11 Septembre : Le sinistre cinquantième anniversaire du coup d’Etat au Chili

Date:

Le 11 septembre n’est pas seulement le triste anniversaire d’un attentat qui a transfiguré le monde. Il y a cinquante ans, la chute du gouvernement de Salvador Allende le 11 septembre 1973 a aussi été un moment charnière de l’histoire du Chili et un événement marquant de l’histoire mondiale du 20e siècle. Les événements de ce jour ont conduit à la fin du premier gouvernement socialiste démocratiquement élu en Amérique latine et ont inauguré une ère de dictature militaire au Chili qui a duré jusqu’en 1990.

Salvador Allende, un président socialiste élu en 1970, avait été élu trois ans auparavant au Chili à la tête de l’Unité Populaire, un gouvernement de coalition de socialistes et de communistes. Son ambition était de créer un socialisme « à la chilienne », ceci par des moyens pacifiques et légaux. Il a pris des mesures économiques radicales comme la nationalisation des entreprises étrangères, qui ont inquiété tant la société chilienne que les États-Unis, qui craignaient une évolution du régime chilien à la cubaine. 

Le Hard Power américain 

Après guerre les Etats-unis ont lutté contre le communisme qui faisait tache d’huile en Amérique du Sud. C’est d’ailleurs pour bénéficier dans son expertise dans la lutte contre le communisme, que les américains ont exflitré Klaus Barbie, en Amérique latine. 

Dans le cadre de l’opération Condor, les autorités Etats-uniennes ont soutenu tacitement les régimes militaires de la plupart des pays du continent contre les socialistes et les communistes, allant même jusqu’à traquer les opposants en Europe. 

Au Chili, dès mars 1970, la commission 40 du Conseil national de sécurité américain avait mis en place un vaste programme en faveur du président en exercice Edouardo Frei, principal rempart à Allende. 

Entre la date de l’élection présidentielle et l’intronisation d’Allende, les États-Unis cherchèrent dans la précipitation des solutions afin d’empêcher son accession au pouvoir réfléchissant à différentes manœuvres à travers une approche officielle (Track one) et une approche officieuse (Track two).  

La CIA et d’autres organisations américaines auraient dépensé sept millions de dollars pour soutenir des groupes d’opposition, comme lors de la grève des camionneurs de 1972, et pour fomenter « un climat propice à un changement de régime », comme l’a confié par la suite Wiliam Colby, ancien directeur de l’agence américaine des renseignements. 

« Ce qui s’est passé avec M. Allende, ce n’est pas une partie de l’histoire américaine dont nous sommes fiers », a même déclaré le secrétaire d’Etat des Etats-unis Colin Powell en février 2003. 

Les Tensions Montent

Le mandat d’Allende était de plus en plus fragilisé en raison de difficultés économiques, de grèves soutenues par le patronat et les ingérences américaines. 

La société était polarisée, avec des manifestations pour et contre son gouvernement. Les « marches des casseroles vides » étaient l’une des nombreuses formes de protestation contre le gouvernement d’Allende. Organisées principalement par des ménagères et des femmes au foyer, ces marches visaient à attirer l’attention sur la pénurie de biens de consommation et la hausse des prix, qui étaient en partie le résultat des politiques économiques du gouvernement ainsi que des mesures d’embargo et de déstabilisation soutenues par les États-Unis.

En même temps, il y avait des manifestations et des mouvements de soutien en faveur du gouvernement Allende. Ces manifestations étaient souvent organisées par des travailleurs, des étudiants et d’autres groupes qui bénéficiaient des politiques de réforme sociale du gouvernement ou qui partageaient l’idéologie socialiste d’Allende.

Le Coup d’État

Le 11 septembre 1973, un coup d’État orchestré par le général Augusto Pinochet a renversé Allendele président élu.

La dernière journée d’Allende en tant que président a été marquée par le drame et l’héroïsme. Conscient que ses chances de survie étaient minces, Allende a refusé de se rendre ou de fuir le Palais de la Moneda, restant avec un petit groupe de partisans et de proches, y compris sa garde rapprochée, le GAP (Groupe d’amis personnels). Même face à une puissance de feu considérable, Allende et ses partisans ont résisté jusqu’au bout.

