L’occident exhorte la Serbie à reconnaitre le statut du Kosovo

Date:

Selon le médias serbe Novosti, des représentants de l’UE, des États-Unis, de l’Italie, de la France et de l’Allemagne se seraient rendus à Belgrade afin de lancer un ultimatum au président de la Serbie, Aleksandar Vučić concernant le statut du Kosovo-Metohija. Ce n’est pas la première fois que les Occidentaux mettent la pression à la Serbie, sur fond d’adhésion du Kosovo à l’Union européenne et à l’OTAN. Au mois de juillet dernier, des heurts avaient éclaté dans le nord du Kosovo après la visite du secrétaire d’État américain Anthony Blinken et de la Cheffe exécutive de la Millenium Challenge Corporation, Alice Albright qui avait octroyé 236,7M au Kosovo dans le cadre d’un plan de développement durable.  

« Avec  les conseillers en chef de la politique étrangère de la France, de l’Allemagne, de l’Italie et l’envoyé spécial du Département d’État Gabriel Escobar, je me suis rendu aujourd’hui au Kosovo et en Serbie pour discuter des étapes vers la normalisation de leurs relations sur la base de notre proposition. Cela signifie également la pleine mise en œuvre de tous les accords. Je prévois de poursuivre nos discussions bientôt », indiquait hier sur Twitter Miroslav Lajčák le représentant européen pour le dialogue entre Belgrade-Prtistina et les autres pays des Balkans occidentaux.

Depuis 2011, le Kosovo et la Serbie ont engagé un dialogue sous l’égide de l’Union européenne pour tenter d’aplanir leurs différends en vue d’une possible adhésion à l’Union européenne. La Serbie a déposé sa candidature en 2009, les négociations ont été ouvertes en 2013, mais l’UE traine la patte et le Kosovo a de bonnes chances d’intégrer l’Union avant elle.

Miroslav Lajčák ne donnait pas plus de précisions concernant la proposition précitée. 

Des représentants de l’UE, des États-Unis, de l’Italie, de l’Allemagne et de la France exhortent la Serbie de reconnaitre le statut du Kosovo-Metohija

Hier, le média Novosti annonçait que « les représentants de l’UE, des États-Unis, de l’Italie et les représentants du président français et de la chancellerie allemande enverront aujourd’hui à Vučić un « ultimatum pur et simple concernant le statut du Kosovo-Metohija, qui est directement basé sur le plan de Macron et Scholz ». 

Selon les informations de nos confrères, les cinq pays précités devaient « adresser une demande précise à Vučić » : accepter « le document de Paris et de Berlin » ou subir « des conséquences qui n’excluent pas des sanctions et des démarches encore plus difficiles ». 

Novosti précisait qu’Emmanuel Macron a « informé le patriarche Porfirije et les dignitaires de l’église des intentions des centres de pouvoir occidentaux ». Nos conifères précisaient que « le plan franco-allemand de solution à la crise du Kosovo est extrêmement défavorable à la Serbie, car il implique que Belgrade ne s’oppose pas à l’adhésion du Kosovo à l’ONU »

Les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et l’Italie avaient déjà lancé un ultimatum à la Serbie à la fin du mois de décembre

Le 25 décembre, le site d’information pink.rs rapportait que plusieurs pays occidentaux avaient envoyé un ultimatum au président serbe Aleksandar Vucic alors que des heurts avaient éclaté au début du mois après l’arrestation d’un ancien policier, accusé d’avoir attaqué une patrouille des forces de l’ordre du Kosovo. Les Serbes, qui constituent la majorité dans le nord de la province, avaient alors érigé des barrières pour protester contre cette arrestation. Cette demande aurait été effectuée par les ambassadeurs du groupe Quint, composé des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne et de l’Italie. 

Dans un article publié le 26 décembre, News 24, expliquait que le 25 décembre, « Vucic a demandé aux Casques bleus de la KFOR de l’OTAN l’autorisation de déployer jusqu’à 1 000 soldats et policiers serbes au Kosovo, comme il a le droit de le faire en vertu de la résolution 1244 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui a mis fin aux bombardements de l’OTAN sur l’ex-Yougoslavie en 1999. »

D’après nos confrères, Le Kosovo avait alors reçu « des garanties de sécurité très fermes » de la part de Gabriel Escobar, l’envoyé spécial du Département d’État dans la région.

