Lyon : Reperkusound dévoilait le 18ème Festival de son histoire ce mercredi 1er février 

Date:

Le festival lyonnais de musiques électroniques « Reperkusound », réalisait ce mercredi 1er Février, la présentation à la presse de sa 18ème édition. Pour sa majorité, le Reperku’ dévoilera, encore au Double mixte à Villeurbanne, une programmation éclectique entre dubbass, techno, hardtech ou encore frenchcore. À travers cette conférence de presse d’une heure, l’association mediatone qui pilote le festival a également justifié ses choix de sa troisième soirée rythmée de rap musique. 

Le Reperkusound réalisait ce mercredi 1er février une conférence de presse dans ses locaux des pentes de la Croix-Rousse. Au cours d’une présentation d’une petite heure, l’équipe de l’association Mediatone justifiait ses choix visuels, scénographiques, son budget ainsi que sa programmation. 

18ème édition, une programmation paritaire et locale ?

C’est Fabrice Foucher, président de l’association Mediatone, qui a introduit cette conférence de presse. Après avoir remercié les ensembles des acteurs présents ce mercredi matin, le conseiller en Ressources Humaines dans son autre vie expliquait davantage la dynamique dans laquelle s’inscrivait la 18ème édition du Reperkusound : « le Reperkusound, c’est vraiment un temps fort de l’association, portée par une équipe de 22 permanents et 80 bénévoles toute l’année ». « On monte à 400 bénévoles pour accueillir les 18 000 festivaliers ». Puis, ce fût au tour du co-directeur, Eric Fillon, de prendre la parole. En regardant ses notes papiers, ce bénévole depuis 24 ans au sein de Mediatone revenait sur les différentes éditions passées du festival, qui se traduisaient par des univers uniques. « Les différentes affiches témoignent de l’évolution via des visuels assez forts, aux ambiances science-fiction ou fantastiques. Le festival au départ était à Villefranche-sur-Saône puis à Eurexpo avant de revenir sur Lyon dans de plus petites salles. Nous sommes depuis 2010 au double mixte, c’est notre 13ème édition là-bas. »

Fabrice Foucher, président de mediatone et co-directeur du festival Reperkusound. Crédits : Tristan.

Après une dernière édition 2022 marquée par l’univers de PAC MAN, notamment via l’affiche et la scénographie, l’édition 2023 sera quant à elle dans un univers abyssal. « C’est une nouvelle étape visuelle cette année. Il y aura de nouvelles expériences en plus des concerts », a promis Eric. Le fil rouge reste évidemment la fête et l’électro. Guidés par Sylvain Grasset, initiateur et programmateur du Reperku, l’équipe Mediatone dit avoir suivie quatre axes : « On veut mettre en avant toutes les musiques électroniques et urbaines, des plus chiques aux alternatives ». « On fait bouger les lignes, avec projets hybrides et novateurs, qui sont à même de porter le public. Aussi, on veut brasser des artistes locaux, nationaux et internationaux. Puis, on veut des nouveautés, car sur notre programmation 2023, il y aura 60% de nouveaux artistes ; enfin, on accorde une importance aux valeurs des artistes et de tendre vers une parité, même si c’est difficile à atteindre. On est encore loin de 50% de parité hommes/femmes, mais on a évolué de 10% d’artistes féminines en 2019, à 33% en 2022 et 2023. » 

Affiche du Reperkusound édition 2022.

Le Rap s’immisce aux Nuits Sonores et aux Reperkusound 

Tarik BZD, responsable presse et responsable de la branche hip-hop au sein de mediatone, développe sur la programmation du Reperdu 2023. Crédits : Tristan.

