Thalès : la lanceuses d’alerte qui soupçonnait un employé d’avoir joué un double jeu avec l’ONU pourrait être réintégrée

Date:

La Maison des lanceurs d’Alerte annonce que la Cour de Cassation a rendu une décision en faveur de la lanceuse d’alerte qui soupçonnait un de ses subordonnés d’avoir joué un double jeu avec l’ONU. Ses révélations avaient entrainé son licenciement et l’ouverture d’une enquête de la part du Parquet National Financier. Elles venaient semer encore un peu plus le doute sur les pratiques du groupe Thalès dont l’image avait déjà été écornée suite à l’« affaire Zuma » mettant en cause le président de l’Afrique du Sud et des filiales sud africaine du géant français. 

Depuis juillet 2020, un conflit prud’homal oppose la société Thales à une ancienne de ses employées, une responsable export qui soupsonnait un salarié placé sous sa responsabilité d’avoir joué un double jeu avec l’ONU. Celle-ci s’occupait en effet des comptes clé du Support systèmes et services utilisateurs et s’occupait de client comme les Nations unies, l’Union Européenne et l’Otan. Elle été licenciée en mai 2020 suite à ses signalements.

Une enquête du Parquet National Financier 

Fin 2020, le Parquet National Financier avait d’ailleurs ouvert une enquête à l’encontre de plusieurs cadres dirigeants de Thalès pour « corruption » et « trafic d’influence » suite à un signalement de l’Agence française anticorruption (AFA).

La Lettre A précisait dans un article publié le 4 octobre dernier, que « Les magistrats parisiens s’intéressent plus précisément au transfert en deux temps d’un ex-salarié de la firme française d’armement, passé de Thales SIX GTS aux Nations unies (ONU) ». 

Ce salarié « aurait rejoint l’organisation internationale grâce à sa casquette de réserviste tout en conservant sa rémunération versée par Thales, sans en informer l’ONU, son nouvel employeur ». 

Selon La Lettre A, sa supérieur hiérarchique aurait indiqué à la direction éthique du groupe qu’« après s’être porté candidat à un nouveau poste aux Nations unies en 2018, il aurait demandé ‘un pécule en contrepartie des informations utiles au business de Thales qu’il apporterait une fois en poste’ ». « Dans ce courriel de mars 2019, cette cadre basée à Gennevilliers remarque que le départ du salarié aurait dû se traduire par une démission et non par un licenciement, bien plus avantageux, car ouvrant droit à des indemnités. Toujours selon les termes rapportés dans ce signalement, le transfuge de Thales vers l’ONU voyait plutôt ce renvoi comme une « bonne poignée de main » à l’occasion d’un départ paradoxalement synonyme de futurs bons et loyaux services à venir. »

D’après nos confrères, « L’ouverture de cette enquête du PNF et le traitement interne de l’épisode interrogent sur les process mis en avant par Thales sur le front de la lutte anticorruption ». « Le groupe avait procédé en 2019 à un important lifting pour s’adapter aux exigences prévues dans la loi Sapin 2 de décembre 2016 sur la transparence et le combat contre la corruption. »

Selon La Lettre A, « Thalès avait déployé plus de cent ‘complice officers’, désormais placé sous la houlette de Jean-Baptiste Siproudhis, directeur éthique de Thalès arrivé en mai 2019 en provenance d’Atos ». Pour rappel, Edouard Philippe a intégré le conseil d’administration d’Atos en 2020, mais il avait déjà travaillé avec cette entreprise en 2006 lorsqu’il était en poste au sein du cabinet Debevoise & Plimpton. De plus l’actuel commissaire européen au marché intérieur Thierry Breton a été pdg d’Atos de 2008 à 2019. 

L’ « affaire Zuma »

Toujours ait-il que le système mis en place ne semble pas avoir été très efficace. En 2020, éclate l’« affaire Zuma », mettant en cause le président Sud-Africain Jacob Zuma et deux filiales sud-africaines de Thalès. L’affaire concerne des pots-de-vin perçues à l’occasion de contrats d’armement d’un montant de 3 milliards d’euros entre 2018 et 2019 sur un programme d’achat d’armes effectué par le gouvernement dirigé par Nelson Mandela. 

En 2020, 580 000 dollars en liquides avaient d’ailleurs été retrouvée chez Jacob Zuma après un cambriolage. 

Une décision de la Cour de Cassation en faveur de la lanceuse d’alerte 

Le témoignage de la responsable export semait encore plus le doute sur les pratiques du groupe Thalès. Selon la Lettre A, celle-ci présentait « son éviction comme une mesure de rétorsion en lien direct avec son alerte ». De son côté Thalès invoquait « des difficultés relationnelles importantes et des témoignages de salariés faisant état de souffrance au travail afin de justifier son renvoi pour cause réelle et sérieuse ». 

La Maison des Lanceurs d’Alerte annonce que « Le 1er février dernier, la Cour de cassation a rendu un arrêt qui a fait significativement avancer cette affaire et, à travers elle, fait progresser dans son ensemble la protection des lanceurs d’alerte. ». « Cet arrêt de la Cour de cassation casse en effet la décision rendue le 16 septembre 2021 par la Cour d’appel de Versailles qui renvoyait la question de l’appréciation du lien entre les représailles et l’alerte au juge du fond, empêchant ainsi toute réintégration rapide de la lanceuse d’alerte. »

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Affaire UBS : La Cour de cassation rend sa décision sur l’amende record de 1,8 milliard d’euros

Le géant bancaire suisse conteste sa condamnation à une amende totale de 1,8 milliard d'euros, suite à sa déclaration de culpabilité en 2021 pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et démarchage bancaire illégal.

La situation critique à Gaza du mercredi 1er novembre

Le mercredi 1er novembre marque le 26e jour d'une confrontation qui a débuté par une attaque sans précédent sur le territoire israélien. Avec des conséquences humaines alarmantes et des répercussions politiques majeures, l'urgence d'une solution pacifique n'a jamais été aussi pressante.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.