Les engagé.es lyonnais.es réagissent au film d’Émilie Frèche et s’expriment sur leur engagement 

Date:

Amnesty International a organisé ce mardi 20 décembre une projection du film « Les engagés » au Ciné Saint-Denis située à la Croix rousse, un quartier de Lyon qui est un haut lieu de la lutte pour soutenir les migrant.e.s. Le film a été suivi d’un débat avec des représentant.es des associations qui viennent en aide aux exilé.es. Ce fut l’occasion pour nous d’échanger avec ces « engagé.e.s », afin de comprendre ce qui motive leur engagement.

Le film d’Émilie Frèche raconte l’histoire de David, un Français qui croise littéralement la route de Joko, un jeune migrant. Alors que rien ne semblait destiné David à s’engager pour la cause des migrant.es, touché par l’histoire de cet exilé, il se met dès lors à prendre tous les risques pour lui apporter son soutien ainsi qu’à d’autres migrants. Ce film illustre bien l’engagement de milliers de Françaises et de Français qui s’impliquent pour cette cause, même s’il est assez tragique et ne laisse finalement pas beaucoup de place aux petits moments de joies qui parsèment le difficile accompagnement des migrant.e.s. 

Après le film, des représentants de la CIMADE, de l’AMIE et du Collectif soutiens migrants Croix Rousse ont présenté leurs associations, évoqué la situation lyonnaise, à commencer par l’actualité brulante de l’évacuation du gymnase Dargent et répondue aux questions de l’auditoire. 

Celles-ci concernaient les Centres de rétention administrative, la future loi « Asile et immigration », la criminalisation des personnes qui viennent en aide aux migrants, les identitaires qui sont présents dans le film, ainsi qu’à Lyon…

À la fin de la séance, nous nous sommes entretenus avec ces engagé.e.s lyonnais.es. Ce qu’il en ressort, c’est que comme dans le film, bien souvent, rien ne semblait les predestiné.es à un tel engagement. Ils et elles se sont également attaché.es aux personnes qu’ils accompagnaient.

« Au départ on ne s’engage pas, on rend un petit service et après on s’engage plus », nous a par exemple confié Françoise du Collectif AMIE. Alors qu’elle était en arrêt de travail, Françoise a « pu suivre les manifestations en 2018 sur les mineurs étrangers qui étaient arrivés nouvellement à Lyon ». « Un squat a brulé, pas très loin de chez moi et de jeunes adultes ce sont retrouvés dans un gymnase. Une personne cherchait quelqu’un pour accueillir des jeunes. J’ai réfléchi rapidement et j’ai accepté d’accueillir deux mineures qui ont été reconnues. Ensuite, j’en ai accueilli d’autres. Les derniers que j’ai accueillis chez moi ont été refusés par la Métropole et du coup je me suis rapproché du collectif AMIE pour me faire aider dans mes démarches. Du coup j’ai été obligé d’apprendre, et ils ont été reconnus mineurs. »

Françoise « voue une énorme admiration pour ces jeunes qui ont un courage incroyable ». « Ils ont une soif d’apprendre, de travailler, de servir la France, pendant le match de foot ils supportaient  tous la France ». 

L’engagement de Françoise La Greca, la présidente de la Cimade Lyon a également débuté pendant une période de « césure professionnelle ». Après un « long passé d’engagement syndical et politique », elle a été « amenée à faire une première expérience à la Cimade et a rencontré le public qu’elle accompagnait» et n’est plus « parti »

Selon elle, « Il y a des inquiétudes pour soi, pour les personnes que l’on accueille, mais il y a aussi de la satisfaction dans l’accompagnement ». « La satisfaction de voir une personne étrangère qui obtient ses papiers, qui arrive à construire sa vie en France après un parcours difficile parfois douloureux et aussi les moments conviviaux que l’on arrive à ménager avec les personnes en dehors d’un accompagnement formel, administratif et juridique. »

Sam, du Collectif soutiens migrants Croix rousse, s’était déjà « pas mal engagé dans le milieu Squat », mais c’est impliqué pour les personnes migrantes après l’installation d’« un campement d’une trentaine de jeunes, juste à côté de l’École des Tables claudiennes où étaient scolarisées (ses)  enfants ». « Nous nous sommes aperçus qu’ils étaient très jeunes et qu’ils avaient quasiment l’âge des enfants qui étaient dans l’école. Ça a été l’évènement déclencheur, nous nous sommes dit qu’il fallait mettre à l’abri ces jeunes. C’était le mois d’octobre et il commençait à faire froid. La solution qu’on a trouvée a été d’ouvrir un squat. »

Selon lui, « Quand on veut mettre à l’abri un certain nombre de jeunes, c’est une prise de risque, mais c’est à ce moment que l’engagement prend le dessus ». « Il y a plein de moments de joie, lors des repas que les jeunes prennent… Il y a eu des matchs de foot récemment et il y a eu un engouement très fort, des moments de joie entre les jeunes et entre les soutiens et les jeunes. »

Comme Sam, l’engagement de Didier a commencé lorsqu’il a découvert « des tantes dans les jardins de la Grande Côte ». « Nous nous sommes dit que nous ne pouvions pas les laisser comme ça. Nous avons commencé à leur donner à manger et ensuite nous avons organisé les dimanches solidaires, des concerts dans le but de collecter de l’argent pour subvenir à leurs besoins. Est  arrivé le mois d’octobre, nous ne pouvions pas les laisser dehors et nous avons décidé d’ouvrir un squat qui s’est appelé Chez Gemma. »

Didier est passé par « des moments de colères, car c’est scandaleux ce qui leur arrive, mais c’est aussi des grands moments de joie, parce qu’on reste toujours en contact avec les gamins même une fois qu’ils sont reconnus et c’est vraiment un bonheur de les voir évoluer dans le bon sens ».

Enfin, nous nous sommes entretenus avec Monia Tonnello, d’Amnesty International, l’ONG à l’origine de cet évènement qui a été « bénévoles dans des organisations en lien avec le parcours migratoire depuis à peu près dix ans ». « Je suis moi-même étrangère et migrante, car je suis d’origine italienne et j’ai toujours vu une grande injustice, due à un privilège de naissance. Pourquoi moi, en tant qu’italienne, je peux voyager partout, vivre dans le pays que je choisis pour m’émanciper, me construire alors qu’une personne qui est née dans un pays comme la Guinée par exemple ne peut avoir accès avec son passeport qu’a 33 pays dont 20 en Afrique ? C’est cette injustice sociale, ce privilège qui m’a fait m’interroger. Cela fait un an et demi que j’écris un mémoire sur le sujet et je m’implique dans différentes associations. Je vais continuer, car on peut tous être migrants un jour. »

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Migrants sans-abri à Rennes : Deux rassemblements annoncés

À Rennes, l'interorganisation de soutien aux exilés a lancé un appel à la mobilisation pour deux rassemblements prévus les lundi 13 et mercredi 15 novembre. Ces événements visent à attirer l'attention sur la situation critique des personnes sans domicile fixe, en particulier les familles de migrants.

L’OCDE et la montée sans précédent de l’immigration en 2022 : Quelles implications pour l’Europe ?

En 2022, un phénomène majeur a marqué l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) : l’immigration a atteint des niveaux records. Selon un rapport récemment publié, pas moins de 6,1 millions de « nouveaux immigrés permanents » ont été recensés au sein des 38 pays membres, marquant une augmentation considérable de 26 % par rapport à l'année précédente.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.