Loire : Rendez-vous avec Julie Tokhi tête de liste des écologistes aux sénatoriales 

Date:

À quelques semaines des élections sénatoriales, nous avons rencontré l’écologiste Julie Tokhi, conseillère municipale et métropolitaine de Saint-Etienne qui conduit la liste EELV, dans la Loire. Nous avons discuté écologie et sénatoriales bien sûr, mais aussi de la Métropole stéphanoise et des conséquences de « l’affaire » stéphanoise qui paralyse la ville.

Alors que la co-secrétaire Régionale EELV Rhône-Alpes, Margot Savin, avait annoncé le 13 juillet avec enthousiasme qu’un « accord national a été trouvé dans les départements de la Loire et de l’Isère permettant à ces départements de se doter de listes d’union de la gauche et des écologistes » pour les sénatoriales, les verts déclaraient à la fin du mois de juillet que l’accord n’était pas accepté par le PS Loire, une décision qui a été assumée récemment par son secrétaire fédéral Johann Cesa, alors qu’il nous avait confié après la présidentielle défendre « le rassemblement de la gauche sans exclusive »

La liste du sénateur socialiste sortant Jean-Claude Tissot devait laisser la place de deuxième à une candidate écologiste en lieu et place d’Isabelle Dumestre, conseillère municipale et communautaire à Saint-Étienne. C’est sa collègue écologiste, dans ces deux instances, Julie Tokhi, qui devait la remplacer.

Julie Tokhi revient sur l’échec de l’accord avec le PS pour les sénatoriales

« Que ce soit au niveau local ou au niveau national, nous n’avons jamais remis en cause la tête de liste à Monsieur Tissot qui est le sénateur sortant et nous reconnaissons mon travail (…) Mais malheureusement, nous avons trouvé porte close et une impossibilité de discussion avec l’équipe de Monsieur Tissot qui ne souhaite pas d’une candidature écologiste en deuxième position », explique-t-elle.

Julie Tokhi se demande encore pourquoi Jean-Claude Tissot « n‘a pas voulu d’une candidature écologiste », préférant en deuxième position « la candidature d’une personne du Parti socialiste. »

Mais l’écologiste ne se retrouve pas au dépourvu, parceque’elle avait prévu « toute éventualité ». 

Interrogée par notre collègue Gilles Charles sur ce qui différencie les partis de la Nupes, Julie Toki répond que « L’Écologie n’est pas une simple variable ». « L’Écologie n’est pas une simple variable. Aujourd’hui, nous sommes dans un contexte où il faut vraiment agir pour que les. Des êtres humains. La biodiversité. La nature fait tout ceci pour avancer harmonieusement. Si nous voulons pouvoir avoir un avenir à long terme sur cette planète, c’est aujourd’hui qu’il faut commencer à agir. »

Selon elle, « Il existe des solutions ». « Cela fait des décennies que les écologistes alertent, réfléchissent, innovent aussi et proposent des solutions concrètes pour justement adapter le territoire et surtout anticiper les problèmes à venir. Aujourd’hui, on se retrouve avec des politiques qui ne sont pas préparés à cette situation et donc ils cherchent des solutions miracles à la dernière seconde et pensent pouvoir régler des problèmes, mais seulement à court terme. Très peu de propositions sont faites pour le long terme. »

D’après Julie Tokhi, il y a« un sentiment d’injustice grandissant en France, un sentiment d’injustice climatique, mais aussi sociale ». 

Elle rappelle qu’une sénatrice du Rhône, Raymonde Poncet Monge en l’occurrence,« a été le fer de lance de la lutte par rapport à la réforme des retraites », même s’il convient de rappeler que  Thomas Dossus a également été très actif. 

La liste pour les sénatoriales 

Pour les sénatoriales justement, Julie Tokhi espère « Faire le mieux possible, tout simplement ». « Notre objectif, c’est vraiment de faire passer un message, de faire comprendre qu’il y a une nécessité aujourd’hui d’agir, d’interpeller les pouvoirs publics, d’interpeller surtout le gouvernement et le Sénat est un très bon moyen pour le faire. »

Revenant sur la campagne, elle affirme que « c’est l’occasion de rencontrer des maires, d’échanger sur les idées écologistes, sur cet équilibre que nous devons retrouver pour anticiper les problèmes » et  que « c’est un moment très enthousiasmant, parce que c’est un moment d’échanges hyper riche que nous avons entre nous tous, entre colistiers, mais également l’équipe qui est autour de nous. Je me rends compte que nous avons un collectif qui est très motivé et qui est prêt à travailler ».

