Iran : Oppression et dépouillement sans répit des travailleuses et travailleurs sous le régime des mollahs

Date:

L’oppression brutale et le dépouillement des ouvriers et travailleurs par le régime clérical s’intensifient de jour en jour.

Leur pouvoir d’achat diminue à vue d’œil, leurs tables se vident et ils sont toujours plus nombreux à grossir le cortège des chômeurs. Tandis que le budget officiel et officieux de la machine répressive, belliciste et terroriste de ce régime, en particulier des pasdarans, ne cesse d’augmenter. Malgré la propagande mensongère et abjecte du président du régime Ebrahim Raïssi sur le soutien aux travailleurs, leur oppression n’a jamais été aussi cruelle qu’aujourd’hui.

Selon Seyyed Solat Mortezavi, le ministre du travail du régime, le salaire minimum en 1402 (20 mars 2022-20 mars 2023), après de nombreuses négociations, n’augmentera que de 27% et « passera de 4 179 000 tomans à 5 308 330 tomans » (agence IRNA, 20 mars 2023).

Or le centre iranien de statistiques a annoncé une inflation de « plus de 50% » et « en février 2022, l’inflation point par point des ménages était de 53,4% » (journal Arman Daily, 1 mars 2022). Le même centre a annoncé dans son dernier rapport que « l’inflation du logement en janvier de cette année a augmenté de 66% par rapport à la même période l’an dernier ». (Mardom Salari, 1 mars 2023). Lors de la réunion du conseil municipal de Téhéran, « une augmentation de 40% du prix des billets de bus a été approuvée à l’unanimité » (Agence SNN, 14 mars 2023).

Selon les médias officiels :

« Les prix de tous les produits ont augmenté au moins de 70 à 100 % » (Ebtekar, 1 mars 2023).

« Aucune période historique n’a connu cette hyperinflation alimentaire, pas même pendant l’occupation du pays pendant la Seconde Guerre mondiale. Or, le taux d’inflation alimentaire a dépassé 71 % en février » (Mardom Salari, 1 mars 2023).

« L’analyse des prix de 11 produits sélectionnés montre qu’ils ont été multipliés par 12 en moyenne de 2018 à mars de cette année. Alors que le salaire minimum n’a augmenté que d’environ six fois depuis 2018. » (Ressalat du 6 mars 2023).

« De 2018 à septembre 2022, les prix des logements à Téhéran ont augmenté de 750 %. » (Journal Eskanas, 1 mars 2023).

« Un ouvrier doit payer en moyenne plus de huit millions et 883 mille tomans par mois pour louer un appartement de 70 m2 à Téhéran » (Journal Sharq, 2 mars 2023).

• « Le coût du panier des moyens de subsistance des travailleurs est maintenant passé à plus de 17.840.000 tomans. » (Journal Javan, 16 mars 2023).

Ainsi, selon les chiffres officiels, l’augmentation de salaire des travailleurs s’ils ont un emploi est de 25 à 45 % inférieure au taux d’inflation. En même temps, selon les paragraphes 1 et 2 de l’article 41 de la loi sur le travail du régime lui-même, le salaire minimum doit être « aligné sur le taux d’inflation » et « suffisant pour subvenir aux besoins d’une famille dont le nombre moyen est annoncé par les autorités officielles ».

Bien sûr, ce maigre salaire n’est pas versé aux travailleurs. « Des milliers de travailleurs dans tous les coins du pays attendent de recevoir des arriérés de salaire de 3 mois, 7 mois et 15 mois. De plus, des milliers de travailleurs, sous l’ombre de contrats temporaires, précaires et sans protection, accomplissent leur travail le matin avec la crainte du chômage le lendemain, et les accidents du travail continuent de faire des victimes en raison de la l’insécurité de l’environnement de travail. » (journal Etemad, 1 mai 2022).

Du fait que les dirigeants du régime et en particulier les commandants des pasdarans ont pris en main les principales institutions de production et économiques, ils ont anéanti les organisations syndicales, répriment les travailleurs qui osent protester et éliminent les droits des travailleurs avec cruauté et brutalité.   

Tous les acquis de l’Organisation internationale du travail et les normes des droits minimaux des travailleurs ont été réduits à néant par ce régime, notamment :

• Les travailleurs iraniens n’ont pas de sécurité d’emploi, ils sont entre les deux tranchants d’une paire de ciseaux, dont un côté est un salaire de misère et de l’autre le licenciement.

• Aucune loi ne protège les travailleurs et dans tous les conflits juridiques, tout va à leur encontre et en faveur de l’employeur.

• Les travailleurs et leurs familles ne bénéficient pas de l’assurance maladie ni de la retraite.

• Dans la pratique, les travailleurs n’ont pas le droit de former de syndicat indépendant et enregistré ou d’avoir leur propre représentant élu. Seuls les conseils ouvriers islamiques, formés par le régime, ont le droit d’exister.

• Le non-paiement des salaires des travailleurs est devenu la norme, et les travailleurs attendent parfois jusqu’à 15 mois pour recevoir leurs maigres salaires.

• Les unités de travail ne jouissent pas de sécurité et selon Ali Hossein Ra’iti, le vice-ministre du Travail, « environ 800 travailleurs meurent chaque année des suites d’accidents de travail dans le pays » (agence ISNA, 7 mai 2022). Bien sûr, plusieurs milliers de travailleurs deviennent également handicapés.

 Au cours des 44 années de fascisme religieux, les travailleurs sont devenus chaque année plus pauvres et tombent davantage au chômage que l’année précédente. La seule façon de mettre fin à cette oppression brutale et croissante est de renverser ce régime. C’est la campagne pour laquelle divers groupes, y compris des travailleurs, ont protesté dans les rues d’Iran lors du soulèvement national de 2022/2023 avec les slogans « à bas Khamenei » et « à bas le dictateur ».

·                     Le salaire minimum répond à 30% des besoins vitaux.

·                     Un pouvoir d’achat de 25 à 45% inférieur à l’année dernière

·                     Selon les chiffres officiels, le panier de subsistance de la ménagère est de 17,8 millions et le salaire minimum des travailleurs est de 5,3 millions

·                     L’inflation supérieure à 53 %, l’augmentation des prix supérieure à 71 % et l’augmentation des salaires des travailleurs de 27 %

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Impact des nouvelles règles des Tickets-Restaurant sur le pouvoir d’achat et les habitudes alimentaires en France

Analyse des répercussions des nouvelles restrictions des tickets-restaurant sur le pouvoir d'achat et les choix alimentaires en France, avec un focus sur la tendance croissante à la consommation de malbouffe et de produits transformés.

Michel-Edouard Leclerc annonce un allègement des prix des jouets pour Noël, hors licences

L'initiative prise par E. Leclerc vise à atténuer l'impact de l'inflation sur le pouvoir d'achat des familles durant les fêtes.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.