Tensions au Niger : Rassemblement antifrançais à Niamey, Paris condamne vigoureusement

Date:

Un rassemblement antifrançais a réuni des milliers de personnes devant l’ambassade de France aujourd’hui à Niamey, la capitale du Niger. Il fait suite aux nombreuses condamnations internationales du putsch effectué par le général Abdourahamane Tchiani.

Après le coup d’État de la junte dirigée par le général Abdourahamane Tchiani au Niger, plusieurs organisations et pays ont réagi.

Tout le monde contre la junte

L’ONU a été la première à suspendre son aide humanitaire au Niger. Les Nations unies et certains pays africains, dont le Kenya du contributeur de l’Agenda 2030, William Ruto, ont demandé la libération de l’ancien président nigérien Mohamed Bazou qui avait participé à Davos 2023, la réunion du FEM.

La France du Young Global Leader du FEM Emmanuel Macron a indiqué par l’intermédiaire de sa ministre des affaires étrangères Catherine Colonna ne pas reconnaître les autorités issues du putsch et a fini par suspendre son aide publique, qui s’élève à 120 millions d’euros en direction du Niger.

Hier, le chef de la diplomatie de l’UE et contributeur de l’Agenda 2030 Josep Borell annonçait également la suspension de toute aide budgétaire et coopération.

L’Union Africaine, dirigée par le président comorien Azali Assoumani, a posé un ultimatum de quinze jours aux militaires pour rétablir « l’autorité constitutionnelle ».

Aux États-Unis, le secrétaire d’État Antony J. Blinken s’est entretenu vendredi avec le président nigérien Bazoum et l’ancien président Mahamadou Issoufou, lui aussi contributeur de l’agenda 2030 du FEM. Issoufou a annoncé dimanche sur Twitter,qu’il entend « poursuivre » ses efforts pour tenter de trouver une « sortie de crise négociée » pour « libérer » Bazoum.

Lors de son entretien avec les présidents Nigériens, Blinken a partagé « sa profonde inquiétude face aux événements au Niger et à la détention en cours du président démocratiquement élu Bazoum ». « Le secrétaire a réitéré au président Bazoum le soutien indéfectible des États-Unis et a souligné l’importance de son leadership continu à Niamey », a déclaré le département d’État dans un communiqué, précisant qu' »il a salué le rôle de Bazoum dans la promotion de la sécurité non seulement au Niger mais dans la région plus large de l’Afrique de l’Ouest ». Le secrétaire Blinken a souligné que les États-Unis continueront à travailler pour assurer le rétablissement complet de l’ordre constitutionnel et du régime démocratique au Niger. « Le secrétaire a exprimé sa grave préoccupation à l’ancien président Issoufou que le président démocratiquement élu Bazoum reste en détention et que les négociations pour assurer l’ordre constitutionnel au Niger soient dans l’impasse » ajoute le département d’État américain.

Le lendemain, le chef de la diplomatie américaine a remercié le président du Nigeria, Bola Tinubu, pour ses « efforts » en vue de restaurer l’ordre constitutionnel au Niger. Ce dimanche, deux sommets de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) portant sur le Niger sont organisés à l’initiative de Tinubu dans la capitale du Nigéria Abuja. La Cedeao, composée de quinze membres, pourrait également décider de suspendre leurs aides budgétaires et sécuritaires. Selon un communiqué lu par un membre de la junte nigérienne, ce sommet aurait également pour objectif « la validation d’un plan d’agression contre le Niger, à travers une intervention militaire imminente à Niamey en collaboration avec les pays africains non-membres de l’organisation et certains pays occidentaux ».

Les putschistes se disent pret à réagir à toute agression menée par des pays ou organisations étrangères

La junte à d’ores et déjà mis en garde sur « les conséquences qui découleront de toute intervention militaire étrangère », évoquant « l’attitude belliqueuse » d’« anciens dignitaires terrés dans des chancelleries en collaboration avec ces dernières ».

Sous la présidence de Bazoum, la France et le Niger entretenaient un partenariat crucial dans la lutte contre les djihadistes. Le Niger était considéré comme le dernier allié de la France dans la région du Sahel. À l’heure actuelle, Paris déploie environ 1 500 militaires au Niger, qui opèraient en coopération avec l’armée nigérienne.

