La réhabilitation du Professeur Perronne

Date:

En 2020, le Dr Nathan Peiffer-Smadja et le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) avaient porté plainte contre le professeur Perronne. Celui-ci avait également porté plainte contre le Dr Peiffer-Smadja suite à des tweets injurieux. Le 21 octobre, la Chambre disciplinaire de première instance a donné raison au Pr Perronne dans le cadre de ces trois procédures. Elle considère notamment que, le Pr Peronne, au regard de sa qualité d’infectiologue internationalement reconnu, avait « l’obligation de s’exprimer dans le domaine qui relève de sa compétence », durant la crise du COVID. Deux jours plus tôt, le Pr Perrone tenait une conférence de presse au Parlement européen à l’invitation de la députer du Rassemblement national, Virginie Joron. N’en déplaise à Conspiracy Watch, qui le dépeignait comme une « figure du covid-complotisme », le professeur Perronne est ainsi réhabilité. Ce sera peut-être aussi bientôt le tour du Professeur Raoult. Qui sait ?

Le 13 septembre dernier, le Pr Christian Perronne était entendu par la Chambre disciplinaire de Première Instance d’Ile de France de L’Ordre des Médecins dans le cadre des plaintes déposées par le Dr Nathan Peiffer-Smadja et le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) qui avait été interpelé par l’AP-HP, de Martin Hirsch et du Professeur Didier Houssin, le président du comité d’urgence de l’OMS contre la Covid 19 (il est également président d’AP HP international)

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins considérait, en effet, que le Pr Perronne avait violé le code de la santé publique en s’étant exprimé dans la presse nationale, sur les réseaux sociaux, et dans un ouvrage en mettant « gravement en cause des confrères ayant pris en charge un membre de sa famille ou ayant participé à des décisions sanitaires des pouvoirs publics », et d’une manière générale, en n’ayant pas apporté son concours aux actions de santé publique mise en place par le gouvernement. Il était également reproché au Professeur Péronne d’avoir dénigré  les « politiques de santé publique » mises en place durant la crise du Covid.

Le Dr Nathan Peiffer-Smadja estimait quant à lui avoir été attaqué personnellement dans les médias ainsi que dans le documentaire « Hold-Up » par le Pr Perronne. 

Celui-ci avait alors déposé plainte en retour contre le Dr Peiffer-Smadja qui avait posté 14 tweets le mettant en cause. 

Le 21 octobre, la Chambre disciplinaire de première instance a donné raison au Pr Perronne  dans le cadre de ces trois procédures.

La Chambre disciplinaire donne raison au Professeur Perrone dans la procédure intentée par le Conseil National de l’Ordre des Médecins

L’avocat du Pr Perrone, Me Thomas Benages a publié un communiqué dans lequel il précise que « Concernant la procédure intentée par le Conseil National de l’Ordre des Médecins, la Chambre disciplinaire a retenu l’ensemble des moyens de la défense, qui insistaient sur la qualité d’expert du Pr Perronne».

Selon la Chambre disciplinaire, « Le Dr Perronne, spécialiste internationalement reconnu comme un expert dans le domaine de l’infectiologie, était le mieux à même de comprendre les enjeux de santé publique. S’il s’est exprimé dans la presse sur l’action du gouvernement et sur l’industrie pharmaceutique, ainsi qu’il était légitime à le faire et en avait même l’obligation dans ce domaine qui relevait de sa compétence, il s’est borné à porter publiquement, mais sans invectives une voix discordante sur un sujet d’intérêt général ».

Il était également reproché au Pr Personne de s’en être pris à Agnès Buzyn et à Olivier Véran. Là encore, la Chambre disciplinaire a considéré que ces critiques « concernaient ces personnes uniquement en tant qu’autorités sanitaires détenant un poste politique». « Ainsi, alors même que ces autorités avaient également la qualité de médecins, le Dr Perronne ne saurait être regardé comme ayant méconnu, par les critiques dirigées à leur encontre, les dispositions précitées du code de la santé publique ».

La Chambre rejette également la plainte du Dr Nathan Peiffer-Smadja et lui adresse un avertissement 

Concernant la procédures du Dr Nathan Peiffer-Smadja, la Chambre disciplinaire a considéré que celui-ci avait tenu à l’encontre du Pr Perronne des propos « de nature gravement anti-confraternelle ». La chambre a rejeté sa plainte et lui a même adressé un avertissement.