Allende a également pris le temps de s’adresser à la nation via la radio, livrant un dernier discours émouvant et mémorable dans lequel il a exprimé sa foi en l’avenir de la démocratie et du socialisme, non seulement au Chili mais dans le monde entier. Les mots de ce discours ont depuis été cités et commémorés par divers mouvements de gauche et de justice sociale dans le monde entier :

« … Le peuple doit se défendre, mais pas se sacrifier. Le peuple ne doit pas se laisser abattre ou abattre, mais il ne peut pas non plus s’humilier.

Travailleurs de ma patrie : j’ai foi au Chili et à son destin. D’autres hommes surmonteront ce moment gris et amer, où la trahison prétend s’imposer. Continuez à savoir que, bien plus tôt ou tard, vous ouvrirez à nouveau les grandes allées où passera l’homme libre pour construire une société meilleure.

Vive le Chili ! Vive le peuple ! Vive les travailleurs !

Ce sont mes derniers mots et je suis sûr que mon sacrifice ne sera pas vain. Je suis sûr qu’il y aura au moins une leçon de morale qui punira le crime, la lâcheté et la trahison. »

La mort de Salvador Allende reste sujet de controverses. Selon le récit officiel du gouvernement militaire, Allende se serait suicidé à l’aide d’un fusil d’assaut AK-47. Cependant, certains partisans d’Allende et enquêteurs indépendants ont mis en doute cette version des faits, suggérant la possibilité qu’il ait été assassiné par les forces militaires. Des enquêtes ultérieures ont pour la plupart confirmé la version du suicide, mais le débat continue.

Pour légitimer le renversement du gouvernement, la nouvelle administration militaire a affirmé, quelques jours après le putsch, avoir déjoué un complot orchestré par le gouvernement d’Allende, connu sous le nom de « plan Z ». Selon la junte, ce stratagème, qui aurait été mis en œuvre le 19 septembre, impliquait des meurtres ciblés de hauts responsables militaires, de leaders de l’opposition et de journalistes. Ceci aurait été suivi par la déclaration d’un nouveau régime, appelé la « République populaire démocratique du Chili ». Les médias chiliens ont relayé et soutenu l’existence supposée de ce plan tout au long du régime autoritaire qui s’est prolongé jusqu’aux années 90. 

La dictature militaire 

La dictature militaire dirigée par le général Augusto Pinochet, a été caractérisée par de graves violations des droits de l’homme, y compris les exécutions extrajudiciaires, les disparitions forcées et la torture.

Selon les historiens, entre 1973 et 1976, entre 3000 et 4000 personnes auraient été victimes du régime. 

Pinochet a été en mesure de se maintenir au pouvoir pendant plus de 15 ans, en grande partie grâce à l’appui des secteurs conservateurs du Chili et l’appui des États-Unis. Son règne n’a pris fin qu’après le plébiscite de 1988, où la majorité des Chiliens ont voté contre la prolongation de son mandat. Il a dû alors accepter la tenue d’élections libres, ce qui a conduit à la fin de la dictature et à la transition du Chili vers la démocratie.

Pinochet a échappé à la justice pendant de nombreuses années, même après la fin de son régime. Il a été arrêté au Royaume-Uni en 1998 à la demande du juge espagnol Baltasar Garzón suite à des plaintes pour crimes contre l’humanité. Cependant, après un long processus judiciaire, il a été autorisé à retourner au Chili en raison de son état de santé précaire. Une fois de retour, il a été mis en examen à plusieurs reprises, mais n’a jamais été jugé ni condamné. Il est décédé le 10 décembre 2006.

Rédaction
Rédaction
Veridik : nous c'est l'info!

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Kim Jong-un en Russie : Les États-unis critiquent le transfert d’Armes Russo-Coréen tout en armant l’Ukraine

Le leader nord-coréen Kim Jong-un est arrivé en Russie en train ce mardi matin et il devrait bientôt rencontré Vladimir Poutine. La Corée du Nord pourrait livrer des armes à la Russie en échange d'une aide alimentaire et des contrats concernant des transferts technologiques. Les américains qui fournissent des armes à l'Ukraine affirment que "Le transfert d’armes de la Corée du Nord à la Russie serait une violation de plusieurs résolutions" du Conseil de sécurité des Nations unies.

Etats-unis : Fusillade raciste à Jacksonville

Trois personnes noires ont été tuées samedi soir dans un magasin de Jacksonville lors d'une fusillade perpétrée par un homme blanc animé de motivations racistes. Après son acte, le tireur s'est suicidé.

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.