Lyon : Le rappeur Driver présentait son livre « j’étais là » au Food Society ce vendredi soir

Date:

Le journaliste Parisien Driver défendait ce vendredi soir son nouveau récit autobiographique « j’étais là 30 ans au cœur du rap » à Lyon. Accompagné du journaliste « Ismaël Mereghetti », co-auteur de l’ouvrage, le rappeur/journaliste sarcellois s’est prêté au jeu de la promotion. En direct d’un live sur la plateforme Twitch, animé par le média lyonnais « Gambetta TV » et co-dirigé par l’association Le Gros tas de Zik, la soirée a commencé et terminé en musique.

Frédéric Driver a sorti son livre autobiographique en mars 2022. Près d’un an après, le rappeur, journaliste, producteur et véritable référence du hip-hop mondial a joué le jeu de la promotion. À côté de son ami journaliste et co-auteur du livre Ismaël Mereghetti, Driver a répondu aux questions des journalistes Yohan Samaké et Antoine Biancar du média « Gambetta TV ». Durant près d’une heure et demi de débats, d’explications et de réponses, le rappeur du 95 a répondu aux questions d’un public assez timide et a réalisé quelques dédicaces du livre « J’étais là » toujours en vente. La soirée a débuté à 19h30 pour terminer en musique jusqu’à 23h00. Après les podcasts, la radio, une dizaine de médias, 5 albums, la création de sa société de production musical… c’est via un livre de 300 pages que l’artiste s’est dévoilé.

« J’étais là, 30 ans au cœur du rap »

Ce live en direct du Food Society et en retransmission sur Internet via Twitch était l’occasion de revenir sur le parcours dense de Driver. Après avoir sorti ce livre, Driver dévoilait également en direct, de nombreuses anecdotes sur l’industrie vicieuse du rap et de la musique plus généralement, des moments de vies avec des artistes à Paris ou Los-Angeles, le dessous de l’enregistrement et de la production de ses albums… Le quarantenaire a accepté, une nouvelle fois, de regarder dans le rétro.

« 69 la trick pelo »

C’est ainsi que Driver saluait ses compatriotes lyonnais dès qu’il a pris place sur le plateau sur-élevé du Food Society. A peine installé, l’artiste relançait déjà un débat lyono-stéphanois en expliquant qu’à peine descendu du train qui l’a amené de Paris à Lyon, ce fin gourmand a dégusté une pâtisserie lyonnaise « la galette à la praluline ». Alpha, maitre de cérémonie et fondateur du « gros tas de zik » ne manquait pas de faire remarquer au rappeur parisien qu’il mettait les pieds dans un débat sans fin. Ce qui a fait rire le parisien. Après quelques questions d’introduction par Alpha, l’équipe de Gambetta TV est entré plus en profondeur dans l’analyse du livre. Driver expliquait sa démarche par : « Ce que je fais aujourd’hui je le faisais déjà à l’époque », vis à vis de sa relation au journalisme. En effet, l’artiste a toujours été considéré, dès ses premières musiques au début des années 1990, comme un photographe/journaliste de sa ville : Sarcelles.

Driver, véritable journaliste du terrain, réalise des podcasts sur sa chaîne YouTube « Roule avec Driver ». Il y fait un état des lieux du rap de la ville sud américaine de Memphis.

C’est cette démarche qui l’a donc menée à écrire un livre autobiographique. Ce projet a découlé d’une écriture de plusieurs mois. Ismaël Mereghetti, journaliste pour la radio Mouv’, passé également par le média rap Booska’P, revenait sur leur relation de travail : « On a vraiment eu 2 étapes. L’étape de discussion, puis la mise en forme de l’histoire racontée par un personnage qui a du sens », puis plus tard dans la soirée : « On a eu des sessions d’échange de 4,5 heures, parfois jusqu’à 6h par jour. Ensuite, un premier mois et demi de réécriture puis quelques semaines pour terminer ». Driver se confiait également sur ce processus peu commun : « Je ne suis pas quelqu’un qui revient naturellement tout seul sur ma propre histoire. Le livre, c’était l’occasion. Avec du recul, je me suis dit que j’aurais pu mieux gérer certaines situations. Ce livre a été un gros bilan sur ma carrière. Là, c’était le bon moment. Ca faisait 30 ans ».