Après cette introduction, Tarik Bouzik et Éric Fillon se sont à tour de rôle donné la parole pour présenter la programmation des trois soirs du festival. « Il y aura 80 artistes cette année. Chaque année on avance et on en rajoute de nouveaux {artistes} », a développé Tarik, avant d’enchaîner : « nuit 1, on aura de la techno un peu pointu, électronique au sens large, puis la nuit 2 ce sera de la bass Music, french Core, enfin la nuit 3, plus hip-hop qui dénote avec le reste ». En marge de la conférence Tarik revenait d’ailleurs avec nous sur ce virage opéré par le festival en matière de Rap : « C’est le programmateur Sylvain, qui est à l’initiative de cette programmation du 3ème soir». « C’est lui qui a eu l’idée pour Caballero et Jean Jass. Il est toujours à la recherche des têtes du festival. Ce sont des grosses discussions qu’on a tous les deux, lui et moi, qui suis aussi une référence hip-hop de la programmation. On essaye d’avoir des gros noms, qui ressortent, qui tapent fort. Dans les programmations, il faut s’y prendre suffisamment en avance, et là il s’y est pris suffisamment tôt : c’est acté depuis un an ». Avec la programmation des Nuits Sonores en mai prochain, qui a été annoncée la semaine dernière, on ressent vraiment que la culture hip-hop vient se mêler à toutes les fêtes. Cela ne bouscule pas Tarik, qui drive la programmation rap au sein de Mediatone depuis son arrivée en 2015. Avec l’invitation du DJ Vladimir Cauchemar et des deux rappeurs belges Caballero et Jean Jass, ce trentenaire voit une certaine continuité : « Tu as de plus en plus de hip-hop qui arrive en festival, c’est sûr ». « Mais ce n’est pas nouveau. Comme le hip-hop s’est vraiment imposé dans le mainstream il y a 5 ans, on ressent qu’il n’y a peu de connaissance encore. Et il y a surtout une différence entre le rappeur qui streame et celui qui soulève les foules sur scène. Caballero et Jean Jass c’est un très bon exemple. Ce sont des artistes qu’on voit très rarement et quand ils font une scène, c’est tout le temps complet. Reperku, depuis que je suis là en 2015, on essaye de ramener des têtes hip-hop ». 

Affiche du Reperkusound édition 2023. Crédits : Tristan.

Celui qui avait organisé la programmation rap de Reperkusound 2017 où figurait notamment l’Animalerie, un groupe de rap lyonnais, se réjouit que cette musique gagne donc les différentes scènes du Double Mixte en avril prochain. « Le hip-hop prend une place au fur et à mesure. On essaye d’être pointilleux malgré tout. On sait que ce sont deux gros noms qui tournent, Vladimir Cauchemar, Caballero et Jean Jass, mais qu’on n’a pas assez vu à Lyon. On va essayer d’entourer ça d’autres têtes, comme Kaynixe. C’est un kiff pro et personnel car elle est signée chez mediatone booking ». Il tempère néanmoins en affirmant que les cachets d’artistes de rap sont assez élevés, et que « Mediatone doit coller aussi avec les problématiques du festival». « Si tu programmes du rap à 2h du matin, ça peut totalement tout casser ». 

CABALLERO ET JEANJASS

La seconde édition post-covid 

Après une édition 2022 qui officiait le « grand retour que le public a beaucoup attendu », Eric Fillon se félicitait des retours « incroyables » que lui a fait le public. Sur son visage, son émotion était d’ailleurs perceptible : « on est tellement ravis de cette édition » avec « 6400 personnes par soir, l’augmentation des jauges et un festival complet pour 400 bénévoles ». Le co-directeur se félicite également de l’évolution du public de l’édition de « 27/28 ans en moyenne, alors que c’était des très jeunes entre 16-20 ans il y a 10 ans. Le public a mûri avec le festival ». Pour captiver davantage ce public approchant la trentaine, Tarik, le responsable presse et référent de la branche hip-hop à Mediatone a par la suite développé l’idée et l’univers visuel derrière de Reperku’ 2023. Via un PowerPoint qu’il avait bien rôdé, tantôt remplis d’extraits vidéo des années précédentes, tantôt avec des photos avec lesquelles Tarik s’improvisait miss météo, le trentenaire, casquette vissée et hoodie large, développait : « On est sortis de l’univers des jeux-vidéos ». « C’est l’artiste sphinx qui a travaillé autour des abysses inexplorés pour l’affiche. Quentin notre graphiste l’a également aidé. On veut immerger les gens ». 

