Etats-Unis : Joe Biden officialise sa candidature pour un second mandat

Date:

Dans une vidéo parue sur les réseaux sociaux , le président américain a officialisé ce mardi 25 avril sa candidature à un second mandat au poste de Président des Etats-Unis d’Amérique, qu’il brigue dans un ticket avec Kamala Harris, sa vice-présidente actuelle.

La date choisie n’est pas anodine : elle marque les quatre ans, jour pour jour, de sa déclaration de candidature à l’investiture Démocrate pour l’élection de 2020. Sa première vidéo de candidat dévoile qu’il ne compte pas changer « une équipe qui gagne », à savoir celle qu’il constitue avec Kamala Harris, ainsi que son nouveau slogan : « Let’s finish the job » (ou « Finissons le travail » dans la langue de Molière.) Un site internet a déjà été créé et l’appel aux dons pour financer la campagne a commencé.

La première vidéo de campagne et son contenu

Sa vidéo insiste sur ce qui le distingue de celui que les sondages annoncent comme son nouvel adversaire : Trump, qui devance désormais Ron DeSantis de plus de 20 points dans les sondages pour l’investiture Républicaine. Ainsi, si les sondages se confirmaient, un nouveau duel se dessinerait entre les deux hommes.

On peut y observer des images de l’attaque du Capitole du 6 janvier, de Marjorie Taylor Green, des manifestants protestant contre les restrictions à l’avortement qui ont lieu dans tout les Etats Républicains suite à la décision de la Cour Suprême de revenir sur l’arrêt Roe vs. Wade… En somme, sa vidéo conjugue l’anxiogène, représenté par ses opposants, qualifiés « d’extrémistes ».

Lui-même tente d’y incarner la « liberté ». Il le martèle : « C’était le travail de mon premier mandat : me battre pour la démocratie, protéger nos droits et assurer que chacun soit traité équitablement  ». Biden rappelle qu’il s’était lancé dans cette bataille pour « l’âme de l’Amérique » et que cette bataille n’est pas terminée. Cette vidéo est très classique pour un candidat aux États-Unis : il provoque d’abord la peur du camp adverse et ce qu’il adviendrait du pays s’il gagnait, avant d’enchaîner les images dans lesquelles on le voit faire des bains de foule et des très courts extraits de vidéo qui tentent de montrer l’Amérique dans toute sa diversité, souriante et heureuse, sur un fond de musique entraînante. En somme, il souffle le froid et le chaud dans une vidéo très bien produite et somme toute assez classique dans ce pays dominé par le bipartisme.

Un président vieillissant qui compte axer sa campagne sur son bilan et sur la détestation de Trump

Joe Biden aurait 86 ans à la fin de son hypothétique second mandat, ce qui n’enthousiasme pas dans un pays où l’image fait et défait les carrières politiques. Son âge lui a d’ailleurs valu de se faire surnommer « Sleepy Joe ». Son élocution est parfois brouillonne, ses gaffes orales sont récurrentes (mais elles l’étaient déjà lorsqu’il s’est fait élire sénateur du Delaware pour la première fois en 1972) et il a du mal à concurrencer l’énergie « virile » d’un Donald Trump ou d’un De Santis, malgré sa visite à Kiev qui a marqué l’opinion américaine en étant considérée comme courageuse. Nikki Haley, seule candidate Républicaine déjà déclarée contre Trump, souhaite ainsi faire passer des tests de capacités intellectuelles à toutes les personnalités politiques de plus de 75 ans (s’attaquant dans un seul mouvement à Biden et à Trump).

Depuis quelques mois maintenant, Biden ne cesse de rappeler les réformes ambitieuses qu’il a fait passer en terme d’infrastructures, de transition énergétique et de réindustrialisation, visant ainsi, comme il le dit régulièrement, à « donner un peu d’air » à la classe moyenne américaine, touchée de plein fouet par l’inflation. Son second chantier, ce sera de convaincre les blue collars de l’Amérique profonde « oubliée » (qui vote majoritairement Trump) à qui il souhaite « rendre sa dignité ». Il n’a pas à s’inquiéter des votes de la communauté afro-américaine : Trump est un repoussoir et Biden, qui a été durant huit ans le vice-président de Barack Obama, conserve une certaine aura auprès de cet électorat, qui lui avait permis lors du Super Tuesday de la campagne précédente de renverser totalement le cours de l’élection qui semblait acquise pour Bernie Sanders.

Biden le sait, il ne fera pas soulever les foules (son taux d’approbation est très bas par rapport aux normes historiques, se stabilisant légèrement au-dessus de 40%) et il n’a pas le charisme outrancier d’un Donald Trump (seul président ayant fait pire que lui, avec une cote moyenne à 40% descendant jusqu’à 33% en décembre 2017).

Les réponses républicaines ne sont pas élogieuses. Ronna McDaniel, cheffe du parti républicain, déclare que « Biden est tellement déconnecté de la réalité qu’il pense mériter quatre ans de plus au pouvoir alors qu’il ne fait que créer des crises ». Tout en alimentant son compte Twitter des récents sondages de la National Broadcasting Company (NBC).

En somme, le duel qui s’annonce sera celui entre les deux présidents les plus impopulaires sur de longues périodes depuis la Seconde Guerre Mondiale, signe d’un champ politique américain de plus en plus clivé.

C’est d’ailleurs pour cela que Biden semble souhaiter incarner un candidat sage, un bon gestionnaire, un bon « père de famille » pour la patrie américaine. Son espoir est de voir Trump (une personnalité très clivante) remporter à nouveau l’investiture : il l’a déjà battu une fois et est persuadé de pouvoir le refaire dans un contexte malgré tout plus favorable. Lors de leur réélection, les présidents Américains gagnent majoritairement et Trump est empêtré dans ses affaires judiciaires, notamment l’affaire Stormy Daniels.

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Renforcement de la Stratégie de dissuasion Corée du Sud-États-Unis face à la menace nucléaire Nord-Coréenne

Analyse approfondie de la récente mise à jour de la Stratégie sur mesure de dissuasion entre la Corée du Sud et les États-Unis, visant à contrer les menaces nucléaires et balistiques de la Corée du Nord.

Bagdad dénonce vigoureusement les attaques contre ses bases hébergeant des troupes américaines

Face à une série d'attaques récentes ciblant des bases abritant des soldats américains sur son sol, le gouvernement irakien a exprimé sa condamnation catégorique, qualifiant ces actions d'"inacceptables". Ces attaques surviennent dans le contexte d'un affrontement en cours entre Israël et le Hamas palestinien.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.