Le Mali porte plainte contre la MINUSMA et demande son départ

Date:

La justice malienne est saisie d’une action intentée par les autorités de transition contre la mission de l’ONU au Mali (Minusma), qu’elles accusent d’espionnage suite à la publication d’un rapport accablant pour l’armée nationale sur les massacres de Moura. Les tensions entre la Minusma et le gouvernement malien étaient déjà très vives. Le 16 juin, Bamako a sommé la mission de l’ONU qui était déployée dans le pays depuis 2013 de plier bagage.

Selon atlas info.fr, « Le procureur du pôle spécialisé dans la “lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée a été saisi d’une plainte” de l’Etat contre les membres de la Minusma ayant enquêté sur les évènements survenus dans la petite ville de Moura entre le 27 et 31 mars 2022 ». 

Ces membres sont accusés d’« espionnage », d’« atteinte au moral des armées », de « faux et usage de faux », et d’« atteinte à la sûreté extérieure de l’État »

D’après nos confrères, « Cette plainte fait suite à la publication, le 12 mai, d’un rapport du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme de l’ONU, fondé sur une enquête de la division des droits de l’Homme de la Minusma ». Celui-ci accusait l’armée malienne et des combattants étranges d’avoir exécuté au moins 500 personnes à Moura lors d’une opération anti-terroriste. 

Lors d’un discours prononcé le 16 juin, à l’occasion de l’examen par le conseil de sécurité du rapport trimestriel du secrétaire général de l’ONU sur la situation au Mali, le ministre des Affaires étrangères malien, Abdoulaye Diop, a affirmé que « Le Gouvernement rejette vigoureusement les conclusions hâtives du rapport biaisé du Haut Commissariat aux droits de l’homme ». « Nous voyons dans ce rapport orienté une volonté réelle de certains Etats, d’instrumentaliser notre Organisation commune pour nuire, voire punir le Mali pour ses choix souverains. »

Il a rappelé que « depuis l’intervention militaire en Libye en 2011, les populations de (s)on pays et celles de la région du Sahel vivent un véritable drame ». « Hélas, nos pays et nos populations attendent encore et ce, depuis plus d’une dizaine d’années, une réponse internationale à la hauteur de cette menace créée et de ses conséquences humanitaires préoccupantes pour la région. »

Le gouvernement de transition malien accusait la France et les Nations unies d’ingérence depuis des mois.

Afin de remédier à cette situation, la France avait lancé l’Opération Barkhane afin de lutter contre les groupes terroriste islamistes, mais elle a pris fin officiellement en novembre 2022 ayant couté la vie à 53 soldats français.

Toutefois, lors d’un discours mémorable lors de la 77e Assemblée générale des Nations unies, le chef du gouvernement de transition malien, Abdulaïe Maïga, a critiqué les autorités françaises, les qualifiant d’« antifrançaises » et les accusant d’avoir trahi « le lourd héritage humaniste des philosophes des lumières » en se transformant « en une junte au service de l’obscurantisme ».

Les tensions entre la France et le Mali ont même inspiré le cinéma. Une scène du film Wakanda Forever mettait en scène des mercenaires habillés comme les militaires français de l’opération Barkane. Elle avait fait bondir le ministre des Armées Sébastien Lecornu.

Des tensions sont également apparus entre le Mali et les Nations unies autour de la détention de 46 Ivoiriens que les autorités maliennes considéraient comme des mercenaires, tandis que les Ivoiriens affirmaient faire partie de la MINUSMA.

Le 18 octobre dernier, M. Diop, a demandé lors d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies qu’une « réunion spécifique di Conseil de sécurité soit organisée » pour présenter « les preuves d’espionnage et de déstabilisation menées par la France ». 

Il a également laisser entendre que la France était toujours présente au Mali et a exprimé la volonté d’affirmer la souveraineté de son pays, soulignant l’importance du « recentrage » de la MINUSMA sur « le soutien à la restauration de l’autorité de l’État sur tout le territoire malien ».

Dans une lettre datée du 15 aout adressée à l’ONU, Aboudlaye Diop dénonçait des « violations répétitives et fréquentes de l’espace aérien malien par les forces françaises » : « drones, hélicoptères ou avions de chasse » qui auraient survolé le Mali « sans autorisation ». Il évoquait également des « activités d’espionnages » et des « colis largués » par l’armée française. 

Le 27 janvier, Aminata Dicko, qui est à la tête de l’antenne malienne de Kisal, l’Observatoire des droits humains pour les communautés pastorales au Sahel a été invitée à s’exprimer au Conseil de Sécurité de l’ONU où elle a évoqué des crimes de l’armée malienne et des Russes.

Suite à cette intervention, le directeur de la division des droits de l’homme de l’ONU, le Congolais Guillaume Nef-Atondoko Andali, qui était chargé d’enquêter sur les crimes commis par tous les acteurs présents au Mali, a été expulsé par les autorités maliennes.

Elles l’ont accusé d’avoir mis en avant Aminata Dicko comme représentante de la société civile au Conseil de sécurité alors qu’elle n’était pas représentative.

Au Conseil de sécurité de l’ONU, Abdoulaye Diop a affirmé que l’« instrumentalisation de la société civile » au service d’« agendas cachés ne sert pas la société civile ». « Ceux qui ont des agendas cachés et qui ont réussit ailleurs à opposer des communautés, à créer des guerres ethniques ont tenté au Mali, mais ca n’a pas marché ».

Les tensions entre la MINUSMA et le gouvernement malien se sont encore exacerbées suite à la publication du rapport. Elles ont atteint leur paroxysme le 16 juin, lorsqu’ Abdoulaye Diop a demandé « le retrait sans délai de la MINUSMA » qui était déployée dans le pays depuis 2013, alors que son mandat devait être réexaminé par le Conseil de sécurité, le 29 juin. Le gouvernement a donc décidé d’ouvrir une enquête et la presse locale se gargarise de ses rebondissements. Le journal malien L’Aube a par exemple sorti un article intitulé, “La sortie, c’est par là”.

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

La gauche et le milieu Culturel français réagissent à la suspension des échanges artistiques avec le Mali, le Niger et le Burkina Faso

Une directive récente du ministère français des Affaires étrangères interdit aux institutions culturelles subventionnées en France de collaborer avec des artistes et institutions du Mali, du Niger et du Burkina Faso. Elle a été envoyée par les Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC) et stipule que toute coopération doit être suspendue immédiatement, sans exception, y compris le soutien financier. Cette directive a suscité l'émoi du milieu culturel et a fait réagir à gauche.

Salif Keita : La panthère noire s’est éteinte

Le footballeur malien Salif Keita, qui avait fait les beaux jours de Saint-Etienne et de l'OM dans les années 1970, est décédé le samedi...

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.