L’OMS alerte sur les risques sanitaires majeurs qui se profilent au Pakistan

Date:

Le Pakistan continue d’être frappé par les fortes pluies d’une Mousson exceptionnelle qui ont causé la mort de plus de 1100 personnes. L’Organisation mondiale de la Santé alerte sur les risques sanitaires auxquelles sont confrontées les populations touchées, à commencer par les risques de transmission de maladies telles que le paludisme et la dengue. Elle précise également que les fortes pluies perturbent ses campagnes de vaccination contre le Choléra et la poliomyélite. 

Depuis près de trois mois, le Pakistan est le théâtre de fortes pluies de mousson qui provoquent des glissements de terrain qui emportent les maisons et ravagent les terres agricoles. Les trois quarts du Pakistan sont touchés par cette catastrophe naturelle, qui affecte plus de 33 millions de personnes, soit plus d’un pakistanais sur sept. Selon le ministère des Services nationaux de santé, de la réglementation et de la coordination, plus de 1 100 personnes ont été tuées et 1 500 ont été blessées. Plus de 161 000 personnes ont été déplacées vers des camps de secours.

Comme nous vous l’indiquions hier, le Pakistan a décrété l’état d’urgence et lancé un appel aux dons de 160 millions de dollars pour financer l’aide d’urgence et les Nations unies, par l’intermédiaire du Programme alimentaire mondiale (PAM), sont déjà à pied d’œuvre, alors qu’elles ont annoncé le déplacement la semaine prochaine de leur Secrétaire général Antonio Guteress. 

L’OMS veut renforcer sa présence sur le terrain, car elle prévoit une aggravation de la situation climatique 

Une autre Organisation des Nations unies s’attèle à la tâche, comme en témoigne le représentant de l’OMS au Pakistan, le Dr Palitha Mahipala : « L’OMS travaille avec les autorités sanitaires pour réagir rapidement et efficacement sur le terrain ».

Le directeur régional de l’OMS pour la Méditerranée orientale, le Dr Ahmed Al-Mandhari souligne que « Selon une évaluation préliminaire menée par l’OMS et les partenaires humanitaires, le niveau actuel de dévastation est bien plus grave que celui causé par les inondations au Pakistan les années précédentes, y compris celles qui ont dévasté le pays en 2010 ».

Citant « des prévisions selon lesquelles les inondations vont encore s’aggraver au cours des prochains jours, avec un impact humanitaire et de santé publique encore plus important », l’agence des Nations Unies affirme que ses « priorités immédiates » , « sont d’élargir rapidement l’accès aux services de santé essentiels pour la population touchée par les inondations, de renforcer et d’étendre la surveillance des maladies, la prévention des épidémies et de contrôle, et assurer une réponse bien coordonnée aux niveaux national et international, y compris la participation de tous les partenaires concernés ». 

L’OMS collabore sur le terrain avec les autorités sanitaires pakistanaises 

Selon l’organisation onusienne, « Le gouvernement du Pakistan dirige la réponse nationale, notamment en déclarant l’état d’urgence dans les zones touchées, en établissant des salles de contrôle et des camps médicaux au niveau des provinces et des districts, en organisant des opérations d’évacuation aérienne et en organisant des séances de sensibilisation à la santé pour les personnes qui courent désormais un risque accru de maladies d’origine hydrique et vectorielle, ainsi que d’autres maladies infectieuses telles que la COVID-19 ».

De son côté, « En étroite collaboration avec le ministère des Services nationaux de santé, de la réglementation et de la coordination, l’OMS renforce la surveillance de la diarrhée aqueuse aiguë, du choléra et d’autres maladies transmissibles pour éviter une nouvelle propagation, et fournit également des médicaments essentiels et des fournitures médicales aux établissements de santé fonctionnels traitant les communautés touchées ».

Lors d’une conférence de presse organisée le 31 aout, le directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé, le Dr Tédros a indiqué que l’agence des Nations unies « a classé le Pakistan comme une urgence de niveau trois, c’est le niveau le plus élevé, cela signifie que les trois niveaux de l’organisation sont impliqués dans la riposte, les niveaux nationaux et le siège ».

