs reprises, ne laissent, hélas, comme seule hypothèse restante que l’évacuation du campement par les forces de l’ordre », explique-t-elle.

Des décisions qui révoltent MyMaraude : « Tout le monde se fiche de savoir où elles vont aller ! Ces femmes qui ont fui les violences qu’elles subissaient dans leurs pays sont rejetées comme la peste », tempête Yasmine Boussalem. Malgré le rejet du tribunal administratif, l’association continue de demander aux services de l’État de trouver une réelle solution pérenne, adaptée à leur situation et « digne » pour ces familles, et réclame à la mairie de Bagnolet l’ouverture du gymnase Jean Renault en attendant.

Journaliste correspondante Ile-de-France

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Les restos du cœur contraints de refuser des bénéficiaires pour la première fois

Face à l'inflation galopante et à une demande croissante, les Restos du Cœur à travers la France sont confrontés à une réalité sans précédent : pour la première fois depuis leur création en 1985, ils doivent refuser des bénéficiaires pour leur campagne d'hiver. Cette situation alarmante souligne la crise économique actuelle et ses répercussions sur les plus démunis.

Ardennes : solidarité autour de la famille de Loana avec le lancement d’une cagnotte Leetchi

Suite au tragique décès de la jeune Loana à Sedan, une cagnotte a été mise en place sur la plateforme Leetchi afin de venir en aide à sa famille. En quelques heures seulement, la générosité de la communauté s'est manifestée, avec un montant dépassant les 3 000 euros.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.