Tout le monde se mobilise contre les violences faites aux femmes

Date:

Près de 3 500 personnes, selon la préfecture du Rhône, 8000 selon les organisatrices/teurs ont répondu à l’appel du Collectif droit des femmes du Rhône le 26 novembre pour manifester contre les violences faites aux femmes.

Au lendemain de la journée de la journée de l’élimination de la violence faite aux femmes, les lyonnais.es ont manifesté.e.s pour la bonne cause. Près de 3500 personnes selon la préfecture se sont données rendez-vous à 14h, place Bellecour, à l’appel du Collectif droit des femmes du Rhône qui regroupe des associations telles que Filactions, Nous Toutes Rhône, le collectif Mee Too Lyon, le Planning familial 69, Femmes Solidaires… mais aussi des partis politiques comme le PS, le PCF ou EELV. 

Comme l’année dernière, la manifestation a commencé par un rassemblement place Bellecour et par le happening « Femmes en blanc » organisé par l’association Filactions, une association qui lutte depuis 2005 contre les violences sexistes et sexuelles, dont la subvention n’a pas été votée lors du dernier conseil régional qui s’est réuni en assemblée plénière les 20 et 21 octobre dernier, suite à l’intervention de la conseillère du Rassemblement national Isabelle Surply. 

Plusieurs représentantes des associations ont ensuite pris la parole pour faire passer leur message. On a notamment appris qu’il y avait eu « 122 féminicides en France, jusqu’ici en 2022 », que  « 2 à 3 enfants par classe étaient victimes d’inceste », que « 15 à 20% des femmes et 4 % des hommes ont subi des violences sexuelles » et que « 91 000 femmes ont été victimes de viol ou de tentative de viol en France, soit un viol ou une tentative de viol toutes les 7 minutes ».

La Révolte iranienne 

Il a été question de la révolte iranienne. Dorna Javan, doctorante-enseignante à Science po Lyon a expliqué que « La révolte actuelle s’inscrit dans les résistances individuelles et collectives des Iraniennes depuis des décennies ». « Au centre de cette révolte le slogan femme, vie, liberté symbolise la lutte contre l’apartheid du genre imposé depuis 40 ans par le régime aux Iraniennes et aussi féminicides et violences faites aux femmes dans une société patriarcale. Ce slogan condense les aspirations de l’ensemble des Iraniennes à la liberté et aux rejets du régime théocratique dictatorial ».

Les mineures isolées

Anne du Collectif soutien migrants croix rousse a expliqué que « Parmi les dizaines de mineur.e.s isolé.e.s, il y a des filles et elles arrivent de plus en plus »« Des lieux d’accueil ont été ouvert pour héberger les jeunes pendant leurs démarches en justice. Cependant, pas tous les jeunes, seulement les garçons. Rien n’a été prévu par la métropole pour les filles en recours (…) Elles se retrouvent remises à la rue  sans aucun examen médical, sans soutien psychologique, sans aucun accompagnement les laissant à la merci des mêmes dangers et violences qu’elles ont déjà subits durant leur parcours. »

Anne a ajouté que « Le centre géré par Forum réfugié pour mettre à l’abri ces jeunes le temps de l’évaluation est lui aussi non mixte, il n’accueille que des garçons ». « Nous demandons à la Métropole qui se dit engagée contre les violences faites aux femmes, qu’elle créait des places au plus vite pour ses jeunes filles qui doivent être mises à l’abri dès leur arrivée en France et jusqu’à la reconnaissance de leur minorité par le juge pour enfant. »

Le Collectif des femmes sans papiers 

Une représentante du Collectif des femmes sans papiers a indiqué que « Plusieurs d’entre nous doivent travailler au noire et subissent des violences ». « Nous subissons des violences alors que nous rendons des bureaux et des établissements publics propres, d’autres parmi nous subissons des violences dans des domiciles privés, ou pourtant nous venons prendre soin des personnes des bébés jusqu’aux personnes âgées. Nous subissons des harcèlements racistes et sexistes chaque jour, sans pouvoir les dénoncer ». 

Les élu.e.s ont répondu présent.e.s au rendez-vous

Plusieurs élu.e.s étaient présent.e.s lors de ce rassemblement, ont peut citer le président de la Métropole, Bruno Bernard, la député Nupes/EELV Marie Charlotte Garin ou le maire de Lyon, Grégory Doucet qui a annoncé la veille que les toutes et tous les agents de la police municipale de la Police de Lyon seraient formé.e.s contre les violences sexuelles d’ici à 2023. Il a consigné une tribune dans laquelle une trentaine d’édiles comme Anne Hidalgo à Paris ou Johanna Rolland à Nantes se sont engagés à prendre des mesures contre les violences faites aux femmes. 

