Deux Lyonnais à la conquête du monde des expatrié.e.s grâce à leur application Mater 

Date:

Adrien Belaich, le fondateur de Mater, lance ce vendredi avec son ami et co-fondateur Soufiane Aksas cette application, dont le slogan est « Make Mates Abroad », dont l’objectif est comme son nom l’indique de se faire des potes à l’étranger. Ces deux Lyonnais d’origines sont en effet expatriés depuis quelques années. Adrien vit à Moscou et Soufiane à Dubaï.  Même s’ils vivent loin l’un de l’autre, ces deux amis ont ressenti la même problématique dans leur pays d’accueil respectif : les expatriés quand ils sont loin de leurs racines ressentent souvent le besoin de renouer avec la culture de leur pays d’origine. Mais cette application ne se veut pas communautaire et offre de multiples possibilités permettant de connecter « toutes les cultures du monde » en permettant par exemple de voyager dans sa propre ville, en rencontrant les « étrangers » qui y vivent. 

Adrien et Soufiane, vous lancez officiellement, demain, votre application Mater, est-ce que vous pouvez nous expliquer son concept ? 

Adrien Belaich : Le concept est assez simple, c’est de connecter les expatriés du monde entier et ceux qui veulent s’expatrier. Le but est très simple et tient en une phrase : « Make Mate abroad », qui signifie « se faire des potes à l’étranger ».

Comment vous est venue l’idée de développer cette application ? 

Adrien Belaich. J’avais lancé une première version de cette application quand je me suis installé en Suède, un pays dans lequel je me suis expatrié en 2017. J’avais ressenti le besoin de rencontrer des Français sur Stockholm et le but a vite été de faire une application pour tous les pays. 

Soufiane Aksas. Nous sommes tous les deux des expatriés. Personnellement j’habite à Dubaï depuis 5 ans. Nous avons constaté la même problématique, surtout dans les villes où il y a beaucoup d’expatrié.e.s. Nous avons vu à travers des témoignages ou des messages sur les réseaux sociaux que les personnes qui viennent de s’installer se sentent souvent seules. Elles cherchent à fraterniser avec des gens qui sont de la même culture qu’elles et à partir de là on s’est dit, il y a une niche, un marché. D’autant qu’il n’y a pas forcément d’acteurs qui proposent une solution « friendly » qui permet aux expats de se rencontrer dans n’importe quelle ville du monde. L’idée c’est de combattre la solitude, entre autres.

Adrien Belaich. Entre autres, car c’est  vrai que c’est un sentiment qui prédomine chez les expats, qui se retrouvent isolé.e.s loin de leur culture. Même si c’est le propre de l’expatriation, cela n’empêche pas d’avoir envie de se reconnecter avec sa culture, sa langue et ses pairs, ce qui est un des besoins primaires de l’expat’.

Est-ce que vous pouvez revenir sur vos expatriations ? 

Adrien Belaich. Je suis parti de Lyon aux alentours de 2017-2018, je me suis installé à Stockholm. En 2019, j’en ai eu un peu assez de fréquenter des Suédois.es, j’ai ressenti le besoin de rencontrer des Français.e.s et donc m’est venue l’idée de cette application. Entre 2020 à 2022, je me suis installé en Russie, à Moscou où j’ai rencontré ma petite amie Anastasia, qui a été elle-même expatriée, lorsque nous nous sommes établis quelques mois en France. 

À partir du moment où tu n’es plus connecté avec ta base culturelle, le besoin est toujours omniprésent d’avoir envie d’échanger dans ta langue et de découvrir le pays dans lequel tu vis avec tes pairs. 

Soufiane Aksas. Mon expatriation a commencé en 2018-2019, je me suis expatrié au Moyen-Orient, à Dubaï. J’ai fait le même constat qu’Adrien. Les gens s’expatrient pour aller rencontrer d’autres cultures, mais la réalité des choses, ici, c’est que les expatrié.e.s restent avec des gens de la même nationalité qu’eux. C’est un réflexe, ça ne s’explique pas. On n’en a pas forcément conscience quand on ne s’est jamais expatrié, parce qu’on pense que quand quelqu’un part à l’étranger c’est pour aller retrouver des Chinois, des Mexicains ou des Iraniens, mais la réalité est différente, parce qu’au final on trouve du réconfort avec des personnes de la même origine, de la même langue, de la même culture que nous. 

Que faisiez-vous professionnellement parlant ? 

Adrien Belaich. J’avais créé un magazine à Lyon, Parallel Magazine quand j’étais encore en étude à l’IUT de Lyon 3 en management de la communication. Derrière j’ai commencé comme freelance en design graphique et puis j’ai aussi monté mon agence de communication, Parallel, en 2020 à Moscou, qui existe toujours. 

Soufiane Aksas. J’avais déjà une agence de communication digitale et de développement, l’agence Human qui était basée à Lyon. J’avais déjà collaboré avec Adrien sur ce projet et petit à petit, on a commencé à travailler avec les Émirats Arabes Unis, donc j’étais venu une première fois. On a commencé à réseauter un peu sur place, j’ai commencé à travailler aux Émirats et j’ai décidé de m’installer définitivement ici. 

