Sommet mondial 2023 et foule à Paris pour un Iran libre

Date:

D’éminents dirigeants et législateurs internationaux se sont réunis le 1er juillet sous l’intitulé « Sommet mondial pour un Iran libre 2023 » au siège du Conseil national de la Résistance iranienne à Auvers-sur-Oise. Parallèlement, un grand rassemblement d’Iraniens et de partisans de la Résistance iranienne s’est déroulé à Paris, unis pour démontrer leur soutien au plan du CNRI pour un changement de régime en Iran, visant à établir la liberté et la démocratie. Comme les années précédentes, la dictature religieuse a tout fait pour tenter de l’empêcher.

Il y a moins d’un mois, le guide suprême iranien, Ali Khamenei a déclaré sur la tombe de Khomeiny : « Aujourd’hui, nous avons des milliers de noyaux de résistance dans les mosquées et les assemblées de notre pays. Nous voyons des jeunes se lever pour défendre la sécurité ». Le régime iranien a déployé au moins quatre agences de renseignement, les gardiens de la révolution, la milice du Bassidj et l’armée pour réprimer le soulèvement. De quoi donc Khamenei a-t-il peur pour vouloir former des ʺnoyaux de résistanceʺ ?

Neuf mois se sont écoulés depuis le début du soulèvement populaire en automne qui a ébranlé les fondements du pouvoir à Téhéran. Bien que nous ne voyions pas de manifestations comme auparavant, Khamenei et son régime savent parfaitement qu’il s’agit du calme avant la tempête. Les autorités ont compris que chaque fois qu’un soulèvement est réprimé dans le sang, le suivant, plus dynamique et plus puissant, frappe le régime pour l’affaiblir davantage. Cette crainte du prochain soulèvement se manifeste par les nombreuses attaques chimiques qui se poursuivent encore contre les écoles de filles dans l’espoir de terroriser la population et de l’empêcher de se révolter.

Le pouvoir sait qu’il n’est plus en mesure d’étouffer définitivement le soulèvement car la peur a changé de camp. Le régime a annoncé officiellement avoir libéré 22.000 manifestants arrêtés sur les 30.000 estimés par la résistance iranienne. Les autres, toujours en prison et sous la torture, appartiennent aux Unités de résistance affiliées à l’organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran, l’OMPI, l’opposition démocratique. En outre, 3567 sympathisants de l’OMPI ont disparu pendant le mouvement de contestation, sans laisser de trace. 

Malgré ces disparitions et ces arrestations, le soulèvement et la résistance se poursuivent. Les Unités de résistance affichent un taux d’augmentation de 500 %, alors qu’une vague d’érosion et de désertions sape le pouvoir.

Un régime dans l’impasse

La répression n’est plus efficace. Le régime est dans une impasse parce que toute réforme a besoin d’un peu de liberté pour faire taire une partie du mécontentement. Or, ce minimum de liberté le balaiera. Par conséquent, il s’est tourné vers les pays occidentaux comme la France et les Etats-Unis pour tenter de brider l’OMPI.

« Il y a moins de six mois, écrivait l’agence officielle Fars le 26 juin, au milieu d’une guerre combinée, les Moudjahidine du peuple se sont vantés de conquérir l’Iran, mais aujourd’hui leur rêve de conquérir Téhéran est réduit à néant, leur camp de la mort à Tirana est tombé et ils ont été détruits ».

La seule raison pour laquelle les mollahs ont supplié la France et les États-Unis, c’est parce qu’ils ont senti passer le vent du boulet des forces révolutionnaires. D’autant plus que l’avant-garde de ce mouvement est composée par les femmes qui débordent de colère et de haine envers ce régime misogyne.

Pourquoi Khamenei et son président redoutent-ils à ce point une manifestation de l’OMPI à 5000 kilomètres de l’Iran et implorent-ils de l’empêcher ? Selon les informations venant des cercles de Téhéran, la conversation de 90 minutes d’Ebrahim Raïssi avec le président Macron n’a quasiment porté que sur l’OMPI et comment restreindre leurs droits fondamentaux comme la liberté d’expression.

