La censure dont est victime Médiapart provoque un tollé général 

Date:

La décision du tribunal judiciaire de Paris d’interdire à Médiapart de publier de « nouvelles révélations concernant les pratiques politiques du maire de Saint-Étienne » a suscité un tollé géneral. De nombreux médias ont tout de suite apporté leur soutien au site d’information, fondé par Edwy Plenel, tout comme des syndicats de journalistes, des avocats et des élu.e.s, notamment de la Nupes. 

Le 21 novembre, Libération et Les jours se sont dit prêt à reprendre le relai. Comme en témoigne ce tweet d’Anton Rouget, le journaliste qui est l’auteur des enquêtes sur la sextape stéphanoise  et les « diners des sommets ». 

Un mouvement qui a été rejoint spontanément par de nombreux journalistes et média, comme nos confrères de Rue89Lyon, ou notre collègue Gilles Charles.

Le communiqué d’une trentaine de SDJ 

Le lendemain, 35 sociétés de journalistes (SDJ) dont celles de Libération, de LCI, de Marianne ou de l’Obs et 15 autres organisations et collectifs de journalistes ou d’associations du droit de l’information ont apporté leur soutien à Médiapart. Dans une tribune, les SDJ dénoncent « cette censure préalable, décidée sans débat contradictoire » qui est « une grave et flagrante attaque contre la liberté de la presse ». « Depuis la loi du 29 juillet 1881 qui a instauré en France le droit d’information et la liberté d’expression, jamais une telle procédure, à notre connaissance, n’avait été utilisée pour censurer préalablement un média ».

Dans ce communiqué, il était également fait allusion à la décision qui avait été prise par le tribunal de commerce de Nantes contre Reflets-info et aux « nombreuses procédures baillons » des hommes d’affaires. 

La réaction des syndicats de journalistes 

Les syndicats de journalistes (SNJ, SNJ-CGT, CFDT) ont également publié un communiqué intitulé « une décision de justice inédite et contraire au droit de la presse », dont le sous-titre est « Médiapart : non à la censure ! ». « Le Syndicat national des journalistes (SNJ), première organisation de la profession, rappelle le droit constitutionnel du public à être informé et la liberté de publier garantie par la loi du 29 juillet 1881, deux fondements de notre pacte démocratique républicain. » 

Le syndicat des journalistes faisait une fois encore référence à la décision de justice qui a été prise contre Reflets-Info et qui avait provoqué la réaction de 74 médias indépendants.

La réaction des ONG

Reporters sans frontières a également réagi à la censure qui frappe Médiapart, évoquant aussi « un contournement dangereux et flagrant de la loi du 29 juillet 1881 qui protège la liberté de la presse ». 

La Maison des lanceurs d’alerte et l’ONG Transparency International ont elles aussi témoigné de leur solidarité à Médiapart, tout comme le Syndicat de la presse indépendante d’information en ligne (Spiil). Il « déplore une dangereuse atteinte à la liberté d’expression et à la liberté d’informer » et rappelle que le « législateur doit veiller à ce que le droit commercial ne puisse pas être utilisé pour censurer des journalistes ».

Le communiqué de presse de l’Association des Avocats Praticiens du droit de la presse

Dans un communiqué intitulé « Le tribunal de Paris s’engage dans la voie de la censure préalable pure et simple d’un article de presse et perd sa boussole », l’association des Avocats Praticiens du droit de la presse (AADP) se demande « comment une telle décision, contraire à toutes les valeurs qui irradie notre droit de la presse a-t-elle pu être rendue ? ». « En effet une injonction de suspendre une publication, prononcée à titre préventif contre un organe de presse heurte frontalement tous les principes qui résultent aussi bien de l’article 11 de la Declaration des droits de l’homme et du citoyen, qui a valeur constitutionnelle, que de l’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme. »

Il a été une nouvelle fois question de la procédure qui a touché Reflets-info. 

La réaction de l’intellectuel Patrick Eveno

Les soutiens sont venus de toute la société civile, puisque comme l’indique France Culture sur Twitter, l’historien Patrick Eveno a déclaré que « le juge s’est rendu complice d’un détournement de procédure ».

La réaction des politiques 

Du côté des politiques, nous avons vu que les élu.e.s écologistes stéphanois.e.s, avaient tout de suite réagit évoquant « une censure ». La Nupes a également publié un communiqué mardi srdi soir signé par l’ensemble des parties qui la compose. On peut notamment lire que « dans une démocratie et un État de droit digne de ce nom, il est incompréhensible que des procédures de censure avant publication et non contradictoire puissent être utilisées contre la presse »

https://twitter.com/EricMorain/status/1594731286547124225

Hier soir, Clémentine Hautain a participé à un évènement organisé sur Twitter intitulé « Comment mettre fin à la concentration des médias en France? », dans lequel, elle est revenue sur le projet qu’elle va présenter contre llhyperconcentrqation des médias.

Mais il n’y a pas que la Nupes qui s’est insurgée contre cette décision. Mardi matin, la sénatrice centriste Nathalie Goulet, soutenue par un autre centriste, en l’occurrence Laurent Laffont, s’est saisie de l’affaire en déposant une proposition de loi visant à interdire les ordonnances sur requêtes en matière de presse.

Même Isabelle Balkany y est allé de son petit message sur Twitter : «  Oui, Médiapart et ses journalistes m’ont personnellement, douloureusement, blessée… Mais quel est ce pays où règne la censure de la presse ? ». « Ce n’est plus la France, ma France, celle de Camus et de Combat, le « journal de la Résistance » qui a « fondé » mes convictions de Liberté ! »

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Un canal Telegram néonazi répertorie des personnalités politiques, LGBT et musulmanes « à attaquer »

C'est sur son compte Twitter que le journaliste Ricardo Parreira a publié son enquête sur le canal "Affiche ton antifa" présentant des listes de personnes "à abattre"...

Décès de Jacques Julliard : Témoin ou acteur du glissement idéologique de la gauche ?

Le journaliste et historien Jacques Julliard est décédé à l'âge de 90 ans, selon Le Point. Celui qui se définissait comme un "socialiste religieux" était une figure de la "deuxième gauche". Ancien directeur de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales EHESS, il a prêté sa plume à des publications telles que la revue Esprit, Le Nouvel Observateur, Marianne et enfin Le Figaro. Un parcours journalistique qui illustre bien le glissement idéologique de nombreux soixant-huitards.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.