L’arpitan c’est le parler forézien, c’est le parler gaga

Date:

Arpi… Quoi ? Arpitan ! Vous connaissez forcément une partie de la réalité qui se cache derrière ce nom, sauf que vous ne le nommez pas nécessairement comme cela.

L’arpitan c’est le parler forézien, c’est le parler gaga. Là, déjà, vous voyez mieux sûrement de quoi on parle. Toutefois, cela ne s’arrête pas au département de la Loire. L’arpitan est ce qu’on peut appeler aussi francoprovençal, ça concerne tout Rhône-Alpes nord, mais aussi le Mâconnais et le sud du département du Jura notamment et même la majeure partie de la Suisse romande (excepté le canton du Jura) et le Val d’Aoste en Italie. L’appellation « arpitan » s’impose de plus en plus car elle invoque mieux l’idée d’une langue que si on parle de « patois », de « forézien » ou même de « francoprovençal ».

L’arpitan, qu’est-ce que c’est précisément ?

Tout d’abord, il s’agit bien d’une langue à part entière, séparée du français, des langues d’oïl, mais aussi de l’occitan. La zone où l’on parle l’arpitan s’appelle l’Arpitanie, ce n’est évidemment pas un pays, mais un bassin culturel sur 3 Etats : France, Suisse et Italie, qui concerne pas moins de 7,8 millions de personnes de Pontarlier (Doubs) en passant par Louhans en Saône et Loire, jusqu’au sud de la Loire, et de Roanne à Sion en Valais suisse, et même Suse, en Piémont italien. L’arpitan possède sa propre grammaire et son vocabulaire propre, même si on va avoir des emprunts italiens en Val d’Aoste et Val de Suse, des emprunts à l’allemand en Suisse romande et des emprunts au français pour la partie du Centre-est de la France qui est concernée.

Toutefois, dans les trois pays, c’est une langue qui se perd et on ne dénombrerait plus que 150.000 à 160.000 personnes qui utilisent régulièrement cette langue et la parlent. Il y a de rares cas de transmission comme co-langue maternelle comme dans certaines vallées valaisannes et en Val d’Aoste. À noter que le bastion de l’arpitan, c’est le Val d’Aoste car c’est la langue maternelle de 17% de la population valdôtaine et elle est assez comprise dans la région autonome. En France, cela demeure la Savoie qui utilise le plus cette langue.

Comment l’arpitan est-il né ?

Vers 443 quand les Burgondes s’installèrent au niveau de Rhône-Alpes nord, dans ce qui se trouvait être encore la Gaule, la région était largement latinisée. Il est probable qu’on y parlait déjà un latin « régional » et non plus le latin classique ou populaire d’Italie centrale. Ils vont organiser d’abord un Etat puis une sorte de principauté autonome incluse dans le royaume franc. Cela va mener à deux premiers Etats : la Haute-Bourgogne (grosso modo le Jura, la Suisse romande et la Savoie) et la Basse-Bourgogne (Bresse, Lyonnais, Dauphiné et Forez) qui vont se réunir en 933, jusqu’en 1032 pour former le « Royaume de Bourgogne » qui inclura aussi la Provence. Cette longue période entre 443 et 1032 va faire émerger la langue arpitane, qui ensuite sera influencée, mais que partiellement, par le français (c’est lié au rôle important de l’Abbaye de Cluny).

Donc contrairement au français, il n’y a pas eu d’Etat sur la longue durée qui aurait permis l’émergence d’une langue administrative et officielle et quand bien même, il s’agit d’une seule et même langue, on va trouver une dizaine de dialectes sur cette vaste zone.

Une littérature va peu à peu émerger. On peut citer la lyonnaise Marguerite d’Oingt au XIII° siècle, le savoyard Nicolas Martin au XVI° siècle, mais aussi le ligérien Guillaume Roquille, né à Rive de Gier au XIX° siècle ! Les érudits au XIX° siècle prenaient souvent la langue d’ici, celle de Saint-Etienne (ou de Fribourg, Aoste…) pour une langue d’oc transformée et il a fallu l’étude linguistique de l’universitaire italien Graziadio Ascoli en 1873 pour noter les caractéristiques de la langue et la différencier ainsi de l’occitan et du français.