« Être heureux ça ne va pas forcément avec être numéro un »

Si le livre se perd de plus en plus, le duo parisien ne manquait pas de rappeler que ce format était un prétexte pour rappeler qui était Driver. Après YouTube, la radio, le cinéma, il fallait exploiter un format plus pérenne : « On connaît tous la voix de driver. En écrivant à la première personne, l’idée c’était d’avoir cette même vibe à l’écrit, faussement stylisé. On voulait que ça soit simpliste. On ne voulait pas être excluant pour quelqu’un. Je voulais qu’on ait un ton où quand on lit, on l’entend. Assez oral.  » décrivait Ismaël. Alpha, du ‘gros tas de zik’, lui posait alors une question : « c’était presque une demande populaire ?», au vu de l’attente du public. Ce à quoi le principal intéressé a répondu :  «  je ne trouvais pas ma vie intéressante. Je n’ai jamais eu envie d’écrire un livre. Je racontais des anecdotes à la radio et je me trouvais inclus à ces anecdotes. J’ai reçu des messages privés d’éditeurs qui voulaient que je développe ces moments de vie». Ce livre a donc été une longue remise en question pour Driver. Après le tout-internet que le rap a -et qu’il a- pris, ce projet de livre inscrit sa carrière dans le papier. Une forme qu’il n’a pas pris à la légère. C’est pour cela qu’il a fait appel au meilleur photographe du milieu du rap pour réaliser la couverture : Fifou

La couverture du livre « j’étais là » de Driver. Crédits : Tristan.

Avec une ambiance ‘DEA qui fait la filature d’un cartel mexicain’, la couverture dépeint un Driver faisant le tri dans tous les souvenirs qui l’ont construit. L’intéressé développe :  « J’étais là », exprime-t-il en regardant son ami assis à côté de lui, « il fallait mettre des photos de moments où j’étais là et où d’autres aussi où je n’étais pas là. Fifou m’a proposé cette idée, que j’ai trouvé cette idée complètement fou. Puis, à la fin, j’ai trouvé ça bien ». Ismaël ne manquait pas de donner sa vision de la couverture : « Il regarde vers tout ce qui l’a pu vivre. Driver, c’est un vecteur du voyage dans le rap. Il incarne tout ça ».

Une des nombreuses anecdotes du livre de Driver « j’étais là ». Crédits : Tristan.

Un livre-thérapie

Driver est également revenu, après quelques questions du public, sur son amour pour la scène west-coast (g-funk, gangsta rap, NDLR) aux USA et en France notamment. Le journaliste du rap a été cash : « Le rap américain donne le las, le rap français suit ». Même s’il décrit cela assez facilement dans son livre avec recul et son expérience; et qu’il en parlait ouvertement ce vendredi soir, Driver n’a pas l’habitude de se dévoiler, d’être aussi cash. Ce grand bonhomme d’un bon mètre 90 explique être pourtant quelqu’un d’assez pudique. La forme du livre a pu compliquer la tâche de raconter son histoire : « Je ne suis pas un auteur à proprement parler, c’est pour ça que j’avais besoin d’Ismaël ». Il reste un rappeur. Un milieu dont les codes sont censés être la confiance en soi, l’absence de doute et de peurs qui doivent construire la crédibilité. Lui, se défend de représenter cette partie du ‘rap game’. L’exercice de style du livre a été une vraie remise en question pour lui :  « J’ai eu des moments de faiblesse, les gens vont les connaître, je deviens vulnérable avec ce livre. Jusqu’à la sortie j’ai eu peur. J’ai douté, je ne pensais pas que ça pourrait intéresser ou faire plaisir aux gens. J’ai pensé que c’était une connerie ». Puis il a rassuré l’audience présent au Food Society : « dès le premiers retours sur les réseaux sociaux, j’ai vu que ce qu’on a fait était bien ». Plus qu’un livre, « J’étais là » est une véritable séance de psy, dans lequel Driver s’est livré comme jamais il ne l’avait fait. Un vrai déblocage pour lui « Aujourd’hui, en discutant avec mes proches, je parle plus facilement de mes faiblesses », avant d’ajouter : « Grâce au livre, j’arrive à dire que je vais mal ».

Un nouvel album qui arrive « très bientôt »

Si la vie de Driver aurait pu donner de nombreux autres tomes tellement celle-ci semble remplie d’anecdotes toutes aussi croustillantes les unes que les autres, Driver expliquait à la fin de sa prise de parole ne pas avoir pu tout expliquer dans son livre : « Bien-sûr que je me suis censuré. Mon histoire touche d’autres personnes et peuvent se retrouver dans des situations pas du tout plaisantes. Elles peuvent ne pas avoir envie d’être citées ». C’est d’ailleurs Napoleon Da Legend, de passage à Lyon pour l’événement en hommage à DJ Duke, qui posait la question à Driver par l’intermédiaire d’Alpha -Driver et l’artiste New-Yorkais se connaissent bien et ont déjà travaillé ensemble. Si un autre livre n’est « pour l’instant » pas en projet pour le duo Driver-Mereghetti, l’artiste aux influences west-coast a cependant dévoilé son nouveau projet : un nouvel album de g-funk et west-coast qui devrait arriver « très bientôt ».

Tristan Alexandre
Tristan Alexandre
Journaliste à Lyon

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.