Concrètement, comment fonctionne cette application ? Est-ce une application de « dating », de « meeting » ou pour apprendre les langues ? 

Adrien Belaich. On a une interface qui est assez simple, assez novatrice, assez ludique, sur le marché de la rencontre, c’est une « map », parce qu’on a vraiment vocation à connecter les gens qui sont proches les uns des autres. 

Nous allons parler de rencontres plus que de « Dating » spécifiquement, car les trois choix dont vous parlez sont possibles. Les trois principaux axes sont en effet « Meeting », « Dating » et « Échange de langue »

Ensuite, on peut filtrer en fonction de différents intérêts pour trouver des gens, pour aller voir un concert, parler une langue, regarder Netflix, faire la fête, discuter, on en a une dizaine en tout… 

L’axe « Échange de langue » est surtout pour les personnes qui ne sont pas expatriées. Quelqu’un par exemple qui est à Lyon et qui a toujours voulu aller au Japon, va pouvoir rencontrer des Japonais.e.s autour de lui, pour parfaire sa langue ou pour rencontrer des gens qui sont issus de cette culture qui le fascine.

Les axes « Dating » et « Meeting » sont accessibles pour les gens qui ne sont pas expatriés, même si à l’origine ce sont plutôt eux la cible.

Votre application est vouée à réunir les expatriés entre eux, mais d’après ce que j’ai compris vous ne souhaitez pas que votre application devienne une appli communautaire, n’est-ce pas ? 

Adrien Belaich. Les utilisateur·rices ont la possibilité dans les filtres de choisir quelle nationalité ils ou elles souhaitent rencontrer. Nous ne sommes pas du tout dans une vision communautaire. Nous avons la volonté de connecter toutes les cultures. Des Français.e.s qui veulent se retrouver en France avec des Français.e.s le peuvent, des Français.e.s qui veulent retrouver des Français.e.s à Londres le peuvent également et des Français.e.s qui veulent rencontrer des Japonais.e.s à Londres le peuvent tout autant…

Ce n’est donc pas une application communautaire, même si initialement il y avait la volonté de réunir les expatrié.e.s d’un même pays, dans l’application de l’application, il y a une multitude et une infinité de possibilités.

Selon une étude d’Expat Insider réalisée en 2018, il y avait 56 millions d’expatrié.e.s dans le monde. Quel est le marché potentiel des expatrié.e.s ? Est-ce que vous pouvez nous donner quelques chiffres ? 

Adrien Belaich. Actuellement, il y a 272 millions d’expatrié.e.s dans le monde et on ne compte pas les migrants, car les migrants n’ont pas fait le choix de s’expatrier de « manière complètement volontaire », on va dire. Quand on s’est intéressés aux chiffres, on a utilisé différentes sources comme Internations ou les Nations unies et on a très vite constaté qu’il y avait des données distinctes pour les migrants et les expats, même si ce n’est pas toujours facile à distinguer, les comportements et les raisons de la migration sont complètement différents. 

Je peux vous citer quelques chiffres : 59% des expatrié.e.s sont des femmes par exemple. On a 150 000 Américains en France, 1,5 million de Français.e.s qui vivent aux États-Unis, 30 000 Français.e.s qui vivent à Dubaï, 264 000 Russes qui vivent en France.

C’est aussi intéressant de croiser également ces flux migratoires avec la sortie de la crise sanitaire : les flux migratoires se sont renforcés. Les gens qui avaient pour idée de partir avant le Covid se sont tous décidés. On le voit bien puisque les chiffres ont été multipliés par 5 en trois ans. 

Et du coup en dehors des expatrié.e.s, les migrants sont-ils une population que vous visez ? 

Adrien Belaich. Tout à fait. À Dubaï, il y a par exemple 40 000 Russes, sans parler de la communauté ukrainienne russophone, qui compte 15 000 personnes. Il y a 30 000 Russes qui sont arrivés depuis la guerre et ils sont donc considérés comme des migrants, car c’est l’urgence de la situation qui les a poussés à quitter le pays. 

Vous recherchez des investisseurs pour vous aider dans le financement de votre application ? 

Adrien Belaich. Pour le moment nous sommes encore seuls et nous recherchons des investisseurs, nous avons déjà ouvert des discussions. Cela nous permettrait de mettre un coup de boost pour augmenter la fréquentation même si nous aurons déjà beaucoup d’expats par nous-mêmes, en ciblant les communautés. 

Soufiane, il me semble que vous avez une formation dans le commerce aussi, cela vous a-t-il aidé dans le développement de cette application ? 

Soufiane Aksas. Oui j’ai étudié dans une école de commerce, quand j’ai monté mon agence, j’ai suivi un double master en école de commerce à Lyon, à l’ESAM

Avec Adrien, nous avons deux âmes d’entrepreneurs depuis de nombreuses années. Nous avons toujours entrepris ou essayé d’entreprendre. C’est une histoire d’amitié, une histoire de business aussi. C’est l’aventure de deux amis qui vivent loin l’un de l’autre, qui ont ressenti et ressentent la même problématique liée aux expats. 

Découvrez l’application :

www.materapp.com

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.