L’universitaire Dominique Stich, chercheur à Lausanne (là où a été fondée la Fédération Internationale de l’Arpitan en 2004), a proposé en 2001, la graphie dite « ORB » : Orthographe de Référence B, afin d’unifier l’écrit et donc de proposer par là un standard (chacun prononçant selon son dialecte).

Quelle est la situation de l’arpitan aujourd’hui ?

La région de Saint-Etienne a eu la spécificité d’utiliser assez régulièrement la langue jusque dans les années 60, ce qui était unique pour un cadre urbain et la langue a même servi de langue d’intégration dans le creuset stéphanois aux mineurs et ouvriers venus de l’étranger.

Aujourd’hui à Saint-Etienne et dans la Loire, on va trouver des conteurs, des associations qui utilisent et promeuvent la langue, mais au final ce qui reste de l’arpitan, c’est l’accent de la Loire et des mots ou des tournures syntaxiques/grammaticales particulières : « babet », « baraban », « aller au médecin », « être gonflé », « c’est franc beau » … C’est ce qu’on appelle un français régional, qui est marquée par l’accent et la langue autochtone régionale d’origine.

Rien ou quasi rien en revanche, pour l’enseignement, on va trouver quelques collèges et lycées en Savoie qui proposent une option facultative, qui est un peu plus présente depuis 1996 en Val d’Aoste. Absolument rien en Suisse n’est fait au niveau scolaire. C’est donc une langue en danger et même si l’ancienne Région Rhône-Alpes l’a reconnu en 2009 « Langue culturelle de Rhône-Alpes » et que la Charte de coopération inter-régionale pour l’arpitan, a été signée en 2015 entre Rhône-Alpes et la Région autonome du Val d’Aoste, il n’en demeure pas moins qu’il manque d’actions concrètes pour promouvoir et développer l’arpitan. Le Collectif « Pour que vivent nos langues » a été créé par le Député Paul Molac et le Député européen François Alfonsi en octobre 2019. Il a lancé une pétition, que j’ai signée, de même que le Député Régis Juanico.

Les militants linguistiques réclament la création d’un CAPES et d’une agrégation bivalents (langue + une autre matière), près de 30 ans après la naissance des CAPES bivalents en 1990 (occitan, basque, tahitien,…) pour que soit mise en place l’option facultative un peu partout sur l’Académie de Lyon et sur celle de Grenoble dans le secondaire et former les Professeurs des Ecoles à enseigner une initiation à la langue.

Le but étant de généraliser au moins pour l’élémentaire, entre 1 à 2 heures par semaines, l’apprentissage de l’arpitan et à susciter des vocations pour le choix de l’arpitan en secondaire.
Rappelons qu’une langue autochtone régionale permet la gymnastique linguistique, essentielle avec la mondialisation et le caractère beaucoup plus latin de l’arpitan favorise les passerelles avec l’italien (et ses formes régionales), l’espagnol, le catalan, le portugais, le roumain…

Pierre Marie Chevreux, ancien attaché parlementaire de Régis Juanico.

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

L’académie de Lyon déploie des robots pour permettre aux élèves hospitalisés ou en maladie longue durée de poursuivre leur scolarité

Mis en place par le ministère de l’éducation nationale, le programme TED-i (Travailler Ensemble à Distance et en interaction) permet aux élèves qui ne peuvent se rendre à l’école de continuer à apprendre tout en gardant des liens sociaux avec le corps enseignant, les camarades de classes… L'académie de Lyon présentait ce dispositif ce vendredi.

Les moyens d’enseignement et priorités dans l’académie de Lyon

279 652 élèves sont attendues à la rentrée 2023 sans l'académie de Lyon, soit une baisse de 3 874 élèves par rapport à la rentrée 2022. Pour 2023, l'académie de Lyon a pour objectif de poursuivre l’amélioration des taux d’encadrement dans les trois départements et de la mise en place des priorités nationales en faveur de la maitrise des fondamentaux.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.