Une attaque de milices fascistes et antiféministes

Le cortège s’est ensuite rendu jusqu’aux Terreaux en passant par les quais de Saône. Là des fascistes auraient attaqué les manifestants, comme en témoigne ce tweet de Raphaël Arnault, le porte-parole de la jeune garde antifasciste et ancien candidat à l’élection législative dans la 2e circonscription du Rhône. « C’est la 4e fois en 3 ans sur des manifs féministes & LGBTI. Et c’est à chaque fois à quelques pas de leurs locaux qui existent depuis + de 10 ans dans notre ville », précise-t-il.

Les réactions des manifestant.e.s 

Dans le cortège, nous avons rencontré l’adjointe au maire du 8e art de Lyon en charge de l’égalité femme-homme, Aurélie Maras, qui « était ravis qu’il y autant de mobilisation ». « On a notre congrès EELV en même temps, mais on a réussit à se mobiliser aujourd’hui, EELV a son congrès en même temps et on a réussit à se mobiliser pour participer cette manifestation qui nous tient très à cœur. On sait que les mouvements féministes et ecoféministes sont une composante importante du mouvement écologiste et on est ravis d’être là aujourd’hui, c’est une cause importante ». 

Nous avons également croisé la secrétaire générale de la CNFSU Rhône, le syndicat des enseignants, Nadège Pagliaroli. « Ce n’est plus possible en 2022 qu’il y ai encore des violences sexistes et sexuelles. Cela se retrouve dans nos métiers, dans l’enseignement ou la fonction publique, on voit bien que les femmes touchent moins de primes ou ont des promotions qui arrivent plus tardivement dans leurs carrières », nous a-t-elle expliqué. 

Nous avons également rencontré une membre du parti ouvrier indépendant et démocratique qui « se devaient d’être là aujourd’hui pour soutenir toutes les femmes du monde ». « Je vois qu’il y a beaucoup d’hommes et c’est très bien, car ce n’est pas un combat contre les hommes, c’est une lutte pour que l’on puissent être des êtres humains qui se respectent tout simplement. »

Un couple nous a confié que « le sujet du féminisme était dans l’actualité que c’était un sujet majeur ». « Hommes comme femmes c’est bien de déambuler et de faire vivre cette cause ». 

Nous avons aussi interrogé Aurélie Gries l’adjointe au maire du 7e ardt de Lyon qui « a toujours été dans les violences contre les violences faites aux femmes ». 

Elle est revenue sur la loi pour la constitutionnalisation de l’IVG. Selon elle, « la difficulté c’est qu’elle va passer au sénat qui est composé majoritairement d’hommes, du groupe Républicains ». Pour rappel, ce groupe avait déposé plusieurs amendements d’obstruction durant le vote de cette loi. 

Aurélie Gries nous a également parlé du dispositif Angela, « ce n’est pas un dispositif que l’on a inventé, mais nous sommes le seul art à Lyon à le faire pour l’instant ». « L’idée c’est de sensibiliser les commerçants aux violences sexistes et sexuelles lors d’une petite formation et que ces commerçants après soient en mesure d’accompagner les femmes et les hommes qui se font harceler dans la rue et être un espace ressource.»

L’adjointe au maire du 8e art de Lyon est également revenue sur l’intention de Grégory Doucet de former les agents de la police municipale aux violences sexistes et sexuelles. « C’est quelque chose qu’on devrait faire partout en France. Il faut former la police et aussi les autres services publics. »

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Lyon : La ligne B du métro s’étend à Saint-Genis-Laval

La ville de Lyon vient de marquer une étape significative dans son réseau de transports publics. Depuis vendredi à 16 heures, les usagers peuvent profiter d'un tronçon supplémentaire sur la ligne B du métro, qui les mènera jusqu'à Saint-Genis-Laval, couvrant également les hôpitaux de l'est lyonnais.

Voies Lyonnaises : 90 km en travaux ou réalisés d’ici l’été 2024

Lancé en 2021, le projet ambitieux des Voies Lyonnaises continue de façonner le paysage urbain de Lyon. Ce réseau de pistes cyclables, visant à promouvoir la mobilité verte, s'étend sur 13 lignes et totalisera 355 kilomètres à son achèvement en 2030. À l'horizon de l'été 2024, 90 kilomètres de ces voies seront soit en cours de réalisation, soit déjà opérationnels.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.