Insécurité : La dérive d’Olivier Sarrabeyrouse (PCF) à Noisy-le-Sec

Date:

Située en plein cœur de la Seine-Saint-Denis, Noisy-le-Sec est devenue le théâtre d’une recrudescence de délinquance sous l’égide de son maire actuel, Olivier Sarrabeyrouse. La gestion défaillante de la sécurité publique par le maire PCF attire l’ire des citoyens, dont l’insatisfaction croissante révèle une attente impatiente pour les prochaines élections municipales.

Des épreuves dès le début de son mandat de maire

Fraîchement élu à la tête de la mairie de Noisy-le-Sec lors des municipales de 2020, Olivier Sarrabeyrouse a rapidement été mis à l’épreuve. Peu après sa prise de fonction, un incident majeur s’est produit en novembre 2020 : le jeune maire et ses adjoints ont été directement visés par des tirs de mortiers. Cette attaque avait créé une onde de choc parmi la population locale et soulevé de nombreuses questions sur la sécurité dans la commune. Cet événement, largement relayé par les médias, avait montré dès le début les défis importants auxquels il devait faire face en tant que nouveau maire. Alors que son mandat se poursuit, la population attend désormais des réponses et des actions concrètes pour garantir la sécurité et le bien-être de tous les Noiséens.

Trois ans après, le résultat est décevant pour les habitants de Noisy-le-Sec.

Une ville qui favorise le trafic de cigarette

La situation à Noisy-le-Sec est d’autant plus compliquée avec l’émergence de problèmes tels que le trafic de cigarettes de contrebande. La gravité des activités illégales qui s’infiltrent dans la vie quotidienne des habitants, et l’incapacité de la municipalité à y faire face. La prolifération de telles activités souligne non seulement l’échec des politiques de sécurité actuelles, mais aussi le besoin urgent d’une stratégie plus robuste et d’une application plus rigoureuse de la loi pour restaurer la sécurité et la sérénité dans la commune. L’inaction et l’inefficacité dont fait preuve Olivier Sarrabeyrouse face à ces défis renforcent le sentiment d’insécurité et d’incertitude parmi les citoyens, qui commencent à perdre espoir en l’avenir de Noisy-le-Sec sous sa gouvernance.

L’Incapacité à augmenter les effectifs de Police Municipale

Le maire de Noisy-le-Sec se retrouve empêtré dans la complexité d’une ville où la délinquance s’enracine. Malgré la gravité de la situation, le maire PCF semble être dans l’incapacité à renforcer les effectifs de la police municipale qualifies à sécuriser les points névralgiques de la ville, notamment la gare RER de la ligne E. Cette négligence ouvre la voie à des activités illicites, telles que la vente de cigarettes et de vente de produits alimentaires dans des conditions d’hygiène déplorables.

Le poste de la police municipale stratégiquement positionné près de la gare, semble paradoxalement renforcer plutôt que dissuader la présence croissante de voyous et de guetteurs. Ces individus, omniprésents et scrutant chaque recoin, posent une menace palpable à la quiétude des habitants et érodent le sentiment de sécurité des Noiséens. Devant un tel constat, l’urgence d’une action déterminée et d’un renfort des effectifs policiers s’impose comme une priorité incontestable.

Face à l’escalade de la violence et de la délinquance, le premier magistrat de la commune a opté pour une attitude de pleurnichement auprès du Ministre de l’Intérieur. Or, cette approche est loin de résoudre les problèmes de la commune si le maire démontre une faiblesse comme n’étant pas l’homme de la situation sans agir avec fermeté dans sa gestion des affaires de la ville.

Une ville négligée par la presse locale

La gestion de Noisy-le-Sec semble être un sujet que l’on évite d’évoquer dans la presse locale. Cette négligence médiatique contribue à l’érosion de la confiance des habitants, qui sont de plus en plus nombreux à attendre un changement lors des prochaines élections.

Un manque de responsabilité et de condamnation

La situation s’est envenimée avec le cas de Timothée Gauthierot, un élu de la ville. Au lieu de condamner les émeutes de juillet 2023, le maire a préféré se réfugier derrière des communiqués ambigus, exacerbant ainsi les tensions. Cette attitude témoigne d’un manque criant de responsabilité et de fermeté, qualités essentielles pour quiconque est à la tête d’une municipalité.

