Retraites : le groupe LIOT appelle à un front républicain contre le 49.3

Date:

Le député Charles de Courson, membre du groupe Libertés et territoires (LIOT), a défendu sa proposition de loi visant à annuler le 49.3 et à organiser une conférence sociale sur la réforme des retraites. Il a dénoncé la dérive autoritaire du président Emmanuel Macron et a appelé les parlementaires de tous bords à le soutenir.

Le groupe LIOT conteste la réforme des retraites du gouvernement, votée par le 49.3, par le biais d’une proposition de loi examinée le 8 juin à l’Assemblée. Le député Charles de Courson, auteur de cette initiative, a accordé un entretien à Sud Radio pour expliquer sa démarche. Il a critiqué la “dérive autoritaire” de Macron qu’il juge être une régression sociale ; il demande l’annulation du 49.3 et une conférence sociale pour discuter d’une nouvelle réforme. Ce projet de loi alternatif est appuyé par plusieurs acteurs politiques et syndicaux rejetant la réforme Macron. Selon eux, le report de l’âge de départ à 65 ans n’est pas une nécessité économique, mais une volonté politique de faire des économies sur les travailleurs et de favoriser les fonds de pension privés.

Une proposition de loi jugée inconstitutionnelle

Charles de Courson, ne se laisse pas impressionner par la première ministre Elisabeth Borne, ayant rejeté sa proposition de loi sur les retraites comme étant inconstitutionnelle. Si l’on se rapporte à ses propos, le texte du député, visant à rétablir l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans, aurait un coût financier pour les finances publiques. Elle ajoute qu’il contreviendrait à l’article 40 de la Constitution. Le député rétorque que sa proposition avait été validée par le bureau de l’Assemblée nationale, contrôlant la recevabilité des propositions de loi, et par le président de la commission des finances, Eric Coquerel, étant chargé d’examiner l’application de l’article 40. L’élu centriste accuse donc le gouvernement de vouloir imposer une réforme injuste et impopulaire, faisant fi des revendications sociales et des inégalités entre les générations.

Le président Macron aurai-t-il menti aux français ?

Pour le député de la Marne, la réforme des retraites est une volonté imposée par Emmanuel Macron sans écouter les parlementaires ni les partenaires sociaux. Il a notamment critiqué le recours au 49.3 pour faire passer la réforme sans débat parlementaire. M. de Courson estime que cette décision portait atteinte à la démocratie et au dialogue social. Par ailleurs, il accuse un “mensonge” du président, ayant promis de ne pas toucher à l’âge légal de départ à la retraite, fixé à 62 ans, et l’ayant finalement repoussé à 64 ans. D’après lui, cette mesure est injuste et inefficace, car elle pénaliserait les salariés les plus modestes et les plus exposés à la pénibilité. Par conséquent, il a plaidé pour une réforme plus équitable et plus respectueuse des corps intermédiaires, comme les collectivités locales ou les syndicats.

La surcote et le cumul emploi-retraite pour tous

Charles de Courson a présenté ses mesures pour inciter les salariés à travailler plus longtemps, sans toucher à l’âge légal de départ à la retraite, fixé à 62 ans. Parmi ces mesures, il est notamment question d’augmenter la surcote de 5% à 7% par année supplémentaire, ce qui représenterait un gain significatif pour les pensions, mais aussi de réduire les cotisations patronales pour les salariés âgés, afin de les rendre plus attractifs pour les employeurs. Il suggère également de renforcer la formation et la conversion des seniors, en leur offrant des possibilités d’évolution professionnelle ou de reconversion. Le système qu’il met en avant est celui de la retraite progressive, permettant aux salariés âgés de réduire leur temps de travail tout en percevant une partie de leur pension. Courson souhaite que ce dispositif soit mieux connu et plus utilisé. Il avance enfin la suppression de toutes les règles limitant le cumul emploi-retraite, permettant aux retraités de continuer à travailler tout en touchant leur pension. Selon lui, ces mesures seraient plus justes et plus efficaces que le report de l’âge légal à 64 ans voulu par le président Emmanuel Macron.

Un homme déterminé à faire tomber le gouvernement

Une détermination partagée par l’ensemble de l’intersyndicale : le parlementaire a reçu le soutien des syndicats rejettant la réforme du gouvernement.

Considérant que cette réforme est une rupture du pacte républicain, la proposition de Courson serait la seule solution pour sortir de la crise sociale et politique. Par ailleurs, l’élu centriste annonce avoir engagé des discussions avec Les Républicains pour obtenir leur appui à sa proposition de loi visant à abroger la réforme des retraites. À cet égard, le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale a déclaré en conséquence que ses membres avaient la liberté de vote sur sa proposition. Toutefois, Courson n’a pas exclu de déposer des motions de censure si le gouvernement faisait obstruction à sa proposition de loi : il a proclamé que le gouvernement finirait par tomber s’il persistait dans son attitude. Charles de Courson espère donc faire passer sa proposition de loi, jugée recevable par le bureau de l’Assemblée nationale, malgré l’opposition du gouvernement et de la majorité.

Cet homme qui fait tant trembler le gouvernement appelle à un front républicain contre le 49.3 et à une conférence sociale sur la réforme des retraites. En effet, ayant déposé une motion de censure avec l’opposition, il soutient qu’il existe une ambition des citoyens à changer et que ceux-ci sont reconnaissants à son groupe d’avoir cristallisé une aspiration au respect de la démocratie sociale et politique. Face à un gouvernement ayant décidé de recourir au 49.3 pour faire passer sa réforme des retraites sans vote des députés, Courson compte ainsi faire reculer l’exécutif. Pour ce faire, il demande l’ouverture d’une conférence sociale avec les syndicats, ayant appelé à une nouvelle manifestation le 6 juin. Par ces alternatives prônées, il témoigne d’une volonté de défendre les droits du Parlement et de l’opposition populaire, face à un gouvernement qui impose sa réforme sans concertation.

Manon Chevry
Manon Chevry
Journaliste à Veridik

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Éric Ciotti fait l’impasse sur les rencontres de Saint-Denis, Bardella s’y rendra

Cette décision a suscité des réactions, notamment parce que les socialistes et les Insoumis ont également décliné l'invitation.

Projet de loi immigration : La droite navigue entre divergences et consensus

Le projet de loi sur l'immigration continue de susciter des débats intenses au sein de la droite politique française. Le Sénat, à majorité de droite, vient de voter son propre projet de loi sur l'immigration, marquant ainsi une position plus stricte que celle du gouvernement.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.