Il a également précisé que l’organisation onusienne avait « débloqué 10 millions de dollars des États-Unis, du fond de réserve de l’OMS pour les situations d’urgence ». 

La situation sanitaire au Pakistan 

L’OMS affirme est tout cas, qu’« Environ 888 établissements de santé ont été endommagés dans le pays, dont 180 sont complètement endommagés, laissant des millions de personnes sans accès aux soins et aux traitements médicaux ».

Elle précise que « Les épidémies en cours au Pakistan, notamment la diarrhée aqueuse aiguë, la dengue, le paludisme, la poliomyélite et le COVID-19, s’aggravent encore, en particulier dans les camps et là où les installations d’eau et d’assainissement ont été endommagées ». « Même avant les fortes pluies et les inondations qui ont suivi, le Pakistan avait signalé 4531 cas de rougeole et 15 cas de poliovirus sauvage en 2022 ».

Le directeur générale de l’OMS a ajouté que « Le Pakistan était déjà confronté à des menaces sanitaires, telles que la Covid-19, le Choléra, la Typhoïde, la rougeole, la Leishmaniose, le VIH et la polio ». «Aujourd’hui, les inondations ont entrainées de nouvelles épidémies de maladies diarrhéique, d’infections cutanées, d’infections des voies respiratoires, le paludisme, la dengue et d’autres maladies. »

Le Dr Tédros a également indiqué que « les dégâts subits par les infrastructures sanitaires, les pénuries de personnels de santé et les manques de fourniture sanitaire on perturbé les services de santé, ce qui expose les enfants, les femmes enceintes et allaitantes à des risques accrus ». Une remarque assez troublante, car même si la situation des enfants et des femmes enceintes est sans aucun doute prioritaire, ce ne sont pas les seules populations touchées par la situation. 

Le DG de l’OMS a également souligné que « la perte en récolte et en bétail aura un impact significatif sur la nutrition et sur la santé de nombreuses communautés qui dépendant de ces ressources ».

Les fortes pluies perturbent la vaccination 

D’après l’agence des Nations unies, « Les pluies et les inondations ont perturbé la campagne nationale de vaccination contre la poliomyélite dans les zones touchées ».

L’OMS précise qu’« Avant l’inondation, l’OMS et ses partenaires avaient entrepris des vaccinations contre le choléra en réponse à l’épidémie préexistante ».

Les autres actions de l’OMS sur le terrain 

L’Organisation onusienne a également « détourné des camps médicaux mobiles, y compris ceux qui répondent aux équipes COVID-19, vers les districts touchés », « livré 1 700 000 aqua tabs pour garantir l’accès à de l’eau potable et a fourni des kits de prélèvement d’échantillons pour assurer les tests cliniques des échantillons afin d’assurer une détection précoce des maladies infectieuses ». 

L’agence des Nattions unies veille aussi « à ce que les médicaments et équipements essentiels soient disponibles ». 

Elle précise qu’avec ses partenaires, elle procède « également à une évaluation immédiate plus large des services de santé touchés et identifient les principaux domaines prioritaires nécessitant une réponse, y compris la prestation de services de Santé, de routine et d’urgence ». « Le Bureau régional de l’OMS déploie également une équipe d’experts en santé publique pour renforcer la capacité de riposte du pays. »

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Inde : Une nouvelle loi menace un quart des forêts et leur biodiversité

Selon Franceinfo, le gouvernement indien a récemment adopté une réforme qui assouplit la législation sur la déforestation.

Le Professeur Jérôme Salomon va mener la délégation de l’OMS à la Conférence internationale de l’IAS sur la science du VIH

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) sera fortement engagée lors de la 12e Conférence internationale de l'IAS sur la science du VIH, qui se tiendra à Brisbane, en Australie, du 23 au 26 juillet. La délégation de l'OMS sera dirigée par le Professeur Jérôme Salomon, ancien responsable de la Santé publique en France, qui a intégré le 17 avril dernier la direction de l'OMS.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.