La Chine a ouvert des postes de police illégaux dans le monde entier pour rapatrier et condamner ses ressortissants à l’étranger 

Date:

Selon l’ONG espagnole Safeguard Defenders, la police Chinoise, en coordination avec l’association des Chinois à l’étranger, dirigée par des entités du Parti communiste chinois, a établi aux moins 54 postes de police à l’étranger, en particulier en Europe. Il y en aurait même plus vraissemblament 110, dont trois en France, qui seraient implantés en toute illégalité. L’ONG espagnole indique qu’« en quinze mois, entre avril 2021 et juillet 2022 et malgré les restrictions liées à la pandémie, un nombre impressionnant de 230 000 ressortissants chinois ont été renvoyés pour faire face à d’éventuelles accusations criminelles en Chine ».

Sous couverts d’aider à renouveler des permis de conduire ou d’effectuer des taches de consulats, la chine aurait installé « au moins 54 ‘centres de services de police à l’étranger » indique l’ONG espagnole Safeguard Defenders. Il y en aurait en faites 110 dont 3 en France. Deux bureaux de police liés à la ville de Fuzhou et un bureau lié à la ville de Qingtiansont officient en effet à Paris. En réalité ces postes de polices illégaux servent à accusé les ressortissants chinois de crimes pour les faire rentrer au pays. 

Dans son rapport, intitulé « 110 postes de la police chinoise à l’étranger sont devenus fou », l’ONG révèle qu’« Une nouvelle loi adoptée le 2 septembre, entrée en vigueur le 1er décembre, établit une extraterritorialité totale sur les Chinois et les étrangers dans le monde pour certains délits (fraude, fraude télécom, escroquerie en ligne, etc.) ». 

Il évoque également la « Création de neuf pays interdits, où les ressortissants chinois ne sont plus autorisés à vivre sauf s’ils ont une ‘bonne raison’ ».

L’ONG affirme qu’« Entre avril 2021 et juillet 2022, la police chinoise a « persuadé » 230 000 prétendus fugitifs de retourner en Chine ‘volontairement’ (tout en admettant que toutes les cibles n’ont commis aucun crime) ». 

Safeguard Defenders a eu accès à des documents gouvernementaux chinois dans lesquels sont cités « De nouveaux outils pour les opérations de ‘persuasion’». « L’une de ces méthodes, décrite dans la documentation officielle, consiste à refuser aux enfants du suspect encore en Chine le droit à l’éducation ». Sur le modèle de la Loi Nord-Coréenne, les membres de la famille resté.e.s en Chine peuvent, être accusé.e.s de crime en invoquant la « culpabilité par association ». « Les proches en Chine qui n’aident pas la police à « persuader » les cibles devraient faire l’objet d’une enquête et être punis soit par la police, soit par la police interne du Parti, le CCDI. »

France 3 a joint le responsable d’un poste de police installé à Paris qui a nié les faits

La chaîne de télévision France 3 a réussi à joindre un responsable d’une de ces polices clandestines établies à Paris. Il a indiqué travailler pour « la préfecture de police de la Chine » pour « des examens de santé » ou « des renouvellements de permis de conduire ».

L’exemple du poste de police de Madrid 

L’ONG a toutefois menée plusieurs enquêtes dont une au bureau de Madrid qui confirme que le poste de police installé dans la capitale Espagnole « travaille activement avec la police chinoise pour s’engager dans des opérations de police secrètes et illégales en Espagne ». 

Elle dévoile une vidéo « prouvant que le centre de service de la police à l’étranger à Madrid a été chargé de persuader le retour » d’un certain Liu, résidant en Espagne, originaire ducomté de Qingtian, dans la province du Zhejiang, en Chine. Il était soit disant recherché pour « pollution environnementale ». L’extrait montre également qu’un membre de la famille du suspect en Chine a été convoqué par le Parquet pour participer à la réunion, assis à côté des fonctionnaires avec une pancarte indiquant « Représentant de la famille » installé sur le bureau. Liu serait retourné en Chine le 14 janvier 2020.

L’exemple du poste de police de Belgrade

Safeguards Defender cite aussi l’exemple d’« Un ressortissant chinois du nom de Xia, accusé de vol et vivant à Belgrade, en Serbie », qui a été « persuadé de retourner » en Chine le 31 octobre 2018. Celui-ci aurait été repéré par la police chinoise de Qingtian via son bureau à Belgrade. Elle l’a ensuite convaincu par l’intermédiaire d’une conversation sur WeChat de rentrer au pays. 

«Selon les documents gouvernementaux, Xia n’était, sans surprise, pas disposé à retourner en Chine pour faire face à des poursuites, cependant, selon les déclarations du gouvernement, après environ une semaine de communication policière avec Xia, il a changé d’avis et « volontairement », indique l’ONG. 

Le journal espagnol El Correo a intérogé un responsable du ministère des Affaires étrangères à Shanghai qui a accepter de s’exprimer à ce sujet sous couvert d’anonymat. Il a confirmé les faits, précisant « ne pas trouver problématique de faire pression sur des criminels pour qu’ils aillent devant la justice ».

Des enquêtes ont été ouvertes aux Pays-Bas et aux Canada, mais également aux États-Unis

Les autorités canadiennes ont ouvert une enquête après qu’une personne accusée de détournement de fonds vivant au Canada ait été poussée à retourner en Chine.

Selon des médias néerlandais, un homme aurait également reçu des appels menaçants et des messages après avoir manifesté devant l’ambassade de Chine en juin.

La semaine dernière, la justice américaine a aussi inculpé sept Chinois accusés d’avoir tenté d’obliger un de leurs compatriotes, résidant aux Etats-Unis, à retourner en Chine.

Nous avions vu que le président chinois Xi Jinping a profité de la crise sanitaire pour s’octroyer les pleins pouvoirs lors du 20e congrès du Parti communiste qui s’est tenu le 22 octobre dernier. Visiblement il avait prévu son coup depuis un certain temps.

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Renforcement de la Stratégie de dissuasion Corée du Sud-États-Unis face à la menace nucléaire Nord-Coréenne

Analyse approfondie de la récente mise à jour de la Stratégie sur mesure de dissuasion entre la Corée du Sud et les États-Unis, visant à contrer les menaces nucléaires et balistiques de la Corée du Nord.

Les Philippines et le Japon esquissent un pacte de défense face aux ambitions de la Chine

Une nouvelle dynamique de sécurité en Asie-Pacifique : Tokyo et Manille négocient un pacte militaire.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.