L’époque actuelle à Noisy-le-Sec est marquée par l’incertitude et l’insécurité. Sous la gestion d’Olivier Sarrabeyrouse, la ville sombre dans la délinquance, laissant les habitants dans l’attente d’un avenir plus prometteur. Le manque de fermeté et de maturité politique du maire PCF contribue à une situation déjà précaire, et la méfiance des citoyens ne cesse de croître en vue des prochaines échéances électorales.

Appel citoyen pour un changement

Face à l’exaspération croissante des habitants, une pétition en ligne sur Change.org a été lancée par Emile Lebrun, exigeant la démission du maire de Noisy-le-Sec. Cette initiative citoyenne souligne l’ampleur du mécontentement face à la dégradation rapide de la qualité de vie dans la ville.

La pétition énumère une liste préoccupante d’enjeux, allant de l’augmentation de la criminalité à l’oppression des femmes en passant par les services municipaux jugés inefficaces. L’appel souligne également le manque de diversité commerciale, l’absence d’offres de loisirs satisfaisantes et les préoccupations croissantes liées au communautarisme.

Rédaction
Rédaction
Veridik : nous c'est l'info!

Laisser un commentaire

NOUS SUIVRE

PREVENTIONspot_imgspot_img

À lire aussi

Racaille en République : la France à bout face à l’escalade de la délinquance

En France, une vague croissante de mécontentement se fait sentir au sein de la population, de plus en plus exaspérée par l'escalade de la délinquance. Des actes de vandalisme aux agressions, en passant par le trafic de drogue, de nombreux citoyens sont à bout et appellent à un changement radical.

Jean-Marc Governatori propose le « bannissement » pour les multirécidivistes et certains délinquants

Jean Marc Governatori, le leader du parti l’Écologie au centre, élu d’opposition au conseil municipal de Nice, a proposé comme alternative à la prison le bannissement. Il nous explique plus en détail sa proposition. 

Partager cet article

Newsletter

Les populaires

Les derniers articles
A lire aussi

Veridik : Un média indépendant qui s’est éteint en défendant la Liberté de la Presse en France

Veridik, un média indépendant, a été un acteur engagé dans la défense de cette liberté tout en formant la prochaine génération de journalistes. Cependant, malgré ses efforts inlassables, Veridik a été contraint de mettre fin à son existence en novembre 2023.

Augmentation du taux de pauvreté en France : Les inégalités sociales s’accentuent

Plus de neuf millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté monétaire en 2021, ce qui équivaut à 60% du revenu médian (soit 1 158 € par mois pour une personne seule).

Condamnation à 25 ans de réclusion pour le meurtre de son ex-femme à coups de couteau

Un homme de 35 ans a été condamné à une peine de 25 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Loire, à Saint-Étienne, pour avoir tué son ex-compagne de plus de 50 coups de couteau en mars 2021 à Mably, près de Roanne.

Le violeur multirécidiviste Francis Evrard prépare sa sortie de prison en 2037 sous une nouvelle identité

Condamné à huit reprises pour des viols sur mineurs, il a récemment obtenu le droit de changer d'identité. Désormais, il porte le nom de sa mère, dont l'identité exacte n'a pas encore été divulguée.

Saint-Étienne domine Bourg-en-Bresse lors de son entrée en Coupe de France

Saint-Étienne a réussi une entrée en lice convaincante en Coupe de France, en remportant son match contre Bourg-en-Bresse-Péronnas sur le score de 3-0 lors du 7e tour de la compétition.

Nouveau plan gouvernemental pour lutter contre les violences envers les enfants

Ce plan, le troisième en quelques années, couvre la période 2023-2027 et met l'accent sur le renforcement des effectifs, la prévention et la sensibilisation.

Javier Milei remporte la présidentielle en Argentine avec un programme ultralibéral

L'Argentine a connu une nuit historique le dimanche 19 novembre, avec l'élection de l'économiste ultralibéral Javier Milei en tant que président du pays, remportant plus de 55% des voix.