« Ainsi, par ces décisions fondamentales, la Chambre disciplinaire est venue réaffirmer la liberté d’expression dont bénéficient les médecins universitaires, lorsque ceux-ci s’expriment de manière impersonnelle, tout en soulignant le rôle prépondérant qu’a tenu le Pr Perronne durant la crise sanitaire en apportant la contradiction au gouvernement et en ayant ‘une voix discordante sur un sujet d’intérêt général’ », déclare l’avocat du Professeur Peronne.

Selon lui, « En soulignant que le Pr Perronne n’avait jamais eu de discours «antivax» la Chambre disciplinaire fait taire ceux qui usent de qualificatifs péjoratifs afin de le censurer ». « Par ces décisions  la Chambre disciplinaire a donc reconnu qu’un médecin peut avoir un avis différent de celui exprimé par le gouvernement, et en faire état publiquement. Enfin, par ces décisions,  la Chambre disciplinaire est tout simplement venue réaffirmer les valeurs de notre démocratie : il est possible de s’exprimer librement sur un sujet d’intérêt général dès lors que l’on ne tient pas de propos désobligeants, diffamatoires ou injurieux.»

Le Pr Perronne a tenu une conférence au Parlement européen le 19 octobre 

Le 19 octobre, le professeur Perrone avait tenu une conférence au Parlement européen, à l’initiative de la député du Rassemblement national, Virginie Joron et de députés européens de différents partis politiques. 

Conspiracy Watch tire à boulets rouges sur le Pr Perronne mais fait un flop 

La veille des décisions de la Chambre disciplinaire, le site Conspiracy watch, publiait un article dans lequel il dépeignait le Professeur Péronne comme «un infectiologue controversé ».

Cet article revenait sur le renvoi de M. Peronne de « ses fonctions de chef du service des maladies infectieuses et tropicales à l’hôpital Raymond-Poincaré à Garches (AP-HP), dans les Hauts-de-Seine, sur décision de Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP ». « L’AP-HP a en outre déposé une plainte contre Christian Perronne auprès du conseil départemental de l’ordre des médecins, compte tenu des attaques ad hominem proférées publiquement par le médecin à l’encontre d’un confrère et pour avoir notamment affirmé que les malades du Covid représentaient une aubaine financière pour les médecins. »

Sur Twitter, Conspiracy Watch présentait même le Pr Perronne comme une « figure du covid-complotisme ».

Après la décision de la Chambre disciplinaire de l’ordre des médecins et l’ouverture d’une enquête sur les contrats d’achats de vaccins contre la Covid-19 par le bureau du procureur général européen, Conspiracy Watch devrait revoir sa ligne éditoriale. 

« Je viens du KGB. Nous, les tchekistes, on n’est pas complotistes, on est les comploteurs. Je viens quand même d’un monde où l’on travaille dans le secret avec les armes et avec les bombes, où l’on renverse les États », nous expliquait Sergueï Jirnov après la mort de Daria Douguine. 

« Vous savez que le FSB a essayé d’introduire Donald Trump aux États-Unis à la présidence. Ce n’est pas une thèse complotiste. Cela a été démontré par le FBI, qui a été muselé par Trump, lorsqu’il était président, mais il y a toutes les preuves de l’existence de cette thèse. Cela s’est passé aussi en France pour Emmanuel Macron, cela s’est passé dans d’autres pays, et cela va se passer encore dans d’autres pays , ajoutait-il. 

Donc à l’attention de Conspiracy Watch, « oui parfois les complots ça existe » et ce qu’il s’est passé durant la crise Covid est en train de se révéler petit à petit. Le Pr Perrone vient d’être réhabilité, cela sera peut-être bientôt le tour du Pr Raoult. 

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Pfizer ne connaissait ni l’efficacité de son vaccin anti covid, ni ses effets indésirables et secondaires à long terme

L’ONG Sud-Africaine Health Justice Initiative qui réclamait l’accès aux contrats des vaccins anti Covid signés par le gouvernement de son pays avec les groupes pharmaceutiques a obtenu gain de cause auprès de la justice et les a publié sur Internet. On apprend notamment que Pfizer ne connaissait ni l’efficacité de son vaccin ni les effets indésirables et secondaires à long terme, mais ne s’en souciait guère, puisqu’une clause indiquait que « l’acheteur serait responsable de tous les coûts liés à tout rappel ou retrait du marché du produit ». 

Monaco : Les derniers variants de Covid ne nécessitent pas « d’imposer de mesures contraignantes » selon le conseiller-ministre Christophe Robino

Le conseiller-ministre pour les affaires sociales et la santé, Christophe Robino, est revenu sur les derniers variants de Covid-19 en circulation, qui ne nécessitent pas d’imposer des mesures contraignantes.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.