Elle est revenue sur l’équipe qui forme la liste des verts aux sénatoriales évoquant Julien Chanelière, conseiller municipal à Rive-de-Gier, qui a la « fibre du social, de l’accompagnement par la bienveillance » ou Patricia Simonin qui est agricultrice, Gérard Beslon, de Génération écologie, qui a été « auparavant élu dans la majorité sur le Cantal et qui désormais ne siège plus dans la majorité », Mme Payot, « une militante du Roannais, qui a travaillé longuement dans l’art et la culture et nous apporte ses connaissances et son expertise sur le sujet » et enfin, Jean Duverger, Conseiller Municipal et Métropolitain à Saint Etienne avec qui elle « travaille au quotidien ». 

Les journées d’été des écologistes et la polémique Médine 

La candidate aux sénatoriales a également évoqué les Journées d’été des écologistes expliquant qu’elles avaient été un peu particulières pour elle, qui préparait les sénatoriales et indiquant que les élu.e.s ont pu « bénéficier de formations », avant d’être rejoint par les militants., ce qui a donné lieu a « des moments d’échanges qui sont extrêmement riches »

Réagissant à la polémique suite à l’invitation de Médine, Julie Tokhi estime que c’est « beaucoup de bruit pour rien ». « La discussion est importante avec toutes et tous et Médine est une personne qui a vraiment un impact sur une grande partie de la jeunesse. Si on fait la somme du tout, je pense que le résultat est bénéfique, c’est une personne qui a su évoluer dans son discours et il vient d’un quartier ostracisé, ghettoïsé. Ce n’est pas la personne qui décide d’être ghettoïsée, c’est plutôt la société qui va la ghettoïser. Et à partir de là, je trouve qu’il y a un chemin à parcourir. Et je trouve dommage qu’à chaque fois, on revienne sur le passé et qu’on n’accepte pas qu’une personne puisse évoluer dans son schéma de pensée. »

Les verts à Saint-Étienne 

Sur le manque de succès des verts à Saint-Étienne, une ville qui affectionne pourtant cette couleur, Julie Toki, se dit « inquiète du sort que connaît » la ville. Elle prône une « Une ville qui est bienveillante, dans le sens noble du terme, qui est souvent dévoyé ». « La municipalité est là pour accompagner, aider et bien traiter les humains et la nature sur le territoire. »

Concernant l’affaire de la sextape stéphanoise et le retour de Gaël Perdriau à la Métropole, sur sa présomption d’innocence, l’écologiste affirme qu’il y a aussi « la morale qui est en jeu et l’exemple qu’il donne est délétère ». « Il faut laisser la justice faire son travail de façon totalement indépendante, néanmoins, lorsqu’on a des responsabilités comme celle de Monsieur Perdriau, l’image qui est donnée à l’ensemble des Stéphanoises et des Stéphanois, l’ensemble des habitants et habitants des villes du territoire métropolitain est terrible. » 

Selon elle, cela altère encore un peu plus la « confiance dans le politique »

Pour les prochaines municipales qui auraient lieu dans trois ans, Julie Tokhi explique qu’ « il faut travailler, il faut continuer à réfléchir, à proposer aussi et si nous nous rendons compte que d’autres potentiels partenaires proposent la même chose que nous à ce moment-là, nous pourrions imaginer travailler ensemble ».

Alors que Gilles Charles, fidèle à lui-même lui faisait remarquer qu’il verrait bien une femme à la mairie de Saint-Étienne, Julie Tokhi estime que « le genre de la personne ne change rien », « que le principal c’est que ce soit une personne pertinente ». « Une parité, ça, c’est essentiel pour justement avoir différents points de vue. Néanmoins, la personne qui est à la tête de la municipalité, ça peut être un homme ou une femme, peu importe. Mon intime conviction, c’est qu’un vrai binôme, ce serait une belle solution. »

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Saint-Etienne : pour Gaël Perdriau tout va bien ou à peu près

Avec beaucoup de retard dû à un agenda bien rempli, le maire de Saint-Etienne a reçu deux journalistes de ces deux supports. Officiellement, il s’agissait de dresser un bilan de mi-mandat.

Certains commencent à préparer la succession de Gaël Perdriau en mairie de Saint-Etienne

C’est notamment le cas de l’association Saint-Etienne-Tous-Ensemble présidée par Paul Sordet, écrivain stéphanois connu et défenseur de sa ville.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.