La première chaine de télévision du régime iranien résume parfaitement l’état d’esprit de la théocratie : « Cette scène douloureuse, qui déchire le cœur de tout ami de la république islamique d’Iran, a eu lieu hier, le 1er juillet. Mike Pence, Pompeo, John Bolton, Elizabeth Truss, la Première ministre britannique et cheffe du Parti conservateur, le ministre français des Affaires étrangères Kouchner, le Premier ministre canadien et des dizaines de Premiers ministres, de ministres et de généraux de haut rang se sont rendus au quartier général de Maryam Radjavi. Tout en affirmant que Radjavi et l’OMPI sont la seule force organisée et puissante pour renverser ce régime innocent, ils ont soutenu les opérations destructrices des éléments de l’OMPI à l’intérieur du pays, qui se multiplient dangereusement ».

Le dépit de la dictature face au succès du Sommet pour un Iran libre 2023 s’exprime sans fard : « En même temps, des dizaines de milliers d’Iraniens, trompés par les ruses et les paroles séduisantes de l’OMPI, ont manifesté dans le centre de Paris en lançant des slogans contre le Guide suprême et même le chah déchu ». « Alors que les médias nationaux et les autorités avaient annoncé que Macron avait promis au président d’empêcher cette manifestation ».

Pour rappel, le rassemblement pour un Iran libre avait dans un premier temps été interdit par la préfecture, sous la pression du régime iranien : « Malheureusement, nous avons été témoins du fait que l’OMPI ont une fois de plus utilisé insidieusement le tribunal de Paris contre le gouvernement de ce pays et qu’elle a une fois de plus obtenu l’autorisation d’organiser sa manifestation anti-iranienne ». « En moins de 24 heures, elle a envoyé à Paris un flot de dizaines de milliers d’éléments malveillants venus de toute l’Europe ».

Et le guide suprême se vante d’exercer un chantage sur les gouvernements occidentaux en monnayant la libération de prisonniers qu’il a fait capturer pour s’en servie comme otages.

« Pendant ce temps, il ne nous reste que la diplomatie d’Ibrahim [Raïssi], qui a libéré des espions français et européens incarcérés, en échange de l’interdiction des manifestations de l’OMPI, et nous n’avons obtenu que des doutes et encore plus de frustration, qui rongent comme la gangrène les révolutionnaires et les miliciens du Bassidj ces jours-ci ».

Les jours de ce régime sont comptés. Mais il importe que soit dénoncé et discrédité le lobby qu’il a constitué, notamment en France, en jouant sur une image frelatée de la réalité douloureuse que vivent les populations de l’Iran. Le devoir des autorités françaises n’est pas d’entraver l’activité de la Résistance iranienne, mais plutôt de la reconnaître comme son interlocuteur privilégié, car c’est sur elle qu’il faut compter pour faire advenir un Iran libre, démocratique, pacifique et pluraliste.

Hamid Enayat, politologue et expert de l’Iran est membre du Conseil national de la résistance iranienne.

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Iran : Un an après le Soulèvement

Cela fait maintenant un an que les Iraniens se sont révoltés contre la dictature religieuse. Un soulèvement qui a ébranlé tout le régime. À la veille de l'anniversaire du vendredi sanglant de Zahedan (sud-ouest de l’Iran), le mouvement pour la justice et les partisans de la liberté baloutches ont annoncé le 16 septembre, la création d'une unité rebelle. Auparavant, le Conseil national de la Résistance iranienne, l'opposition à l'échelle nationale, avait annoncé la formation de 5000 unités de résistance.

Kim Jong-un en Russie : Les États-unis critiquent le transfert d’Armes Russo-Coréen tout en armant l’Ukraine

Le leader nord-coréen Kim Jong-un est arrivé en Russie en train ce mardi matin et il devrait bientôt rencontré Vladimir Poutine. La Corée du Nord pourrait livrer des armes à la Russie en échange d'une aide alimentaire et des contrats concernant des transferts technologiques. Les américains qui fournissent des armes à l'Ukraine affirment que "Le transfert d’armes de la Corée du Nord à la Russie serait une violation de plusieurs résolutions" du Conseil de sécurité des Nations unies.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.