Au Royaume-Uni, d’importantes grèves contre l’inflation essaiment dans le secteur des transports

Date:

Depuis jeudi, les grèves se multiplient au Royaume-Uni dans divers corps de métier relatifs au transport. Face à une inflation explosive, les travailleurs demandent une hausse des salaires. Des revendications sociales auxquelles le gouvernement britannique ne cherche pas à répondre.

Un grand mouvement de grève très suivi essaime depuis jeudi dernier au Royaume-Uni. Le 18 août, les cheminots se sont déclarés en grève dans tout le pays pour la quatrième fois depuis le début de l’été. Le lendemain, ce sont les salariés du métro de Londres qui ont arrêté temporairement de travailler. Le mouvement a ensuite gagné les postiers samedi, puis les dockers dimanche, notamment les 1.900 employés du port de Felixstowe, le plus grand de l’est du pays, mobilisés pour huit jours. Cette semaine, les professeurs, les éboueurs, les avocats, les manutentionnaires Amazon et les employés de British Telecom prévoient eux aussi de débrayer.

En fin de semaine dernière, le métro londonien s’est retrouvé complètement paralysé pendant trois jours. Le porte-parole de l’opérateur de transports publics TfL a annoncé qu’il n’y avait « pratiquement aucun service » même si « deux lignes offraient une circulation réduite », avec un train tous les quarts d’heure. Les Londoniens se sont reportés sur les bus, eux aussi fortement perturbés, certains personnels s’étant déclarés en grève. Le trafic est progressivement revenu à la normale dans la journée de dimanche. De leur côté, les dockers, mobilisés pour huit jours, pourraient bloquer une partie des chaînes d’approvisionnement du pays.

Des grèves inédites depuis des décennies

Le mouvement de grève est d’une ampleur inédite depuis les années 1980, alors que de multiples débrayages ont marqué la période estivale. Déjà le 28 juillet, la BBC titrait : « Allons-nous vers une grève générale ? », et les syndicats ont annoncé que le mouvement se poursuivrait en septembre. Le secrétaire général du syndicat RMT (rail, maritime and transport workers) Mick Lynch a déclaré que les grèves « ne seraient pas brisées », et qu’elles pourraient « s’étendre à chaque secteur de l’économie » dans les prochaines semaines.

Ce mouvement est assez exceptionnel compte tenu de la difficulté de faire grève au Royaume-Uni, où ce droit est le plus restreint d’Europe depuis Margareth Thatcher, surnommée la « Dame de fer » en raison de son intransigeance face aux mouvements sociaux. Sarah Pickard, maîtresse de conférences en civilisation britannique contemporaine à la Sorbonne Nouvelle, explique sur 20 minutes que les grèves spontanées sont complètement interdites. Il faut déposer un préavis de vote, puis obtenir une majorité en faveur de la grève parmi les syndicats, « sachant que la voix des absents est considérée comme un vote contre ».

Une lutte pour le pouvoir d’achat

Les grévistes sont tous mobilisés autour d’une revendication commune : l’indexation de leur salaire sur l’inflation. Au Royaume-Uni, la hausse des prix est explosive depuis le début de l’année : 10 % en moyenne sur l’ensemble des tarifs, un taux qui montera à 13,3 % à l’automne selon les prévisions de la Banque d’Angleterre. Plus particulièrement, ce sont les prix de l’alimentation qui sont grimpés en flèche, et ceux de l’énergie : +50 % sur l’électricité, et +95 % sur le gaz.

Les salariés qui font grève dénoncent les profits énormes de leurs employeurs, tandis qu’eux restent « fondamentalement sous-payés », affirme Mick Lynch. La secrétaire générale du syndicat Unite, Sharon Graham, pointe du doigt le même problème dans le secteur du transport maritime : « En 2020, Felixstowe docks a réalisé 61 millions de livres sterling de bénéfices, tandis que sa société mère a distribué 99 millions de livres sterling à ses actionnaires. Les deux entreprises ont donné la priorité à la réalisation de bénéfices et de dividendes de plusieurs millions de livres, plutôt qu’au paiement d’un salaire décent à leurs employés », s’indigne-t-elle sur Twitter.

Les entreprises de transport ferroviaire et maritime, quasiment toutes privées au Royaume-Uni, ont engagé des négociations avec les grévistes. La plupart ont proposé une augmentation des salaires de 7 ou 8 %, ce que les syndicats ont rejeté, au motif qu’une telle hausse ne permettait pas de compenser l’inflation sur les produits de première nécessité, ou qu’elle était conditionné à une vague de licenciements. Pour l’instant, les discussions sont partout bloquées, aucune des parties ne souhaitant faire de concession sur ses positions.

Un gouvernement inflexible

Le mouvement de grève est plutôt perçu positivement dans la population, les citoyens britanniques étant eux-mêmes fortement touchés par l’inflation galopante. Pourtant, les politiques sont massivement opposés aux grèves. Étonnamment, les travaillistes du parti Labour, pourtant historiquement du côté des syndicats, critiquent le mouvement. Cherchant à se distancier de Jeremy Corbyn et autres accusations d’extrémisme, les dirigeants orientés centre-gauche ont demandé à leurs membres de ne pas soutenir les grévistes, explique Viviane Gravey, enseignante-chercheuse à la Queen’s University de Belfast, au micro de France 24.

De son côté, le gouvernement conservateur s’oppose également au mouvement de grève, et ne tente pas de calmer la situation. Contrairement à la France, presque toutes les compagnies de transport sont privées au Royaume-Uni, et le gouvernement se garde bien d’organiser les négociations avec les grévistes. Au contraire, le pouvoir conservateur s’est attelé à faire entrer dans la loi la possibilité de recourir aux intérimaires pour casser les grèves. De plus, le Royaume-Uni se trouvant plus ou moins sans dirigeant depuis le départ de Boris Johnson, le gouvernement ne prendra aucune mesure avant l’élection de son nouveau Premier ministre le 5 septembre.

Les réactions des deux candidats au poste n’annoncent par ailleurs aucune conciliation avec les grévistes. Rishi Sunak, ancien chancelier de l’Échiquier (ministre de l’Économie), a pris parti pour une interdiction des grèves dans les services essentiels. La favorite de l’élection, Liz Truss, a pour sa part déclaré sur Twitter qu’elle « ne laisserait pas » le Royaume-Uni « être rançonné par des syndicalistes militants ». Elle a promis qu’elle « réprimerait les grèves qui affaiblissent le pays », dans la droite lignée de la façon dont les mouvements sociaux sont traités outre-Manche depuis Margareth Thatcher.

Journaliste correspondante Ile-de-France

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.