Alors que la RDC a déclaré la fin de l’épidémie d’Ebola à Beni, l’Ouganda renforce sa riposte

Date:

La République démocratique du Congo a déclaré la fin de l’épidémie d’Ebola Zaïr dans le Nord-Kivu le 27 septembre. Dans le même temps, l’Ouganda renforce sa riposte pour faire face à la flambée du virus causée par la souche Soudan. 

Lors de sa Conférence de presse hebdomadaire qui s’est tenue le 22 septembre dernier, l’OMS a évoqué la situation en Ouganda qui connaît une flambée d’Ebola due à la souche Soudan du virus. Haylen Prince, journaliste chez State News a demandé des nouvelles de la situation au Nord-Kivu où une femme de 46 ans était décédée le 15 août denier et qui s’était révélée positive à la MMVE, le virus qui provoque la maladie Ebola. Lors de la conférence de presse, la journaliste avait demandé au directeur adjoint de l’OMS, le Dr Soccé Fall, « pourquoi n’avons-nous pas de nouvelles de ce qui se passe à Beni ? ».

Ce à quoi, il a répondu : « En ce qui concerne la flambée à Béni, nous n’avons qu’un seul cas. Nous verrons dans les prochains jours si nous ferons une déclaration. »

La République démocratique du Congo déclare la fin de l’épidémie d’Ebola dans le Nord Kivu

Le 27 septembre, la République démocratique du Congo a déclaré la fin de l’épidémie.

Dans un communiqué publié le même jour, l’OMS affirme qu’« Avec un seul cas confirmé, l’épidémie qui vient de prendre fin est l’une des moins catastrophiques que la République démocratique du Congo ait connue ». 

L’organisation onusienne explique également que « Les épidémies d’Ebola en République démocratique du Congo ont été causées par l’Ebolavirus Zaïre, l’une des six espèces du genre Ebola ». « Une précédente épidémie, la 14e du pays, lors de laquelle il y a eu quatre cas confirmés et cinq décès a été déclarée terminée le 4 juillet de cette année. »

Elle précise qu’« En République démocratique du Congo, l’amélioration de la préparation et de la riposte aux épidémies d’Ebola porte ses fruits ». « Quelques jours seulement après que l’épidémie dans le Nord-Kivu a été déclarée, les autorités sanitaires ont déployé une campagne de vaccination selon la stratégie de la ceinture. Plus de 500 personnes ont été vaccinées, dont 350 contacts, contacts de contacts et travailleurs en première ligne. Presque toutes les 182 personnes qui ont été en contact avec le cas initial ont été suivies pendant plus de 21 jours et considérées comme n’étant pas à haut risque. »

Selon l’OMS, « Des analyses d’échantillons prélevés sur le cas confirmé ont montré que l’épidémie était génétiquement liée à l’épidémie d’Ebola de 2018-2020 dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri – la plus longue et la plus vaste que le pays ait connu ». « Bien que l’actuelle épidémie dans le Nord-Kivu ait été déclarée terminée, les autorités sanitaires maintiennent les mesures de surveillance et restent prêtes à riposter à toute flambée épidémique. »

L’Ouganda renforce sa riposte

« La République démocratique du Congo a développé une extraordinaire expertise dans la maîtrise du virus et nous pouvons nous appuyer sur ces enseignements pour faire reculer l’épidémie d’Ebola en Ouganda », a déclaré la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique. « Même si aucun vaccin efficace n’est pour l’heure disponible pour l’Ebolavirus Soudan, il ne s’agit que d’un outil. Nous pouvons vaincre et nous avons déjà vaincu Ebola avec de solides mesures de suivi des contacts, de détection, d’isolement des cas et de bons soins de soutien. »

En Ouganda, l’épidémie d’Ebolavirus Soudan affecte désormais trois districts : Mubende, Kyegegwa et Kassanda, qui se trouvent dans un périmètre de 120 kilomètres. 

