L’Europe fait pression sur l’Italie pour qu’elle autorise les migrants à débarquer

Date:

Alors que l’Italie de Giorgia Meloni a pris la décision d’interdire aux navires humanitaires de débarquer sur son sol, quatre bateaux d’ONG, dont l’Océan Viking de Sos Méditerannée, attendaient l’autorisation de pouvoir débarquer plus d’un millier de rescapés. Sous la pression de l’Europe, à commencer par la France, l’Italie a finalement autorisé Humanity 1 à accoster afin d’accueillir les migrants les plus vulnérables.

Les propos racistes du député RN, Grégoire de Fournas ont mis en exergue le discours du député LFI Carlos Martens Bilongo qui interpellait le gouvernement sur la situation de l’Océan Viking. Le navire de l’ONG SOS Méditerranée a recueilli 234 migrants à son bord, après leur avoir porté secours entre le 22 et le 26 octobre, mais se retrouve bloqué entre la Sicile, Linosa et Malte. Parmi les réscapé.e.s ont retrouve 40 mineur.e.s non accompagné.e.s dont un enfant de trois ans.

« Après avoir subi le pire en Libye et avoir passé plusieurs jours en mer pour certaines d’entre elles, ces personnes aujourd’hui se retrouvent complètement épuisées, déshydratées et en détresse psychologique pour certaines » expliquait Morgane, membre de Sos Méditerranée qui est à bord de l’Ocean Viking dans une vidéo du média Loopsider publiée le 3 novembre sur Twitter.

« Elles étaient à bord de 6 embarcations en détresse, des embarcations complètement impropres à la navigation et elles étaient aussi surchargées. Elles se trouvaient en eaux internationales dans les zones de recherche et de sauvetage maltaises pour trois d’entre elles et libyennes pour les trois autres », précisait-elle.

Les autorités libyennes et maltaises ont fait la sourde oreille face aux demandes répétées de l’ONG SOS Méditerrannée et les ports les plus proches se trouvaient donc en Italie, mais depuis que Giorgia Meloni est au pouvoir, les navires humanitaires ont interdiction de débarquer. 

En 2018, l’Italie avait déjà fermé ses portes aux navires humanitaires. Le taux de mortalité en Méditerranée centrale avait alors doublé, passant de 2,4% en 2017 à 5,7% en 2018. 

Quatre navires attendaient l’autorisation de débarquer

L’Ocean Viking de SOS Méditerannée, n’était pas le seul navire dans cette situation. Trois autres navires se retrouvaient ainsi bloqués avec des migrants à leur bord. Il s’agissait d’Humanity 1, le navire de l’ONG SOS Humanity battant pavillon allemand qui comptait 179 rescapé.e.s à son bord, du bateau Geo Barents de Médecins sans frontières sous pavillon norvégien qui a porté secours à pas moins de 572 migrants auxquels s’ajoutait la petite embarcation Rise Above de l’ONG allemande Mission Lifetime qui a sauvé 95 personnes dont de nombreux enfants et des nouveau-nés. À bord de ces quatre navires, on dénombrait pas moins de 1075 rescapés.

Les conditions à bord des bateaux se sont petit à petit dégradées. L’ONG SOS Humanity alertait que les « Les 179 personnes à bord d’Humanity1 ont un besoin urgent d’un endroit sûr ! ».  « L’état de santé des naufragés s’aggrave. En raison des températures froides, la fièvre se répand à bord, même si les tests covid sont négatifs ».

À bord du Geo Barents les conditions se sont également détériorées. Selon Candida Lobes de Médecin sans frontière, « Ces personnes dorment par terre et mangent des aliments lyophilisés. Nous avons dû rationner l’eau des douches pour la première fois ». « Nous avons des personnes vulnérables : des femmes enceintes, des enfants et des mineurs non accompagnés. Nous en avons plus de 60. La plus jeune fille a 11 mois ».

L’ONG précisait que les résacpé.e.s sont des hommes, des femmes et des enfants qui ont passé des mois et des années dans les geôles libyennes subissant des violences et des abus. « La seule chose dont ils ont besoin immédiatement c’est d’un port où ils se sentiront de nouveau en sécurité. » 

Sur L’Ocean Viking, on s’inquiétait également des prévisions météo et des stocks de nourriture qui s’épuisent.

Après une rencontre avec la présidente de la Commission européenne, Ursula Von Der Leyen et la présidente du Parlement européen, Roberta Mestola, la Giorgia Meloni avait déclaré que sa priorité était « la défense des frontières extérieures, pas la redistribution »

L’Europe, à commencer par la France, a mis la pression sur l’Italie 

Vendredi, le ministre des solidarités Jean-Christophe Combe a indiqué sur France Info à propos des rescapé.e.s que « La France est prête à les accueillir comme n’importe quel pays», « C’est une question d’humanité avant tout ». « Parce qu’il y a des femmes, il y a des enfants qui sont malades, qui sont dans une situation humanitaire terrible ».