Rassemblement à Nanterre en réaction à la libération du policier impliqué dans la mort de Nahel

Organisée par la mère de Nahel, la manifestation a vu la participation de plusieurs centaines de personnes, unies dans le deuil et la protestation après la récente remise en liberté du policier impliqué.

David Rachline, maire de Fréjus, confronté à des accusations dans un nouveau livre, tout en conservant le soutien du RN

Malgré les critiques sévères formulées à son encontre, il continue de bénéficier du soutien indéfectible de son parti, notamment de figures telles que Marine Le Pen et Jordan Bardella.

Disparition du rappeur Morad de Scred Connexion, icône du Hip-Hop Français

Le monde de la musique hip-hop française vient de perdre l'un de ses talents marquants. Morad, membre emblématique du groupe Scred Connexion, s'est éteint récemment, laissant derrière lui un héritage indélébile dans le milieu du rap.

Neymar assigné aux Prud’hommes par une ancienne employée de maison

Neymar, célèbre footballeur international, fait face à une nouvelle affaire judiciaire. Selon Le Parisien, il est assigné aux prud’hommes par une mère de famille brésilienne en situation irrégulière, qui affirme avoir travaillé pour lui sans être déclarée.

Gilets Jaunes : cinq ans après, pas de condamnation pour les sas d’éborgnement

Cinq ans après les manifestations des Gilets jaunes, une enquête de l'AFP révèle qu'aucun policier ou gendarme n'a été condamné pour les 23 cas d'éborgnement survenus entre 2018 et 2019. Parmi ces victimes, un seul plaignant a bénéficié d'un procès, mais sans obtenir de condamnation.

Congrès des Maires 2023 : Une réunion cruciale pour aborder les défis et les violences

Cette rencontre annuelle, qui se déroulera le mardi 21 novembre, promet d'être une session de grande importance pour les maire

Mobilisations en France pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Samedi dernier, des milliers de manifestants ont défilé dans toute la France, appelant à un cessez-le-feu immédiat à Gaza et exhortant le gouvernement français à s'engager davantage en faveur des Palestiniens. Ces mobilisations font suite à une augmentation des actes antisémites en France, en lien avec le conflit Hamas-Israël.

Adoption du projet de loi « Plein-emploi » : Réforme du RSA et nouvelles mesures pour l’emploi

Ce mardi 14 novembre, la réforme a franchi une étape décisive avec le soutien des députés et sénateurs, enregistrant un vote de 190 voix contre 147.

Sécurité renforcée dans les établissements scolaires Juifs d’Auvergne-Rhône-Alpes

Laurent Wauquiez, président de la région, a annoncé la distribution de 355 boutons d'alerte aux établissements juifs, une décision prise en réponse à l'augmentation des actes antisémites dans la région.

Lyon-Turin : Engagement financier de la Région Auvergne-Rhône-Alpes pour les études du projet

La somme promise s'élève à 13 millions d’euros, ce qui représente environ un tiers de la participation attendue des collectivités locales.

Julien Stephan de retour à Rennes : Un nouveau chapitre pour le Club de Ligue 1

Dans un tournant surprenant pour le club de football du Stade Rennais, Julien Stephan est de retour en tant qu'entraîneur, succédant à Bruno Genesio.

Intervention du Raid à Toulouse : Arrestation de six personnes pour une agression violente

Dans une affaire complexe et sensible à Toulouse, six individus ont été arrêtés suite à une agression brutale, qui semble liée à des tensions internationales. En début de semaine, ces hommes, de nationalité jordanienne et palestinienne, ont été impliqués dans une attaque violente envers un individu dans la rue.

Suspension du sénateur Joël Guerriau soupçonné d’avoir drogué une députée

Dans un rebondissement significatif de l'affaire impliquant Joël Guerriau, le sénateur de Loire-Atlantique fait face à des conséquences immédiates suite à des accusations sérieuses. Le sénateur, soupçonné d'avoir administré de l'ecstasy à une collègue députée, a été suspendu par son groupe parlementaire et par le parti Horizons.

Pour publier nos articles sur votre site, merci de nous contacter.