L’agence des Nations unies indique qu’« À ce jour, 399 contacts ont été identifiés et sont suivis pendant que les recherches se poursuivent afin d’identifier d’autres personnes potentiellement à risque ». « L’Ouganda dispose de solides capacités de dépistage pour Ebola, avec 5000 tests disponibles. »

Elle précise que « Trente personnes bénéficient actuellement de soins, parmi lesquelles 13 ont été confirmées comme ayant Ebola et 17 qui sont suspectées d’avoir contracté la maladie ». « Il n’existe pas de traitement spécifique pour l’Ebolavirus Soudan, mais les personnes malades reçoivent des soins de soutien qui améliorent considérablement leur pronostic . Une unité d’isolement a été mise en place au sein de l’hôpital régional de référence de Mubende et les préparations sont en cours pour installer une unité de traitement d’Ebola supplémentaire. L’OMS a également déployé trois kits dits de fièvre hémorragique virale, comprenant des fournitures médicales, des médicaments et des équipements de protection individuelle. D’autres kits seront déployés en fonction des besoins. »

L’OMS souligne qu’elle « soutient l’Ouganda afin d’améliorer la préparation des districts de santé qui n’ont pas signalé de cas d’Ebola en s’appuyant sur les précédents efforts de préparation et en fournissant des formations de rappel aux cliniciens à la surveillance, à la détection des cas et à la prise en charge des patients ». « L’Organisation renforce également la prévention et le contrôle des infections dans les structures de santé et soutient des exercices de simulation dans les districts à haut risque. »

L’organisation onusienne déclare qu’elle « appuie aussi des équipes de riposte rapide dans les pays voisins afin de renforcer l’investigation des cas, le suivi des contacts et le travail avec les communautés, ainsi que le pré-positionnement de fournitures et d’équipements médicaux essentiels, dont des équipements de protection individuelle dans les pays à haut risque ». 

D’un point de vue financier, l’agence des Nations unies alloue « À travers son fonds de réserve pour les situations d’urgence (…) 500 000 dollars pour soutenir les efforts de contrôle d’Ebola de l’Ouganda, ainsi que 300 000 dollars provenant de son programme de préparation aux urgences sanitaires pour appuyer les activités de préparation dans les pays voisins ».

Dans un tweet, le Dr Tedros affirme également qu’il a rencontré le chef de cabinet de la Maison-Blanche le 27 septembre et qu’il a évoqué la situation en Ouganda. Rappelons que le gouvernement américain et l’Organisation mondiale de la Santé viennent de renforcer leur collaboration dans le cadre du dialogue stratégique entre les États-Unis et l’OMS.

L’OMS a recommandé le 19 août dernier deux anticorps monoclonaux contre Ebola

Pour rappel, le 19 août dernier, l’OMS avait émis des recommandations pour l’utilisation de deux anticorps monoclonaux contre Ebola : le mAb114 et le REGN-EB3, deux médicaments qui ont été approuvés par la FDA en 2020 après avoir prouvé leur efficacité face au Remdesivir et au Zmapp lors d’un essai clinique (PALM) en République démocratique du Congo cofinancé par les Instituts nationaux de santé américains (NIH). 

Les recommandations de l’OMS faisaient suite à une revue systématique et à une méta-analyse qui devaient passer en revue de nombreuses études et traitements, mais qui se sont finalement concentrées sur deux études randomisées récentes, dont l’étude PALM. Dans leur rapport, les membres du groupe d’élaboration des lignes directrices de l’OMS qui avaient formulé ces recommandations fortes soulignent toutefois à de nombreuses reprises la mauvaise qualité des données et de nombreuses incertitudes. 

L’OMS reconnaissait elle-même que « des recherches et des évaluations supplémentaires des interventions cliniques sont nécessaires, car de nombreuses incertitudes subsistent ». « Il faudrait encore améliorer les soins de support, mais aussi notre compréhension d’Ebola et de ses conséquences à long terme et veiller à ce que les populations vulnérables (femmes enceintes, nouveau-nés, enfants et personnes âgées) soient bien incluses dans les travaux de recherche futurs. »

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Le Professeur Jérôme Salomon va mener la délégation de l’OMS à la Conférence internationale de l’IAS sur la science du VIH

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) sera fortement engagée lors de la 12e Conférence internationale de l'IAS sur la science du VIH, qui se tiendra à Brisbane, en Australie, du 23 au 26 juillet. La délégation de l'OMS sera dirigée par le Professeur Jérôme Salomon, ancien responsable de la Santé publique en France, qui a intégré le 17 avril dernier la direction de l'OMS.

L’Africa CDC, l’OMS et l’Institut allemand Robert Koch, lancent un partenariat pour la sécurité sanitaire afin de renforcer la surveillance des maladies en Afrique

Les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC), l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Institut Robert Koch (RKI) ont lancé ce mardi un partenariat pour la sécurité sanitaire visant à renforcer la surveillance des maladies et l'intelligence épidémiologique en Afrique.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.