18ème édition : sans restriction, mais avec l’inflation 

« Festival indépendants et non lucratifs », « personne ne s’enrichit sur le reperku » a-t-on pu entendre au sein de la conférence de presse ce mercredi matin. Après deux éditions en 2020 et 2021 avortées et une première édition post-covid plutôt réussie, mediatone souhaite également que son public garde en tête que la structure reste indépendante et « auto financée à 90% », explique Eric Fillon, co-directeur. Il développe par ailleurs : « Il n’y a pas de gros groupe ni d’énormes aides des collectivités publiques. On est fières d’autres autonomes et indépendants ». Cette indépendance dans le contexte d’inflation que l’on connait coûte chère, dans tous les sens du terme. Eric annonçait d’ailleurs ce mercredi matin l’augmentation de « 15% du budget de l’année dernière, soit 120 000euros ». « Ça s’impactera d’un euro par entrée sur chaque billet ». Une marge peu élevée pour les festivaliers qui commandent les préventes, mais un tarif plus impacté pour les retardataires si l‘on en croit Mediatone. « On a décidé d’un late ticket pour les derniers acheteurs qui sera un peu plus cher » a-t-il détaillé. En marge de la conférence de presse, Tarik revenait sur cette indexation du prix de l’entrée : « Le budget artistique a augmenté ». « L’inflation des prix des cachets d’artistes joue beaucoup. Il y a aussi l’inflation qu’on connait et tous les prix qui augmentent notamment la bière, les matières premières qui coutent plus chère, l’indexation des salaires. Les 120 000 euros comprennent un peu tout ça. C’est quand même énorme comme augmentation, sur un budget comme celui du Reperku. 120 000 euros, c’est le résultat de l’année dernière. Même si on fait complet cette année, ça va être short. C’est un peu à l’instar de la vie actuelle finalement ». Le festival, très transparent sur les aides qui lui sont allouées, a également communiqué les subventions qu’elle touchait. Sous forme d’un camembert, on pouvait dissocier les recettes des sorties et constater que le Reperku était financé à 6,5% de subvention, 4% partenariats privés, 19,5% nourriture et 69% de billetterie. Une auto-suffisance qui a du bon. Même si Fabrice, le directeur de mediatone, tenait quand même à remercier en fin de conférence, les mécènes qui l’accompagnent « depuis toutes ces années » comme le « Crédit mutuel donne le la », les mairies de Villeurbanne, Lyon, la Métropole de Lyon ou encore la Région. 

De la musique et des engagements 

Si la programmation va chercher des artistes des quatre coins du continent européen, le festival Reperkusound tient également à rassurer sur ses envies de développer de plus amples projets locaux. Dj Kaynixe, donc, une artiste signée chez Mediatone booking, va ouvrir le bal de la soirée hip-hop le dimanche 9 avril au soir. Avant cela, une artiste plus orientée musique électronique du nom de Romane Santarelli ouvrira elle aussi le show du vendredi soir. Sortie du tremplin Reperkusound 2019, l’artiste espère bien impressionner et concrétiser les attentes autour d’elle. Ce tremplin permettra également à un artiste de la cuvée 2023 de monter sur scène devant plus de 6 500 personnes. Le concours est ouvert depuis le 15 décembre dernier et se termine le 15 mars prochain. Tout le monde peut s’inscrire et voter pour son candidat préféré. En guise de finale, un live sera organisé mi-mars au Toi Toi le Zinc pour départager le chanceux qui ouvrira donc le bal vendredi 7 avril. 

Romane Santarelli, tête d’affiche des Reperkusound;

En plus de la fête et de l’univers aquatique créé par Mediatone, le Reperkusound a pour objectif de s’engager davantage. Dans un aspect purement sécuritaire d’abord. Notamment pour les questions de prévention des risques liés à la drogue, au bruit, aux violences sexuelles ou sexistes. De nombreuses associations seront d’ailleurs présentes, explique mediatone, « Keep Smiling, Carré de Rupture, Sereins/Sereines ». L’association organisatrice ne veut pas « fermer les yeux face aux réalistes du milieu festif et rendre la fête plus agréable ». En plus de cela, des engagements sociaux ont également été pris, avec par exemple des personnes en liens avec le milieu pénitentiaire : « Nous allons accueillir des personnes qui réalisent des travaux d’intérêt général, pour des TIG collectifs, ou des personnes qui viennent faire leur peines ». Ces TIGistes, feront partie de « la team gobelet qui nettoie et ramasse les gobelets ». Il y aura aussi des « chantiers éducatifs, où des jeunes viendront découvrir les métiers de la musique via l’association Sauvegarde69 »

En plus de son engagement sur le terrain dans son propre festival, le Reperkusound et Mediatone souhaitent davantage s’ouvrir sur les festivals du monde entier. C’est notamment le cas avec Bousouja en Bulgarie. Dans un ancien bâtiment du Parti Socialiste local, une association bulgare a ouvert un local culturel et souhaiterait y développer un festival comparable aux Reperkusound. Ses représentants seront à Lyon en avril prochain pour tenter d’imiter leurs grande-frères français. Une occasion pour le festival techno lyonnais d’échanger avec la scène est-européenne et créer des ponts. Tout comme les représentants du festival marocain « Visa For Music » qui seront également présents le 2ème week-end d’avril pour échanger autour d’une table ronde et permettront, en musique, de créer des dynamiques culturelles mondiales.

Tristan Alexandre
Tristan Alexandre
Journaliste à Lyon

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.