Selon News 24, le 25 décembre, « la KFOR a déclaré que des coups de feu avaient été tirés près d’une patrouille de l’OTAN dans la partie nord du Kosovo, près des barrages routiers, ajoutant qu’il n’y avait pas eu de victimes ». « Cependant, les médias serbes, citant des témoins oculaires, ont affirmé que l’incident s’était produit lorsque les forces spéciales du Kosovo avaient tenté de dégager des barricades près d’une ville de Zubin Potok. »

Nos confères affirmaient qu’ « En l’absence de signes d’apaisement des tensions, Milan Mojsilovic, chef d’état-major général des forces armées serbes » avait déclaré le 25 décembre dans les médias locaux que « la situation est complexe et nécessite la présence de l’armée serbe le long de la ligne administrative qui sépare le Kosovo du reste du territoire de la Serbie ». 

News 24 rappelait que « L’OTAN a pris le contrôle du Kosovo en 1999, après avoir bombardé la Serbie au nom des séparatistes albanais ». » Le gouvernement provisoire de la province a déclaré l’indépendance en 2008, que Belgrade a refusé de reconnaître. »

L’OTAN avait déjà menacé d’intervenir en juillet dernier 

Le 31 juillet dernier, des heurts avaient déjà éclaté dans le nord du Kosovo alors que le gouvernement Kosovar voulait appliquer de nouvelles mesures à la frontière avec la Serbie.

Le 27 juillet, le secrétaire américain Antony Blinken s’était rendu au Kosovo pour rencontrer son président Kosovar Vjosa Osmani, l’ambassadeur Illir Duogoli et le Premier ministre Albin Kurti. 

« Nous avons discuté de la bonne gouvernance, de la lutte contre la criminalité et la corruption, du développement économique et de l’accompagnement social comme réponse aux besoins des citoyens de notre République », expliquait alors M. Kurti dans un tweet. 

Anthony Blinken affirmait alors que « Les États-Unis soutiennent l’intégration euroatlantique et internationale du Kosovo et le dialogue Kosovo-Serbie facilité par l’UE ».

Le lendemain, M. Kurti signait un contrat de 236,7 M de dollars dans le cadre du programme Compact avec Alice Albright, la Cheffe exécutive de la Millenium Challenge Corporation une agence d’aide au développement américaine. Cette agence créait des partenariats avec les pays qui ont réalisé une certaine performance dans la bonne gouvernance, la bonne gestion des affaires publiques, la création d’un environnement favorable à l’initiative privée et dont l’État s’engage à faire des investissements importants dans le secteur social.

« Le programme Compact sera vital pour notre transition verte, notre sécurité énergétique et notre transformation socio-économique. Aujourd’hui, non seulement nous marquons une coopération historique sur des objectifs communs dans le secteur de l’énergie, mais nous célébrons également les relations profondément enracinées entre le Kosovo et les États-Unis », commentait M. Kurti sur Twitter.

« Avant même qu’un seul jour ne se soit écoulé après la signature de l’accord avec la Millenium Challenge Corporation, du programme compact de 236,7 millions de dollars, à Washington D.C., les 2/3 de l’Assemblée l’ont ratifié. Je tiens à remercier les 89 députés qui ont unanimement soutenu cet accord vital pour notre transition énergétique juste », déclarait le Premier ministre kosovar le 27 juillet. 

Le 31 juillet, L’OTAN avait réagi par le biais d’un communiqué dans lequel l’alliance transatlantique indiquait que la KFOR était « préparée à intervenir si la stabilité au nord du Kosovo est mise en péril »

Sous la pression des États-Unis et de l’Union européenne, Albin Kurti annonçait finalement le 1er aout que le Kosovo reportait l’application des mesures aux frontières. 

Il semblerait que le soutien des Occidentaux au Kosovo se soit encore intensifié. 

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

La Cédéao temporise après avoir tapé du poing sur la table

La Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest avait prévu de se réunir de nouveau samedi à Accra, deux jours après le sommet qui s’était déroulé jeudi à Abuja au cours duquel les dirigeants ouest-africains avaient autorisé une possible intervention militaire pour rétablir l'ordre constitutionnel au Niger.

Les dirigeants de la Cedeao se réuniront de nouveau jeudi à Abuja

L'ultimatum fixé aux putschistes par la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest est arrivé à échéance sans que cela ne déclenche d'opération militaire. Les dirigeants de la Cédéao vont à nouveau se réunir jeudi pour évoquer la situation au Niger.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.