M. Combe est également revenu sur la polémique qui avait eu lieu à l’Assemblée nationale. « Quand on écoute le RN, on a l’impression que ces migrants étaient en croisière», a-t-il déclaré. 

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait également indiqué à l’Italie que si l’Ocean Viking finissait par accoster, la France et l’Allemagne prendraient leur part en accueillant certains migrants. « Nous ne doutons pas que l’Italie respectera le droit international. Mais nous disons aussi à l’Italie que le problème de sa situation géographique qui en fait le pays le plus proche ce navire ne veut pas dire qu’elle doit être laissée seule. L’Italie ne peut pas être le centre de réfugiés de toute l’Europe », avait-il déclaré à la sortie d’une rencontre avec son homologue italien Matteo Piantedosi. 

Sur Twitter, le président du groupe écologiste au Sénat, Guillaume Gontard a mis la pression a Emmanuel Macron lui demandant s’il allait « autoriser les navires humanitaires à accoster en France» ?

Le ministre de l’intérieur italien a quant à lui affirmé samedi que l’Italie ne ferait pas marche arrière quant à ses obligations humanitaires, mais que les bateaux qui ne sont pas « qualilfiés » devraient être pris en charge par l’État dont le navire bat pavillon. 

La Norvège a d’ores et déjà répondu qu’elle n’avait aucune responsabilité concernant les personnes embarquées à bord de navires privés sous pavillon norvégien. Oslo a précisé que la responsabilité revenait au pays responsable de la zone maritime où avait eu lieu le sauvetage. 

L’Allemagne a quant à elle insisté, dans une «note» diplomatique adressée à l’Italie, sur le fait que les organisations caritatives « apportaient une contribution importante au sauvetage de vies humaines» et a demandé à Rome « de les aider dès que possible ».

Humanity 1 a été autorisé à débarquer les migrants vulnérables

Le gouvernement italien a finalement autorisé dans la nuit de samedi à dimanche, le débarquement des mineurs et d’autres clandestins souffrant de problèmes médicaux qui étaient à bord du navire Humanity 1, mais a refusé de laisser débarqué 35 hommes adultes d’après l’ONG SOS Humanity. 

Au total, 144 personnes ont débarqué au port de Catane du bateau battant pavillon allemand. 

Le député de l’opposition du parti « Republica italiana », Aboubakar Soumahoro, a indiqué sur Twitter que sélectionner « les naufragés est contraire au droit de la mer des Nations unies ». « De plus, le manque de médiateurs culturels crée des failles formelles dans la procédure. Si les naufragés restants sont rejetés, en violation de l’article 19, nous contesterons cette décision auprès de toutes les instances appropriées. »

Selon lui, le gouvernement traite « les naufragés, déjà épuisés par le froid, la fatigue, les traumatismes et la torture comme des objets »

Il a également indiqué que la « vie humaine doit toujours primer ». « La santé de TOUTES les personnes doit être protégée en garantissant la possibilité de demander l’asile. Celui qui atterrit en Italie atterrit en Europe. »

L’ONG SOS Humanity, annonce aujourd’hui sur Twitter que son bateau « a reçu l’ordre de quitter le port de Catane vers 11h30 avec 35 survivants à son bord ». « Le capitaine a rejeté cette demande. Le droit de la mer l’oblige à amener tous ceux qui sont sauvés de la détresse en lieu sûr. »

L’ONG ajoute que « Les survivants ont droit à un contrôle individuel de protection, qui ne peut se faire qu’à terre ». « Rejeter les 35 personnes en quête de protection à bord d’Humanity 1 des eaux territoriales est une forme de refus collectif et est donc illégal. »

Les trois autres bateaux attendent toujours de pouvoir accoster. Espérons que la pression mise par la France et d’autres pays européens, mais également par certains Italiens, finira par faire céder le gouvernement de Giorgia Meloni. 

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Prison ferme pour une agression antisémite à Avignon

Une affaire d'antisémitisme a trouvé son épilogue judiciaire à Avignon, où une jeune femme de 18 ans a été reconnue coupable d'un acte de haine religieuse. L'incident, survenu en plein centre-ville, a vu la prévenue s'en prendre à un homme juif en crachant sur sa kippa, un geste considéré comme une agression antisémite grave.

La nouvelle Loi sur l’Immigration en France sera t-elle la Solution pragmatique pour le marché du Travail ?

La récente proposition de loi sur l'immigration déposée par Gérald Darmanin, Ministre de l'Intérieur, marque un tournant potentiel dans la politique migratoire française. Au cœur de cette proposition, l'article 3 attire une attention particulière en introduisant la création d'un titre de séjour temporaire d'un an pour les travailleurs sans papiers évoluant dans des métiers sous tension.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.