Dans son discours déclamé vendredi à la télévision nigérienne, le général Tchiani a critiqué « l’approche sécuritaire actuelle » qui « n’a pas permis de sécuriser le pays en dépit de lourds sacrifices consentis par les Nigériens et le soutien appréciable et apprécié de nos partenaires extérieurs ». Il a ainsi rejoint le ministre des affaires étrangères maliennes, Abdoulaye Diop, qui avait précédemment accusé la France et l’ONU d’ingérence, allant jusqu’à sommer la Minusma de quitter le pays.

Avant même l’annonce de la tenue des sommets de la Cedao, Tchiani avait mis en garde « la CEDEAO et ses alliés contre toute intervention militaire à Niamey ». « En conséquence nous serons obligés de nous défendre jusqu’à la dernière énergie. »

Un rassemblement devant l’ambassade de France à Niamey

Ce dimanche, des milliers de personnes ont participé à une manifestation devant l’ambassade de France au Niger, à Niamey. La foule a d’abord organisé une marche en direction de l’Assemblée nationale, brandissant des drapeaux russes et nigériens. Le mouvement civil M62, qui avait déjà protesté contre l’opération « Barkhane » de l’armée française au Sahel et au Sahara, a appelé à manifester, malgré l’interdiction des manifestations par la junte. Les manifestants se sont ensuite rassemblés devant l’ambassade de France, mais des soldats de la junte se sont interposés pour calmer la foule. Certains manifestants ont tenté de pénétrer dans le bâtiment et ont endommagé la plaque portant l’inscription « Ambassade de France au Niger », la remplaçant par des drapeaux russes et nigériens tout en criant des slogans pro-russes et antifrançais. Les manifestants ont également exprimé leur hostilité envers la Cedeao. Les forces de sécurité de l’ambassade auraient riposté à l’aide de grenades lacrymogènes, comme en témoigne le tweet ci dessous.

Les réactions françaises

Ce rassemblement a été vivement condamné par la France. Le président de la République, Emmanuel Macron, a déclaré qu’il « ne tolérera aucune attaque contre la France et ses intérêts » au Niger, et que Paris répliquera « de manière immédiate et intraitable ».

Emmanuel Macron a également pu échanger avec Mohamed Bazoum et son prédécesseur Mahamadou Issoufou en fin de matinée.

L’Elysée a affirmé que la France soutient toutes les initiatives régionales visant à « la restauration de l’ordre constitutionnel » et au retour du président renversé par les putschistes.

La ministère des affaires étrangères Catherine Colona a également condamné « toute violence contre les emprises diplomatiques dont la sécurité relève de la responsabilité de l’Etat hôte ». Le Quai d’Orsay a précisé que 500 à 600 ressortissants français se trouvent actuellement au Niger et a souligné que « les forces nigériennes ont l’obligation d’assurer la sécurité des emprises diplomatiques et consulaires au titre des conventions de Vienne », les appelant instamment à remplir « cette obligation que leur impose le droit international ».

Gregory Fiori
Gregory Fiori
Ex-rédacteur en chef

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Pfizer ne connaissait ni l’efficacité de son vaccin anti covid, ni ses effets indésirables et secondaires à long terme

L’ONG Sud-Africaine Health Justice Initiative qui réclamait l’accès aux contrats des vaccins anti Covid signés par le gouvernement de son pays avec les groupes pharmaceutiques a obtenu gain de cause auprès de la justice et les a publié sur Internet. On apprend notamment que Pfizer ne connaissait ni l’efficacité de son vaccin ni les effets indésirables et secondaires à long terme, mais ne s’en souciait guère, puisqu’une clause indiquait que « l’acheteur serait responsable de tous les coûts liés à tout rappel ou retrait du marché du produit ». 

Catherine Colonna voit un « avenir prometteur » entre la France et l’Afrique

Durant la réunion des ambassadeurs français à Paris qui s'est déroulée hier, la ministre des affaires étrangères a exprimé son optimisme quant aux perspectives des relations entre la France et les nations africaines, soulignant par la même occasion la position de la France vis-à-vis de la situation au Niger.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.